Liège-Bastogne-Liège 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liège-Bastogne-Liège 2010
{{#if:
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 96e
Date 25 avril 2010
Distance 259 km
Pays visité(s) Drapeau de la Belgique Belgique
Lieu de départ Liège
Lieu d’arrivée Ans
Résultats
Vainqueur Drapeau : Kazakhstan Alexandre Vinokourov
39,065 km/h de moyenne
Chronologie
Précédent Liège-Bastogne-Liège 2009 Liège-Bastogne-Liège 2011 Suivant

La 96e édition de Liège-Bastogne-Liège s'est déroulée le 25 avril 2010. Il s'agit de la 12e épreuve du Calendrier mondial UCI 2010. Elle a été remportée par le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana), qui devance son compagnon d'échappée, le Russe Alexander Kolobnev (Team Katusha) et le Belge Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto). Il s'agit de sa deuxième victoire dans cette épreuve, après celle de 2005. L'Espagnol Alejandro Valverde initialement troisième de la course est disqualifié en raison d'une suspension rétroactive dont il fait l'objet[1].

Le Belge Philippe Gilbert prend la tête du classement mondial.

Présentation[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Liste de départ

Équipes[modifier | modifier le code]

La liste des 26 équipes qui participeront à la course a été annoncée le 24 mars par l'organisateur Amaury Sport Organisation (ASO). Elle est identique à celle de la Flèche wallonne, qui a lieu quatre jours plus tôt et est également organisée par ASO. Elle comprend 17 équipes ProTour et 9 équipes continentales professionnelles :

L'équipe Footon-Servetto est la seule équipe ProTour a ne pas être invitée. Parmi les équipes continentales professionnelles, les équipes néerlandaises Skil-Shimano et Vacansoleil, présentes en 2009, ne sont pas invitées. Johnny Hoogerland (Vacansoleil), est par conséquent privé de participation à ces courses qu'il avait classées parmi ses objectifs de la saison[2].

Favoris[modifier | modifier le code]

Andy Schleck (Team Saxo Bank) tentera de faire le doublé, après sa victoire en 2009. Son coéquipier et frère Fränk fait également partie des principaux favoris, avec Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne), Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini), Kim Kirchen (Team Katusha), Cadel Evans (BMC Racing), Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Robert Gesink (Rabobank) et Joaquim Rodríguez (Team Katusha)[3].

D'autres coureurs sont cités parmi les favoris : Luis León Sánchez (Caisse d'Épargne), Vincenzo Nibali, Roman Kreuziger, Franco Pellizotti (Liquigas-Doimo), Simon Gerrans, Thomas Lövkvist (Team Sky), Sergueï Ivanov, Alexandr Kolobnev (Team Katusha), Stefano Garzelli (Acqua & Sapone) ou Michael Albasini (Team HTC-Columbia).

Les autres prétendants de ce Liège-Bastogne-Liège sont Maxime Monfort, Tony Martin (Team HTC-Columbia), Bradley Wiggins (Team Sky), Carlos Barredo (Quick Step), Christopher Horner (Team RadioShack), Alberto Contador, Alexandre Vinokourov (Astana), Carlos Sastre (Cervélo TestTeam), Igor Antón (Euskaltel-Euskadi).

Parcours[modifier | modifier le code]

La doyenne fait 258 km.

Côtes[modifier | modifier le code]

  • km 69,0 - Côte de La Roche-en-Ardenne - 2,8 km de montée à 4,9 %
  • km 116,0 - Côte de Saint Roch - 0,8 km de montée à 12 %
  • km 159,0 - Côte de Wanne - 2,7 km de montée à 7 %
  • km 166,0 - Côte de Stockeu (Stèle Eddy Merckx) - 1,1 km de montée à 10,5 %
  • km 186,0 - Col du Rosier - 6,4 km de montée à 4 %
  • km 198,0 - Col du Maquisard - 2,8 km de montée à 4,5 %
  • km 209,0 - Mont-Theux - 2,7 km de montée à 5,2 %
  • km 223,0 - Côte de La Redoute - 2,1 km de montée à 8,4 %
  • km 238,0 - Côte de la Roche-aux-faucons - 1,5 km de montée à 9,9 % (4,4km à 4,1 % en comptant les 2 parties)[4]
  • km 252,0 - Côte de Saint-Nicolas - 1,0 km de montée à 11,1 %

