Muscicapidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Muscicapidae (ou muscicapidés) sont une famille de passereaux constituée de 58 genres et plus de de 310 espèces.

Systématique[modifier | modifier le code]

À partir de la version 2.10 (2011) de la classification de référence du Congrès ornithologique international, les espèces du genre Cercomela sont déplacées dans les genres Oenanthe et Emarginata. Ce changement s'appuie sur les travaux de Outlaw et al. (2010).

Les travaux de Sangster et al. (2010) et Zuccon & Ericson (2010) permettent de définir plus précisément les relations phylogéniques entre les différentes espèces qui composent les muscicapidés[2]. Sangster et al. identifient quatre clades : les Muscicapinae, les Niltavinae, les Erithacinae (ou Cossyphinae) et les Saxicolinae[2]. Ces clades sont aussi reconnus par Zuccon & Ericson[2]. Des études complémentaires seront nécessaires pour résoudre plus précisément les relations génériques à l'intérieur de ces clades, car plusieurs genres sont paraphylétiques ou polyphylétiques[3],[4].

Les deux études sus-mentionnées permettent aussi de définir plus précisément les limites familiales des Muscicapidae, notamment par rapport aux Turdidae[2]. Ainsi, s'appuyant sur ces travaux, le Congrès ornithologique international, dans sa classification de référence (version 3.4, 2013), déplace les neuf espèces du genre Myophonus, les trois espèces du genre Brachypteryx, le Brachyptère des Célèbes (Heinrichia calligyna) et le Brachyptère étoilée (Heteroxenicus stellatus), des Turdidae vers les Muscicapidae ; et l'Akalat de Wood (Leonardina woodi) est importé des Pellorneidae[5].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 3.5, 2013) du Congrès ornithologique international (ordre alphabétique) :

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 3.5, 2013) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alan P. Peterson, consulté le 21 juillet 2013
  2. a, b, c et d « Muscicapidae: Old World Flycatchers, Chats », Taxonomy in Flux, version 2.72, 4 juillet 2013.
  3. Sangster et al. (2010)
  4. Zuccon & Ericson (2010)
  5. Congrès ornithologique international, 21 juillet 2013

Références[modifier | modifier le code]

  • Outlaw, R.K., G. Voelker, et R.C.K. Bowie, « Shall we chat? Evolutionary relationships in the genus Cercomela (Muscicapidae) and its relation to Oenanthe reveals extensive polyphyly among chats distributed in Africa, India and the Palearctic », Mol. Phy. Evol., vol. 55 (2010), 284-292.
  • Zuccon, D., et P.G.P. Ericson (2010), « A multi-gene phylogeny disentangles the chat-flycatcher complex (Aves: Muscicapidae) », Zool. Scripta, vol. 39, p. 213-224.
  • Sangster G., P. Alström, E. Forsmark & U. Olsson (2010), « Multi-locus phylogenetic analysis of Old World chats and flycatchers reveals extensive paraphyly at family, subfamily and genus level (Aves: Muscicapidae) », Molecular Phylogenetics & Evol., vol. 57, p. 380-392.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :