Championnats du monde de ski nordique 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnats du monde de ski nordique 2009

Logo officiel des Championnats du monde de ski nordique 2009
Généralités
Sport Ski nordique
Organisateur(s) Fédération internationale de ski
Éditions 48e
Lieu Liberec
République tchèque
Date 18 février au 1er mars 2009
Nations 61
Participants 589
Épreuves 20
Site(s) Tipsport arena
Site web officiel

Navigation

La 48e édition des Championnats du monde de ski nordique (tchèque : Mistrovství světa v klasickém lyžování Liberec 2009 ; titre officiel en anglais : FIS Nordic World Ski Championships 2009) a lieu du 18 février au 1er mars 2009 à Liberec en République tchèque. La Fédération internationale de ski organise cet événement bisannuel du ski nordique lors duquel sont décernés les titres mondiaux de trois disciplines sportives : le combiné nordique, le saut à ski et le ski de fond.

Le pays accueille pour la quatrième fois cette compétition puisque les villes de Janské Lázně (1925) et de Vysoké Tatry (1935 et 1970) avait déjà organisé l'événement à l'époque de la Tchécoslovaquie. Pays hôte de 589 sportifs représentant 61 délégations nationales, la République tchèque organise le plus grand rendez-vous sportif de son histoire. Deux nouvelles épreuves, le saut à ski féminin et le départ en ligne de combiné nordique, apparaissent au programme de ces championnats, remportés respectivement par les Américains Lindsey Van et Todd Lodwick. La Norvège termine au premier rang des médailles avec 5 titres, tous acquis dans les épreuves de ski de fond masculin, incluant les trois titres de Petter Northug. L'Allemagne est seconde au nombre de médailles avec neuf médailles mais aucun titre. En ce qui concerne les médailles d'or, la Norvège devance les États-Unis (quatre titres), la Finlande (trois titres), l'Autriche et la Pologne (deux titres).

Au côté du premier titre féminin de saut à ski, le grand vainqueur de ces épreuves côté masculin est l'Autriche avec trois médailles dont deux pour Wolfgang Loitzl et Gregor Schlierenzauer. En ajoutant le départ en ligne 10 km, le combiné nordique a changé de format de ses épreuves avec à la place du 7,5 km sprint et du 15 km individuel Gundersen les épreuves de 10 km individuel grand tremplin et du 10 km individuel petit tremplin. L'Estonien Andrus Veerpalu devient le plus vieux médaillé d'or à 38 ans quand il remporte le 15 km en ski de fond. Malgré le manque d'enneigement avant le début des épreuves, les Championnats ont reçu une abondance de neige et de vent, ce qui eut des conséquences pour certaines épreuves.

L'affluence totale de l'évènement est comprise entre 180000 et 200000 spectateurs, deux fois supérieure aux précédents Championnats du monde 2007 de Sapporo (Japon), mais 35 % de moins par rapport aux Championnats du monde 2005 à Oberstdorf (Allemagne). Le Président de la FIS Gian-Franco Kasper s'est exprimé lors de la cérémonie de clôture, mettant en avant le nombre de nations médaillées (quinze au total), la bonne couverture médiatique par la télévision tchèque (l'audience télévisuelle cumulée atteint 666 millions de téléspectateurs) et le succès de l'épreuve féminine de saut à ski en prévision d'une intégration au programme olympique de 2014.

Changement du format de la compétition[modifier | modifier le code]

Le calendrier initial a été approuvé par le conseil de la FIS à Portorož (Slovénie) durant le week-end du 25-28 mai 2007. L'épreuve de saut à ski féminin devient une épreuve officielle pour la première fois de son histoire sur le petit tremplin le 20 février 2009, comme cela avait été approuvé lors du congrès de la FIS en mai 2006 à Vilamoura (Portugal). Les épreuves de combiné nordique subissent de grands changements dans leur calendrier, avec l'arrivée d'un départ en masse 10 km approuvé au congrès de 2006, qui remplace le précédent 7,5 km sprint, tandis que le 15 km gundersen est divisé en deux épreuves, toutes deux de 10 km mais avec un grand tremplin pour l'une et un petit tremplin pour l'autre. Le combiné nordique, qui dispose désormais de quatre épreuves au lieu de trois, approuve ces changements lors du meeting de Zurich le 29 septembre 2008.

