Lavigny (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavigny.
Lavigny
L'entrée du village de Lavigny
L'entrée du village de Lavigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Voiteur
Intercommunalité Communauté de communes des coteaux de la Haute Seille
Maire
Mandat
Luc Michaud-Gros-Benoît
2014-2020
Code postal 39210
Code commune 39288
Démographie
Gentilé Lavinois
Population
municipale
370 hab. (2011)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 03″ N 5° 35′ 50″ E / 46.7175, 5.5972222222246° 43′ 03″ Nord 5° 35′ 50″ Est / 46.7175, 5.59722222222  
Altitude Min. 275 m – Max. 517 m
Superficie 5,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lavigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lavigny

Lavigny est une commune française située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Vue du village de lavigny dans son environnement.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lavigny se trouve à 7 km au Nord-Est de Lons-le-Saunier. Situé à 320 mètres d’altitude, le village est adossé aux contreforts du Revermont. La commune dénombre aujourd’hui environ 400 habitants. L’un des privilèges de Lavigny est de compter deux magnifiques châteaux, dont l’un, appartenant au Comte de Dreuille de Longeville.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Le Vernois Voiteur Nevy-sur-Seille Rose des vents
Le Louverot
Montain
N Baume-les-Messieurs
O    Lavigny    E
S
Le Pin Pannessières

Économie[modifier | modifier le code]

De nombreux viticulteurs exercent leur activité à Lavigny.

Le vignoble "doré" de Lavigny

Plusieurs exploitations agricoles sont implantées sur la commune.

Une fromagerie (ou fruitière) est installée sur le territoire de Lavigny.

Fruitière des Coteaux de la Haute Seille

La maison d'enfants "Le Vieux Château" occupe les locaux d'un ancien domaine dénommé "Le Vieux Château", rue du quart d'Amont à Lavigny. Celui-ci a été acheté en 1973 par l'Œuvre des Pupilles de l’Enseignement Public du Jura qui en est l'association gestionnaire.

Le tourisme est présent, la route des vins du Jura traverse la commune et plusieurs structures d'hébergement proposent d'accueillir les visiteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’origine étymologique de ce nom, n’a rien à voir avec la vigne ! En consultant les ouvrages savants (« Les noms de lieux du Jura » de Gérard Taverdet), on peut découvrir que ce nom provient vraisemblablement d’un Gallo-Romain, dénommé Lavinius.
Au XIIe siècle, il eût l’influence de l’abbaye de Baume-les-Messieurs, dont faisait partie Lavigny. En 1252, Lavigny devint membre de la baronnie du Pin… Lavigny est depuis très longtemps un village viticole. À la fin du XIXe siècle, une grande partie de son vignoble fut frappée par le phylloxera. Aujourd'hui, la culture de la vigne demeure importante même s'il ne reste qu'une demi-douzaine de vignerons. Il y a aussi quelques agriculteurs, qui pratiquent l'élevage.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Louis Marielle    
2008   Didier Boutin[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 370 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
581 543 626 570 534 532 529 504 519
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
478 491 501 506 513 517 502 505 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
466 452 456 381 408 363 338 318 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
331 308 347 401 373 363 364 370 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Notre Dame de la Salette
Notre Dame de la Salette de Lavigny

Voies[modifier | modifier le code]

25 odonymes recensés à Lavigny
au 12 novembre 2013
Allée Avenue Bld Chemin Cours Impasse Montée Passage Place Quai Rd-point Route Rue Ruelle Autres Total
0 0 0 3 0 0 0 0 1 0 0 0 19 1 1 [N 1] 25
Notes « N »
  1. Une voie ou un ensemble de voies dans le hameau de Rosnay
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr

Édifices[modifier | modifier le code]

Une des fontaines de lavigny
  • Plusieurs fontaines assuraient l'approvisionnement en eau des villageois, dont celle photographiée ci-dessous, située rue du Château

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consultée le 2 mai 2010
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]