Ewok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Ewoks » redirige ici. Pour la série télévisée, voir Ewoks (série télévisée).
Ewoks
Un Ewok.
Un Ewok.

Nom original Ewok
Origine Lune forestière d'Endor

Membre(s) Wicket Warrick
Chef Chirpa
Logray
Teebo

Créé par George Lucas
Première apparition Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi

Dans l'univers de fiction de Star Wars, les Ewoks sont une espèce vivant sur la lune forestière de la planète Endor.

Créés par George Lucas, les Ewoks sont apparus pour la première fois dans le film Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (Star Wars, Episode VI: Return of the Jedi) de 1983. Durant les deux années suivantes, ils sont apparus à la télévision dans deux téléfilms L'Aventure des Ewoks (Caravan of Courage: An Ewok Adventure), La Bataille d'Endor (Ewoks: The Battle for Endor) et une série d'animation Ewoks. Ils sont aussi les principaux protagonistes de nombreux livres et comics.

Description et mode de vie[modifier | modifier le code]

Les Ewoks sont l'espèce intelligente la plus présente sur la lune forestière d'Endor[1]. Physiquement, ce sont des mammifères humanoïdes omnivores mesurant environ un mètre de haut. Ils ressemblent un peu à des ours en peluche dont la fourrure varie selon les individus, avec des teintes de brun, marron, noir et blanc et peut comporter des taches, rayures ou dégradés[2],[3],[4]. Les Ewoks ont une vue limitée mais elle est compensée par un excellent sens de l'odorat[2]. Ils sont curieux, astucieux et inventifs[3],[4].

C'est un peuple technologiquement primitif de chasseurs-cueilleurs. Pour la chasse, ils utilisent des couteaux, des massues, des sagaies, des arcs et des flèches. Ils sont capables de construire des pièges pour des proies importantes, des catapultes, des chariots et des deltaplanes[3],[4]. Ils ont domestiqué deux espèces d'animaux : les poneys Ewoks et les bordoks qu'ils utilisent comme montures, animaux de trait ou animaux de bât[5]. Leurs vêtements sont rudimentaires. Comme trophée, ils portent sur eux des dents, ossements, cornes et plumes des animaux qu'ils ont chassés[4]. Ces ornements sont utilisés pour indiquer le rang social[2].

Parc national de Redwood où les scènes sur les Ewoks du film Le Retour du Jedi ont été tournées

Les villages Ewoks sont suspendus dans les arbres. L'altitude permettant d'éviter les prédateurs. En général, durant le jour, ils chassent et se réunissent sur le sol de la forêt. La nuit, ils montent dans leurs abris aériens. Les villages se composent de petits groupes de huttes en bois et chaume. Les habitations et les différents niveaux d'un village sont reliés entre eux par des passerelles de bois[3],[4]. Les Ewoks peuvent se déplacer entre elles à pied, en employant des lianes ou des échelles de corde[2].

Les Ewoks adorent la vie en communauté. La musique et la danse font partie de leur vie. Elles sont employées lors de festivals, de rituels ou des célébrations. Pour faire de la musique, ils emploient des cornes, des tambours et d'autres instruments. Pour communiquer avec d'autres tribus, ils se servent de tambours[2],[3].

Les Ewoks ont une culture tribale[1], il existe un chef et un conseil des anciens pour chaque tribu. Certains Ewoks développent des talents de chaman, sorcier et de guérisseur[3]. Un chaman Ewok possède une panoplie d'objets magiques. À l'aide d'un bâton des esprits, il peut demander l'aide des ancêtres. Il se sert d'une baguette curative pour soigner blessures et maladies. Un guérisseur connaît la forêt et les plantes médicinales qu'il conserve précieusement[4]. La famille joue un rôle important dans la société Ewok. Les familles vivent le plus souvent ensemble et les jeunes s'éloignent rarement de leurs parents[3].

En ce qui concerne leur mode de communication, leur langage est l'Ewokese[6]. Les Ewoks peuvent apprendre et parler d'autres langues[1],[2]. Pour le Basic, la langue universelle, ils ont développé une variante hybride l'Ewokese-Basic[2].

Du point de vue religion, ils vénèrent le foyer, la famille, les arbres et la nature avec laquelle ils vivent en harmonie[2],[3]. En raison de l'importance de la religion dans la culture Ewok, le chaman d'une tribu a autant de pouvoir que le chef, il le conseille en interprétant les signes qu'on lui envoie[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la chronologie de la saga Star Wars, l'An 0 correspond à la Bataille de Yavin de l'épisode Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir. La chronologie de cette section est donnée par Science-Fiction magazine[7]. Les principaux événements de l'histoire des Ewoks sont contés dans la série télévisée, les téléfilms et le sixième épisode de la saga Star Wars.