Historique[modifier | modifier le code]

2004-2007[modifier | modifier le code]

La ville hôte des Championnats du monde de ski nordique 2009 est désigné lors du congrès de la FIS 2004 à Miami (Floride) le 3 juin 2004. La seule candidature s'opposant à Liberec est Oslo. Le Président du ski norvégien Sverre Sebberg s'exprime dans la presse norvégienne qu'il était prévisible de voir Liberec gagner car cette dernière était candidate aux trois précédents Championnats et que la dernière fois que l'Europe de l'Est avait accueilli cet évènement fut en 1970, laissant ainsi des avantages à la candidature tchèque.

Liberec remporte le scrutin 11 votes à 4 pour Oslo, vote auquel prennent par les 17 membres de la FIS mais pas Kasper. Le comité de la candidature d'Oslo a aussitôt annoncé après sa défaite vouloir accueillir les Championnats du monde de ski nordique 2011.

Avant que Liberec n'ait obtenu l'attribution de ces Championnats, il avait accueilli depuis 2004 40 épreuves de ski de fond, de combiné nordique et de saut à ski. Lors d'une rencontre les 24-25 mai 2005, un rapport est transmis par le comité de Liberec aux directeurs de la FIS au cours d'une inspection. Le 10 mai 2006, un groupe de coordination mené par Roman Kumpošt, président du comité d'organisation des Championnats du monde, inspecte la construction des lieux des épreuves et des installations télévisuelles. Une nouvelle rencontre a lieu les 18-19 avril 2007 au sujet de la médiatisation de l'évènement et de la préparation des mondiaux.

Juillet-décembre 2007[modifier | modifier le code]

L'ancienne skieuse de fond tchèque Kateřina Neumannová, championne olympique en 2006, est nommé vice-président du comité d'organisation. Le 25 juillet 2007, Neumannová, appuyée par le ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports tchèque, est élue à la tête du comité d'organisation à la place de Roman Kumpost. Elle est également désignée à la tête de l'organisation du passage du Tour de ski dans les rues de Prague le 30 décembre 2007. Durant le week-end du 13 août 2007, une délégation se rend au siège de la FIS à Oberhofen (Suisse) et y rencontre le Président de la FIS Kasper. Cette délégation inclut Jiří Kittner (maire de Liberec), Marek Rejman (secrétaire du comité d'organisation), Lukáš Sobotka (président de la fédération de ski tchèque) et Norbert Pelc (secrétaire général) et tous quatre confirment la bonne avancée des travaux, sachant que les épreuves de Coupe du monde de février 2008 serviront de tests. Des garanties financières ont également été apportées. Une seconde rencontre se déroule le 24 septembre 2007 à Zurich, où se rendent Neumannová et Rejman, qui testent les projets de marketing et promotion de l'évènement, ainsi que la confirmation de l'aide gouvernementale mettant à disposition des athlètes le campus de l'université de Liberec.

2008[modifier | modifier le code]

Le Président de la FIS Kasper déclare début février 2008 que l'avancement des projets va dans le bon sens, cependant il exprime des inquiétudes à propos des coûts pour le logement pour les officiels et les journalistes. En avril 2008, une réunion se déroule au sujet des préparatifs de ces mondiaux, parmi ses participants, la FIS, l'EBU et l'APF, qui ont pu au cours des épreuves de Coupe du monde disputées en février 2008 régler les derniers détails concernant l'aspect médiatique. Le calendrier final des mondiaux est confirmé par le conseil de la FIS en mai 2008 au Cap (Afrique du Sud), suivi d'une inspection finale le 13 octobre 2008. À l'issue de cette inspection, une conférence de presse se déroule, où Kasper souligne les efforts du comité d'organisation. Kateřina Neumannová déclare de son côté que l'organisation des transports était assurée avec les réfections des routes, des autoroutes et des accès aux épreuves de ski de fond et de saut à ski. La seule incertitude concerne finalement la météo après la manque de neige lors des épreuves de février 2008, il est alors nécessaire que la station se dote d'un équipement de neige artificielle. Le gouvernement tchèque donne au comité d'organisation un aide financière de 7,3 millions d'euros. À la fin de l'année 2008, la secrétaire générale de la FIS Sarah Lewis, Niklas Carlsson (chargé du management des sponsors), Neumannová et d'autres personnes clefs du comité d'organisation se rencontrent pour discuter autour de la promotion de l'évènement, du système d'accréditation et des rendez-vous sociaux. Au même moment, une inspection générale du village des athlètes au Technical University of Liberec, complètement rénové, a lieu. Les étudiants de l'université quitteront le campus fin janvier pour laisser la place aux équipes.

