Liberec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liberec
Blason de Liberec
Héraldique
Drapeau de Liberec
Drapeau
Hôtel de ville
Hôtel de ville
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Région de Liberec
Maire Jiří Kittner
Code postal 460 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 105 381 hab. (2009)
Densité 993 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 46′ 01″ N 15° 03′ 22″ E / 50.7670199, 15.0561346 ()50° 46′ 01″ Nord 15° 03′ 22″ Est / 50.7670199, 15.0561346 ()  
Altitude 374 m
Superficie 10 610 ha = 106,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Liberec

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Liberec
Liens
Site web www.liberec.cz/default.htm

Liberec (API : [ˈlɪbɛrɛts]Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, en allemand : Reichenberg) est la capitale de la région de Liberec en Tchéquie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première référence écrite mentionnant Liberec date de 1352, Liberec n'est alors qu'un gué sur la route commerciale nord-sud, halte après le passage de la crête du Ještěd. Mais au XVIe siècle, la ville connaît une expansion grâce à l'industrie textile et obtient le statut de ville franche sous le règne de l'empereur Rodolphe II en 1577. Les Redern, seigneurs de Liberec-Reichenberg, doivent s'exiler à cause de leur défaite à la bataille de la Montagne Blanche.

L'essor de la ville date des dernières décennies du XIXe siècle, lorsque la ville devient l'un des principaux centres de l'industrie textile de l'empire austro-hongrois. On la surnomme alors la « Manchester de Bohême ». Les riches entrepreneurs de la ville font bâtir de somptueuses demeures qui font encore aujourd'hui le charme du centre-ville, qui a été épargné par les destructions des deux guerres mondiales.

Située sur les territoires de la couronne de Bohême, Liberec est une ville à la population à 90 % allemande. On la connaît alors sous son nom de Reichenberg. Elle fait partie de Région des Sudètes, ces territoires épousant grossièrement la ligne des montagnes entourant le quadrilatère de Bohême, et dont la population est majoritairement de langue et de culture allemande.

La question de l'intégration de la minorité allemande pose problème dès l'indépendance de la Tchécoslovaquie. Celle-ci s'insère convenablement dans le jeu politique et la vie sociale tchèques dans les premières années de la République (si l'on excepte quelques troubles dans les toutes premières années du jeune État tchécoslovaque), mais avec la crise de 1929 qui frappe plus particulièrement la région, dont l'économie reposait sur l'industrie légère, l'agriculture et le textile fortement dépendants des marchés extérieurs, la situation change. Frappés par le chômage, les Allemands des Sudètes sont une proie facile pour les nazis parvenus au pouvoir en Allemagne en 1933 et qui font ouvertement propagande pour le rattachement de Région des Sudètes au Reich, par l'entremise du chef du parti national-socialiste des Sudètes Konrad Henlein, natif de Reichenberg, et qui en fait le siège de son parti.

Vue globale depuis le beffroi de l'hôtel de ville.

Après les accords de Munich, la Région des Sudètes est annexée à l'Allemagne et Reichenberg devient la capitale du Gau du Sudetenland (Gau de la Région des Sudètes).

Après la guerre, les Allemands des Sudètes sont expulsés et la région repeuplée progressivement par des habitants venus d'autres régions tchèques.

En août 1968, les forces d'occupation du Pacte de Varsovie passent par Liberec. Cette incursion dans la ville provoque la mort de 9 victimes innocentes, dont le mémorial se situe aujourd'hui à la mairie.

Transports[modifier | modifier le code]

Tramway de Liberec
Article détaillé : Tramway de Liberec.

La ville est desservie par un réseau d'autobus ainsi plusieurs lignes de tramway constituant un réseau de plus de 20 kilomètres.

Sport[modifier | modifier le code]

À Liberec se trouvent le club de football FC Slovan Liberec et le club de hockey HC Bílí Tygři Liberec.

Des compétitions internationales de ski nordique se déroulent régulièrement à Liberec, au point que la ville fut l'hôte des championnats du monde de ski nordique en 2009, et des Championnats du monde junior de ski nordique en 2013.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]