Saxicola rubicola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saxicola rubicola est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Muscicapidae. Elle a été séparée de Saxicola torquatus.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Il mesure de 11,5 à 13 cm de long pour un poids moyen de 16 g.

Le mâle est aisément reconnaissable avec le fort contraste de sa tête noire, son collier blanc et son poitrail orange vif à roux. La femelle a le dos et la tête beige et est dépourvue de taches blanches sur le cou, la croupe ou le ventre, ces zones étant striées brun foncé beige, la seule tache blanche étant retrouvée sur les ailes et elle est même souvent chamois clair.

Le dimorphisme sexuel est net et les juvéniles ont également un plumage très différent de celui des adultes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il aime les larves, les araignées, les petites chenilles, les criquets et les insectes capturés au vol.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Saxicola rubicola

Le nid est placé dans une cavité creusée en grattant sur le flanc d'un talus, au pied d'un buisson. La ponte est effectuée en mai - juin. Les 5-6 œufs, bleu vert tachés de brun, sont couvés 2 semaines par la femelle.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce tarier habite les prairies, les campagnes cultivées, les vallées humides et les landes. Il peut être observé toute l'année en Europe Occidentale. Cantonné à un territoire durant la saison de reproduction (avril - juillet), il a le reste de l'année un comportement dit erratique, se déplaçant au gré de la disponibilité de la nourriture.


Systématique[modifier | modifier le code]

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Saxicola torquatus rubicola

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après le Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Saxicola rubicola rubicola (Linnaeus, 1766)
  • Saxicola rubicola hibernans (Hartert, 1910)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wittmann U., P. Heidrich, M. Wink & E. Gwinner (1995), « Speciation in the Stonechat (Saxicola torquata) inferred from nucleotide sequences of the cytochrome-b gene », J. Zool. Syst. Evol. Res., vol. 33, p. 116-122.