2009[modifier | modifier le code]

Le 21 janvier 2009, il y a un total de 600 athlètes issus de 59 nations, ce qui constitue un record pour cet évènement. Neumannová est rassurée par l'enneigement dans la station, où près de 70 centimètres de neige sont tombés et note la satisfaction des personnes qui ont testé les équipements sportifs. Le transport est gratuit dans la ville de Liberec et de nombreux transferts de tramway sont organisés avec Jablonec nad Nisou. Tout un contrôle de dopage est mis en place avant l'épreuve avec 430 prises de sang sur les athlètes entre le 1er et le 15 février 2009. Lors des mondiaux, les quatre premiers de chaque épreuve sont soumis aux contrôles de dopage ainsi que deux autres athlètes de l'épreuve, ce qui constitue un total de 120 contrôles. Ces tests sont sous la responsabilité de l'agence tchèque anti-dopage avec l'assistance de l'Agence mondiale antidopage. Le coût total de ces tests se chiffre à 1,5 million de francs suisses. Au 25 février, près de 90 000 spectateurs avaient assisté aux mondiaux. En ce qui concerne l'enneigement, les inquiétudes nées de l'année précédente sont vite dissipées en raison de chutes de neige permanentes durant la quinzaine des mondiaux.

Accréditation des médias et couverture télévisuelle[modifier | modifier le code]

Les accréditations sont accessibles par internet jusqu'au 17 octobre 2008. la couverture télévisuelle est assurée par la Česká televize (CT). CT prévoit de produire plus de 60 heures de couverture télévisuelle internationale à l'aide de 54 caméras reliées à près de 60 kilomètres de câbles. Près de 1500 journalistes sont présents sur le site. Un total de 771 heures cumulées est enregistré durant ces mondiaux dont 70,3 % en direct. Il y a 17 chaînes de télévision nationales présentes aux côtés des chaînes Eurosport. C'est un total de plus de 666 millions de téléspectateurs qui y ont assisté. Les évènements les plus suivis sont l'épreuve de saut à ski individuel masculin en grand et petit tremplin en Pologne avec 5 et 4,4 millions de téléspectateurs respectivement sur la chaîne TVP1. La chaîne allemande ZDF atteint 4 millions de téléspectateurs sur l'épreuve de saut à ski grand tremplin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ski de fond[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
20 février :
15 km classique H
Drapeau d'Estonie Andrus Veerpalu (EST) Drapeau de République tchèque Lukáš Bauer (CZE) Drapeau de Finlande Matti Heikkinen (FIN)
22 février :
Poursuite 15 km classique + 15 km libre H
Drapeau de Norvège Petter Northug (NOR) Drapeau de Suède Anders Södergren (SWE) Drapeau d'Italie Giorgio di Centa (ITA)
24 février :
Sprint libre H
Drapeau de Norvège Ola Vigen Hattestad (NOR) Drapeau de Norvège Johan Kjølstad (NOR) Drapeau de Russie Nikolay Morilov (RUS)
25 février :
Team sprint classique H
Drapeau de la Norvège Norvège
Johan Kjølstad
Ola Vigen Hattestad
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Tobias Angerer
Axel Teichmann
Drapeau de la Finlande Finlande
Ville Nousiainen
Sami Jauhojaervi
27 février :
Relais 4 × 10 km libre et classique H
Drapeau de la Norvège Norvège
Eldar Roenning
Odd-Bjoern Hjelmeset
Tore Ruud Hofstad
Petter Northug
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Jens Filbrich
Tobias Angerer
Franz Goering
Axel Teichmann
Drapeau de la Finlande Finlande
Matti Heikkinen
Sami Jauhojaervi
Teemu Kattilakoski
Ville Nousiainen
1er mars :
50 km libre H
Drapeau de Norvège Petter Northug (NOR) Drapeau de Russie Maxim Vylegzhanin (RUS) Drapeau d'Allemagne Tobias Angerer (GER)

