Nœud coulant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Nœud coulant pour le film..
Nœud coulant constitué d'un demi-nœud, utilisé pour attacher la cordelette (sageo) à l'anneau du fourreau (saya) d'un katana.
Nœud coulant réalisé avec deux demi-clefs à capeler.
Nœud de pendu.

Un nœud coulant est un nœud permettant de serrer une corde autour d'un objet ; plus on tire, plus l'objet est serré. Ce type de nœud peut provoquer une strangulation et peut donc se révéler dangereux ; à l'inverse, il ne serre plus l'objet lorsque l'on relâche la tension, il ne peut donc servir à tenir un objet si l'on ne garantit pas la tension.

De manière générale, il s'agit de nœuds gansés.

Si l'on désire éviter l'effet de strangulation, on a recours à d'autres nœuds de boucle de type nœud de chaise ou nœud de fouet.

Demi-nœud[modifier | modifier le code]

La manière la plus simple d'effectuer un nœud coulant consiste à faire une ganse autour de l'objet à serrer, puis à faire un demi-nœud avec le courant sur le dormant. En intervertissant courant et dormant, on obtient un nœud qui, tel le nœud de galère, se dénoue sous charge.

C'est un moyen simple d'assurer un amarrage utilisant une longueur de corde réduite, donc une alternative au nœud de cabestan[1].

En utilisant un nœud double, on obtient le nœud de longe.

Avec demi-clefs à capeler[modifier | modifier le code]

On peut effectuer un nœud coulant en réalisant avec le courant deux demi-clefs à capeler sur le dormant. On réalise ainsi un nœud d'amarrage à demi-clefs. Une variante donne le nœud de grappin.

Avec un nœud de chaise[modifier | modifier le code]

On peut effectuer un nœud coulant en réalisant avec le courant un nœud de chaise autour du dormant. On réalise ainsi un nœud de laguis.

Nœud de pendu[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nœud de pendu.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. nœud coulant

Articles connexes[modifier | modifier le code]