De l'An -4 à l'An 3[modifier | modifier le code]

La série d'animation Ewoks, une partie des livres pour enfants et la série de comics Ewoks racontent des événements de cette période. Bien que les Ewoks ne soit pas une race guerrière, ils leur arrivent d'être en conflit avec d'autres races de la lune forestière d'Endor. Durant cette période, les Ewoks de la tribu Bright Tree affrontent les Duloks menés par le Roi Gorneesh, la sorcière Tulgah, les Flogs, les Froschs et les guerriers Dandelion. Leur quotidien est aussi raconté : pique-nique, deltaplane, partie de pêche, équitation ... Ils organisent des célébrations pour fêter des récoltes et des concours lors de festivals. À la fin de la série, l'Empire commence à s'intéresser à la lune forestière d'Endor et à y mener des expéditions[8],[9].

De l'An 3 à l'An 4[modifier | modifier le code]

Muir Woods National Monument. Végétation typique du comté de Marin en Californie où a eu lieu le tournage des téléfilms.

Les téléfilms L'Aventure des Ewoks et sa suite La Bataille d'Endor[n 1] sont situés durant cette période. Le vaisseau spatial d'une famille humaine, les Towani, s'écrase sur la Lune forestière d'Endor. Dans L'Aventure des Ewoks, les parents Towani sont enlevés par le géant Gorax. La famille Warrick va découvrir et aider les enfants Mace et Cindel. Deej Warrick décide de former une caravane pour aller secourir les parents captifs. Avec les deux humains, ses fils Weechee, Widdle et Wicket, ils forment une caravane et partent affronter le géant. La prêtresse Kaink et le bûcheron Chukha-Trok se joindront à l'aventure. Aidés d'objets magiques donnés par le chaman Logray et de leur courage, ils affrontent de multiples périples et sauvent les parents. Une célébration a lieu au village Ewok pour fêter leur victoire[8],[10].

La suite La Bataille d'Endor situe l'action quelques mois plus tard. Wicket et Cindel sont devenus de très bons amis. La famille Towani a pratiquement fini les réparations de leur vaisseau spatial. Le village Ewok est attaqué par les Maraudeurs de Sanyassan menés par le Roi Terak et la sorcière Charal. Les Ewoks sont capturés ainsi que Cindel, seule survivante de la famille Towani. Ils sont emmenés dans la forteresse des Maraudeurs. La jeune humaine et Wicket parviennent à s'échapper, ils rencontrent Teek, une créature ultra rapide d'Endor et Noa Briqualon, un ermite humain qui s'est écrasé depuis plusieurs années. Ensemble, ils arrivent à secourir les Ewoks. En s'aidant du vaisseau spatial de Noa, ils battent les Maraudeurs. Cindel et Noa repartent dans l'espace[8],[10].

L'An 4, bataille d'Endor[modifier | modifier le code]

Le film Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi raconte la bataille d'Endor, l'événement majeur de cette période. Les impériaux ont construit un générateur de champ de force sur la lune pour protéger le chantier de construction de la nouvelle Étoile Noire. Un commando de l'Alliance rebelle est envoyé sur la lune pour le détruire. Wicket, au cours d'une expédition, rencontre la Princesse Leia Organa. Il se lie d'amitié et l'emmène au village Ewok. Là, ils découvrent que les Ewoks ont capturés Luke Skywalker, Han Solo, Chewbacca, R2-D2 et C-3PO. À cause de son revêtement doré, les Ewoks prennent ce dernier pour une divinité. Logray veut offrir les captifs en sacrifice. Luke use de la force pour renforcer le côté divin attribué à C-3PO. Ils échappent au sacrifice et tentent de convaincre les Ewoks de rejoindre leur cause. Wicket finit par faire pencher la balance en leur faveur. Les rebelles et les Ewoks combattent les troupes impériales. Au cours de la bataille, les stormtroopers se rendent compte qu'ils ont sous estimé les petits habitants de la lune. Les guerriers Ewoks utilisent chaque avantage de leur environnement naturel pour surprendre, piéger et écraser les soldats. Le commando rebelle parvient à détruire le générateur de bouclier. Dans l'espace, le Faucon Millenium, piloté par Lando Calrissian et Nien Nunb, et le X-wing de Wedge Antilles entrent au cœur de la station et la détruisent, ce qui entraîne l'explosion de l'Étoile de la Mort. Pour fêter la victoire de l'Alliance, les Ewoks organisent une grande célébration[3],[8],[11].