Femmes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
19 février :
10 km classique F
Drapeau de Finlande Aino Kaisa Saarinen (FIN) Drapeau d'Italie Marianna Longa (ITA) Drapeau de Pologne Justyna Kowalczyk (POL)
21 février :
Poursuite 7,5 km classique + 7,5 km libre F
Drapeau de Pologne Justyna Kowalczyk (POL) Drapeau de Norvège Kristin Størmer Steira (NOR) Drapeau de Finlande Aino Kaisa Saarinen (FIN)
25 février :
Sprint libre F
Drapeau d'Italie Arianna Follis (ITA) Drapeau des États-Unis Kikkan Randall (USA) Drapeau de Finlande Pirjo Muranen (FIN)
25 février :
Team sprint classique F
Drapeau de la Finlande Finlande
Aino Kaisa Saarinen
Virpi Kuitunen
Drapeau de la Suède Suède
Anna Olsson
Lina Andersson
Drapeau de l'Italie Italie
Marianna Longa
Arianna Follis
26 février :
Relais 4 × 5 km libre et classique F
Drapeau de la Finlande Finlande
Pirjo Muranen
Virpi Kuitunen
Riitta-Liisa Roponen
Aino Kaisa Saarinen
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Katrin Zeller
Evi Sachenbacher Stehle
Miriam Goessner
Claudia Nystad
Drapeau de la Suède Suède
Lina Andersson
Britta Norgren
Anna Haag
Charlotte Kalla
28 février :
30 km libre F
Drapeau de Pologne Justyna Kowalczyk (POL) Drapeau de Russie Evgenia Medvedeva (RUS) Drapeau d'Ukraine Valentina Shevchenko (UKR)

Saut à ski[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
21 février :
K90
Drapeau d'Autriche Wolfgang Loitzl (AUT) Drapeau d'Autriche Gregor Schlierenzauer (AUT) Drapeau de Suisse Simon Ammann (SUI)
27 février :
K120
Drapeau de Suisse Andreas Kuettel (SUI) Drapeau d'Allemagne Martin Schmitt (GER) Drapeau de Norvège Anders Jacobsen (NOR)
28 février :
K120 par équipes
Drapeau de l'Autriche Autriche 
Wolfgang Loitzl
Martin Koch
Thomas Morgenstern
Gregor Schlierenzauer
Drapeau de la Norvège Norvège
Anders Bardal
Tom Hilde
Johan Remen Evensen
Anders Jacobsen
Drapeau du Japon Japon
Shohei Tochimoto
Takanobu Okabe
Daiki Ito
Noriaki Kasai

Femmes[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
20 février :
K90
Drapeau des États-Unis Lindsey Van (USA) Drapeau d'Allemagne Ulrike Gräßler (GER) Drapeau de Norvège Anette Sagen (NOR)

Combiné nordique[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
20 février :
Départ en ligne
Drapeau des États-Unis Todd Lodwick (USA) Drapeau d'Allemagne Tino Edelmann (GER) Drapeau de France Jason Lamy-Chappuis (FRA)
22 février :
Individuel K90 + 10 km
Drapeau des États-Unis Todd Lodwick (USA) Drapeau de Norvège Jan Schmid (NOR) Drapeau des États-Unis Bill Demong (USA)
26 février :
Par équipes K120 + 10 km
Drapeau du Japon Japon
Yusuke Minato
Taihei Kato
Akito Watabe
Norihito Kobayashi
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ronny Ackermann
Eric Frenzel
Björn Kircheisen
Tino Edelmann
Drapeau de la Norvège Norvège
Mikko Kokslien
Petter Tande
Jan Schmid
Magnus Moan
28 février :
Individuel K120 + 10 km
Drapeau des États-Unis Bill Demong (USA) Drapeau d'Allemagne Björn Kircheisen (GER) Drapeau de France Jason Lamy-Chappuis (FRA)

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de la Norvège Norvège 5 4 3 12
2 Drapeau des États-Unis États-Unis 4 1 1 6
3 Drapeau de la Finlande Finlande 3 0 5 8
4 Drapeau de l'Autriche Autriche 2 1 0 3
5 Drapeau de la Pologne Pologne 2 0 1 3
6 Drapeau de l'Italie Italie 1 1 2 4
7 Drapeau du Japon Japon 1 0 1 2
- Drapeau de la Suisse Suisse 1 0 1 2
9 Drapeau de l'Estonie Estonie 1 0 0 1
10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0 8 1 9
12 Drapeau de la Russie Russie 0 2 1 3
11 Drapeau de la Suède Suède 0 2 1 3
13 Drapeau de la République tchèque République tchèque 0 1 0 1
14 Drapeau de la France France 0 0 2 2
15 Ukraine Ukraine 0 0 1 1

Liens externes[modifier | modifier le code]