Frýdlant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frýdlant
Blason de Frýdlant
Héraldique
Le château de Frýdlant
Le château de Frýdlant
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Liberec
État République tchèque
Maire Dan Ramzer
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 7 806 hab. (2005)
Densité 247 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 55′ 16″ N 15° 04′ 43″ E / 50.921172, 15.07859950° 55′ 16″ Nord 15° 04′ 43″ Est / 50.921172, 15.078599  
Altitude 295 m
Superficie 3 162 ha = 31,62 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Site officiel
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Frýdlant

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Frýdlant

Frýdlant, parfois appelée Frýdlant v Čechách (en allemand : Friedland im Böhmen ou simplement Friedland) est une ville de la région de Liberec, en Bohème, province historique située au nord de la Tchéquie. Environ 7 500 habitants la peuplent, au pied des monts de la Jizera, dans ce qui était autrefois les Sudètes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Frýdlant était autrefois possession des évêques de Meissen.

En 1278, Friedland et son château passent à la maison de Bieberstein.

De 1551 à 1620, elle est administrée par les Redern, une famille de la noblesse convertie au protestantisme et dépossédée de ses biens après la défenestration de Prague. L'empereur Ferdinand II donne Friedland à Albrecht von Wallenstein, titré prince (en 1625) puis duc (en 1627) de Friedland. La souveraineté (alors toute nominale) du franc fief (friedland) est révoquée à cette époque. La Bohème et donc Frydlant font partie de la monarchie austro-hongroise des Habsbourg.

En 1875, une ligne de chemin de fer (Liberec - Friedland - Seidenberg (Zawidów)) est mise en service.

À noter que ce n'est pas dans cette ville que se déroula la célèbre Napoléonienne bataille de Friedland du 14 juin 1807.

À la fin de la Première Guerre Mondiale et donc de la domination autrichienne, la ville fit partie de la nouvelle république tchécoslovaque en 1918 et fut nommée officiellement d'après son nom en tchèque. Proche de la saxe allemande, elle était peuplée d'habitants de langue allemande à plus de 90 % sur les 6 314 habitants en 1930. Elle fit partie de l'Allemagne de 1938 1945, lorsque les Sudètes furent annexées par e Reich d'adolf Hitler. En 1945 toute sa population fut expulsée vers l'Allemagne, sauf la minorité tchèque.

Sur les autres projets Wikimedia :

Districts[modifier | modifier le code]

En tchèque, suivi de l'allemand :

  • Albrechtice u Frýdlantu (Olbersdorf)
  • Frýdlant (Friedland)
  • Větrov (Ringenhain)

Lien externe[modifier | modifier le code]