Après l'An 4[modifier | modifier le code]

L'Alliance quitte la lutte forestière d'Endor pour devenir la Nouvelle République. Les Ewoks reprennent leur vie quotidienne, le seul lien avec la République est un comptoir de commerce et une plate-forme d'alunissage situé près d'un des villages Ewok[3].

Ewoks les plus connus[modifier | modifier le code]

Cette section présente des Ewoks du village Bright Tree. C'est une liste non exhaustive qui présente la famille Warrick, la famille dirigeante du chef Chirpa et des Ewoks ayant eu des rôles importants dans les médias audiovisuels. La plupart d'entre eux sont aussi apparus dans des œuvres littéraires et sous forme de jouets.

Famille Warrick[modifier | modifier le code]

Hutte d'un village Ewok
  • Wicket Wystri Warrick : C'est l'Ewok qui rencontre la Princesse Leia Organa et se lie d'amitié avec la jeune humaine Cindel Towani[4],[12].
  • Erpham Warrick : Guerrier, arrière-grand-père de Wicket. Il a combattu les Duloks et est un exemple pour les générations suivantes. Des années plus tard, il revient sous forme de fantôme pour conseiller Wicket lors d'un nouveau conflits contre les Duloks[13].
  • Deej Warrick : Guerrier, mari de Shodu et père de Winda, Wicket, Widdle et Weechee. Il prend la décision de monter la caravane qui part secourir les parents Towani[14].
  • Shodu Warrick : Guérisseuse, femme de Deej et mère de Winda, Wicket, Widdle et Weechee. Grâce à sa connaissance des plantes, elle soigne la fièvre de Cindel Towani[15].
  • Weechee Warrick : Frère ainé de Wicket. Il participe au sauvetage des parents Towani. Il est très protecteur envers son jeune frère Wicket et il se chamaille souvent avec Widdle[16].
  • Widdle « Willy » Warrick : Second frère de Wicket. Il participe au sauvetage des parents Towani. Il se chamaille souvent avec Weechee. Il est gourmand et maladroit[17].
  • Winda Warrick : Jeune sœur de Wicket[14],[15].

Famille du Chef Chirpa[modifier | modifier le code]

  • Chef Chirpa : Chef du village Bright Tree. C'est sous ses ordres que les Ewoks se sont engagés dans la lutte contre l'Empire[4],[18].
  • Ra-Lee : Femme du Chef Chirpa, elle est la mère de Kneesaa et d'Asha. Elle a été tuée par un hanadak alors qu'elle protégeait ses enfants[13].
  • Kneesaa : Fille cadette de Chirpa et amie proche de Wicket. Après la mort de son père, elle prend sa succession à tête de la tribu[2],[13],[18].
  • Asha : Fille ainée de Chirpa. Dans sa jeunesse, elle a échappé à une attaque des hanadaks et a été élevée par des korrinas. Portée disparue pendant plusieurs années, Wicket finit par la rencontrer dans la forêt. Par la suite, elle rejoint la tribu[13],[18],[19].

Autres Ewoks[modifier | modifier le code]

  • Bozzie : Mère de Paploo, tante de Kneesaa et Asha[13],[20].
  • Chukha-Trok : Bûcheron et guerrier qui combat le géant Gorax pour secourir la famille Towani. C'est un Ewok fort et de grande taille[13],[21].
  • Graak : Guerrier astucieux qui participe à la lutte contre l'Empire[22].
  • Kaink : Prêtresse qui affronte le géant Gorax pour secourir les Towani. Elle vit à l'écart du village et est la gardienne des légendes de la tribu. Elle a des pouvoirs magiques. Le cristal de son bâton peut envoyer des rayons d'énergie ou hypnotiser des animaux[13],[23].
  • Kazak : Membre du conseil des anciens. Lors de la bataille d'Endor, il étudie les patrouilles impériales et participe aux plans d'attaques[24].
  • Latara : Fille de Lumat, elle est l'amie de Wicket, Kneesaa et Teebo. C'est une musicienne[12],[13],[25].
  • Logray : Chaman de la tribu et sorcier-guérisseur[4],[26]. Son rôle est tenu par Mike Edmonds dans l'Épisode VI.
  • Lumat : Archer et artisan fabriquant des armes pour la tribu. Il fait partie du conseil des anciens[27].
  • Malani : Petite sœur de Teebo, elle veut toujours accompagner Wicket et ses amis qui sont plus vieux qu'elle[13].
  • Nippet : Fille de Lumat et la sœur de Latara[25].
  • Paploo : Fils de Warok, éclaireur de la tribu. Il vole une motojet imprériale pour créer une diversion lors de la bataille d'Endor[28],[29].
  • Rabin : Chasseur et tanneur[30].
  • Romba : Fier éclaireur de la tribu qui participe à la lutte contre l'Empire[31].
  • Teebo : Meilleur ami de Wicket. C'est un musicien et poète. Il est l'élève de Logray[4],[12],[32].
  • Warok : Père de Paploo, il participe à la lutte contre l'Empire[29].
  • Wuta : Explorateur toujours à la recherche d'arbres morts pour faire des outils. Il est le premier Ewok à avoir signalé la présence de l'Empire sur Endor[33].

