The Ashley Book of Knots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une ancienne édition du fameux guide.

The Ashley Book of Knots est une encyclopédie de nœuds publiée pour la première fois en 1944 par Clifford Warren Ashley. C'est le résultat de plus de onze ans de travail : le livre contient environ 7 000 dessins, 3 854 entrées décrivant près de 3 800 nœuds. Chaque entrée comporte des instructions pour effectuer le nœud, son usage, ainsi qu'un historique. Les nœuds sont classés par type et par usage.
Ce livre demeure l'un des plus importants sur le sujet, c'est en effet un des plus complet, décrivant les nœuds marins mais aussi ceux de toutes les professions en utilisant (meunier, charpentier, pécheur, bucheron, chirurgien...) et aussi bien les bons nœuds que les mauvais, en expliquant la nuance.

Usage des références[modifier | modifier le code]

Puisqu'il est très complet et qu'il a été largement distribué, The Ashley Book of Knots est devenu un livre de référence sur le matelotage. Les numéros assignés à chaque entrée sont utilisés pour désigner un nœud sans ambiguïté. Ceci est particulièrement utile, dans un domaine où les noms ont beaucoup évolués au fil du temps, et où les noms ambigus ou ayant plusieurs significations sont monnaie courante. Les références sont la plupart du temps utilisés sous la forme suivante : « Nœud plat (ABOK #1402) », « ABOK #1402 », ou encore plus simplement « #1402 » si la référence est évidente ou a été préalablement établie[1].

Il est important de garder en tête que certains nœuds possèdent plusieurs entrées distinctes, car ils ont différentes formes ou différents usages. Par exemple le nœud plat est numéroté #1402 dans les nœuds d'ajuts, mais également #3379 dans le chapitre sur les surliures et les épissures.

Il faut également savoir que The Ashley Book of Knots a été initialement publié à l'époque où les cordages étaient encore réalisés en fibres naturelles. Certains nœuds ou commentaires ne s'appliquent pas aux cordages synthétiques modernes.

Des corrections et des ajouts ont été réalisés par l' International Guild of Knot Tyers (Association internationale des faiseurs de nœuds), le nœud de Hunter notamment, a été rajouté en 1979.

En France[modifier | modifier le code]

Traduit par Karin Huet et édité en France en 1979 sous le titre "Le grand livre des nœuds" aux éditions Voiles/Gallimard [2], réédité en 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.C. Turner and P. van de Griend (ed.), The History and Science of Knots (Singapore: World Scientific, 1996), 22.
  2. ISBN : 2-07-060043-2