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Au km 3, Maxime Bouet (AG2R La Mondiale) s'échappe, en compagnie de Thomas De Gendt (Topsport Vlaanderen-Mercator), Alan Pérez (Euskaltel-Euskadi), Jussi Veikkanen (La Française des Jeux), Dries Devenyns (Quick Step), Niki Terpstra (Team Milram) et Mauro Finetto (Liquigas-Doimo). Ils vont prendre rapidement du champ sur le peloton, qui accuse 8 minutes et 5 secondes de retard au km 30. Au km 57, Dirk Bellemakers (Landbouwkrediet) rejoint les échappés. Puis les BMC Racing vont contrôler l'écart, qui se stabilise autour de 5 minutes et 30 secondes.

Au sommet de la côte de Wanne, les hommes de tête possèdent 3 minutes et 10 secondes d’avance sur Jens Voigt (Team Saxo Bank), sorti du peloton, qui pointe à 3 minutes et 40 secondes. Au sommet de la côte de Stockeu, le groupe de tête, qui perd Maxime Bouet dans l'ascension, n'a plus que 2 minutes 20 d'avance sur Voigt et 2 minutes 50 sur le peloton. Voigt revient à une minute des échappés. Les Caisse d'Épargne s'inquètent de l'avancée du coureur de Saxo Bank, puisque Voigt pourrait servir de point d’appui pour les frères Schleck. Alejandro Valverde, le leader de la Caisse d'épargne, chute, mais peut repartir, avec cependant quelques séquelles. Voigt reprend les premiers lâchés de l'échappée matinale, mais se fait rejoindre par le peloton avant le col du Maquisard. Puis Maxime Monfort (Team HTC-Columbia) attaque et revient sur l'échapée. Il ne parvient cependant pas à suivre Devenyns, qui tente sa chance en solitaire. Alors que les autres échappés sont repris par le peloton, Cyril Gautier (BBox Bouygues Telecom) attaque, en vain. D'autres coureurs tentent leur chance, mais seul Bert Scheirlinckx (Landbouwkrediet) parvient à s'extirper du peloton. Devenyns et Scheirlinckx sont repris juste avant la côte de la Redoute par le peloton mené par les Team RadioShack.

Dans l'ascension, Valerio Agnoli (Liquigas-Doimo) accélère. Carlos Barredo (Quick Step) revient puis le dépasse peu avant le sommet. Agnoli revient, en compagnie de Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Tony Martin (Team HTC-Columbia) et Laurens ten Dam (Rabobank). Le peloton reprend les attaquants à 30 km de l'arrivée, avant que Bram Tankink (Rabobank) ne s'échappe, chassé par Sergueï Ivanov (Team Katusha). Ce dernier ne recolle pas et est repris au pied de la côte de la Roche-aux-faucons par un peloton mené par les Astana. Andy Schleck (Team Saxo Bank), profitant du travail de son équipe, attaque et seul Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) peut suivre. Derrière, Cadel Evans (BMC Racing) tente de limiter la casse dans le peloton. Avant le sommet, Bram Tankink est repris et lâché. Alberto Contador (Astana) se lance ensuite à la poursuite du duo de tête, qu'il rejoint dans la descente. Puis c'est au tour des autres favoris de revenir sur la tête de course.

Alexandre Vinokourov (Astana) attaque alors, profitant d'un moment de flottement et du marquage entre les différents leaders. Il n'est suivi que par Alexander Kolobnev (Team Katusha). Derrière, le groupe des favoris accélère, notamment sous l'impulsion de Philippe Gilbert, mais temporise ensuite. Gilbert décide alors de passer à l'offensive, suivi immédiatement par Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne). Cadel Evans parvient à revenir sur le duo de poursuivants. Devant le stade du Standard de Liège, le duo de tête possède 30 secondes d'avance sur le groupe Gilbert et une minute sur le groupe Schleck.

Dans la Côte de Saint-Nicolas, Vinokourov attaque mais ne parvient pas à lâcher Kolobnev. Philippe Gilbert attaque également, mais avec plus de réussite, puisque qu'il décramponne Valverde puis Evans, et se lance dans le défi de reprendre 30 secondes au duo de tête. Cependant, après avoir réduit l'écart à 20 secondes, il plaffonne, et se fait même rejoindre par ses compagnons de chasse. Alexandre Vinokourov, plus en jambe que son compagnon d'échappée, accélère à 500 m de la ligne, et distance ainsi Alexandr Kolobnev pour remporter sa deuxième victoire dans l'épreuve, après celle de 2005. Dans le deuxième groupe, c'est Valverde qui remporte le sprint à trois[5],[6],[7].

Classement final[modifier | modifier le code]

Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana en 6 h 37 min 48 s
2 Alexander Kolobnev Drapeau de la Russie Russie Team Katusha + 6 s
disqualifié Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne [8] Caisse d'Épargne 1 min 04 s
3 Philippe Gilbert Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 1 min 04 s
4 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie Team BMC Racing 1 min 04 s
5 Andy Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team Saxo Bank 1 min 07 s
6 Igor Antón Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi 1 min 07 s
7 Christopher Horner Drapeau des États-Unis États-Unis Team RadioShack 1 min 07 s
8 Fränk Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team Saxo Bank 1 min 07 s
9 Alberto Contador Drapeau de l'Espagne Espagne Astana 1 min 07 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France BBox Bouygues Telecom 1 min 18 s

Prix des monts[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Drapeau : Belgique Thomas De Gendt Topsport Vlaanderen-Mercator 14
2 Drapeau : Pays-Bas Dirk Bellemakers Landbouwkrediet 14
3 Drapeau : Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 5

Points UCI[modifier | modifier le code]

Classement individuel
Coureur Pays Équipe Pts
1 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 100
2 Alexandr Kolobnev Drapeau de la Russie Russie Team Katusha 80
3 Philippe Gilbert Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 70
4 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 60
5 Andy Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team Saxo Bank 50
6 Igor Antón Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi 40
7 Christopher Horner Drapeau des États-Unis États-Unis Team RadioShack 30
8 Fränk Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team Saxo Bank 20
9 Alberto Contador Drapeau de l'Espagne Espagne Astana 10
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France BBox Bouygues Telecom 4

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué de presse - Décision du TAS sur le cas d’Alejandro Valverde : réaction de l’UCI
  2. (en) « Skil-Shimano, Vacansoleil shut out of Liege-Bastogne-Liege and Fleche Wallonne », sur cyclingnews.com,‎ 24 mars 2010 (consulté le 16 avril 2010)
  3. « Ils en rêvent tous ! », sur eurosport.fr,‎ 24 avril 2010
  4. « Description côte de la roche aux faucons », sur climbbybike.com
  5. « Vinokourov à l'ancienne », sur lequipe.fr,‎ 25 avril 2010
  6. « Vino, y a pas de mots », sur eurosport.fr,‎ 25 avril 2010
  7. « Liège-Bastogne-lège : Vino, c'est dans la poche », sur velochrono.fr,‎ 25 avril 2010
  8. le 31 mai 2010 le Tribunal arbitral du sport suspend 2 ans Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne) suite à son implication dans l'affaire Puerto. La suspension commence à partir du 1er janvier 2010. Il conserve donc les résultats acquis antérieurement, mais perd ceux acquis en 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]