Inspiration et création[modifier | modifier le code]

Pour le nom Ewok, George Lucas a inversé les syllabes de Wookiee, une autre espèce fictive qu'il a inventé[34],[35]. Le résultat sonnait comme Miwok, le nom d'une tribu amérindienne qui vit dans la région de San Rafael en Californie où se trouve le Skywalker Ranch[6],[35],[36]. Le nom lui a plus et c'est ainsi qu'est né le nom Ewok[35]. Le lac artificiel construit sur la propriété du Skywalker Ranch a été baptisé « lac Ewok »[37].

« J'ai pris la fin de Wookie, le 'ie' de Wookie et l'ai mis au début, comme le pig latin, et j'ai ensuite commencé, quand je l'ai dit phonétiquement, cela sonnait comme Ewok qui est très semblable à Miwok qui sont les Indiens qui habitent le secteur où je vis et où se trouve mon studio. Le fait est qu'il y avait un village Miwok juste à l'extérieur de mon bureau. Donc j'ai pensé qu'il y avait une agréable impression d'écho de l'idée et j'ai finalement retiré le 'i' et un des 'o' et cela a donné Ewok[n 2]. »

— George Lucas[35]

La vision de Lucas a évolué grâce à une équipe de concepteurs. Parmi eux, Joe Johnston, le directeur artistique du Retour du Jedi et par la suite, production designer de L'Aventure des Ewoks a beaucoup apporté à la création. Il s'est concentré sur leur personnalité et individualité. Le concepteur de créatures, Stuart Freeborn, a conçu et construit les costumes d'origine à Londres[38]. Durant L'Aventure des Ewoks, Johnston a élargi la culture Ewok avec des costumes, des artefacts, des ustensiles, des outils et des moyens de transport. Pour la réalisation, il a été aidé du directeur artistique Harley Jessup et du chef décorateur Bill George. Jessup a fait de nombreuses recherches sur le cultures primitives des Amérindiens et des Africains[38].

« J'aime les Ewoks. Je pense qu'ils ont un grand potentiel pour avoir une merveilleuse influence sur les enfants. Ils ont beaucoup de personnalité. Ils sont nobles, ils aiment leurs familles, ils pensent toujours aux autres d'abord, ils sont intelligents. Ils représentent le bien contre le mal poussé à l'extrême et ils sont mieux que bons parce qu'ils sont si minuscules et luttent contre quelque chose de si énorme[n 3]. »

— Joe Johnston[38]

Marcia Calkovsky de l'université de Lethbridge explique après avoir étudié les dialogues de l'épisode VI et interviewé le bruiteur Ben Burtt, le créateur de l'Ewokese, que le langage est inspiré d'un dialecte tibétain avec quelques rares paroles de kalmouk, langue mongole[6],[39]. Burtt a eu l'idée après avoir vu un documentaire sur le Tibet de la BBC[6].

Œuvres où les Ewoks apparaissent[modifier | modifier le code]

Première apparition des Ewoks dans Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi

Depuis leur première apparition dans Star Wars : épisode VI - Le Retour du Jedi, les Ewoks ont été utilisés dans de nombreuses œuvres de l'univers étendu de Star Wars. Cette section présente une liste non exhaustive des œuvres centrées sur des membres de cette espèce qui ont permis d'approfondir leur mode de vie, leur culture et d'enrichir leur histoire.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

  • 1983 : The Ewoks Join the Fight de Bonnie Bogart[42]
  • 1984 : How the Ewoks Saved the Trees: An Old Ewok Legend de Jame Howe[43]
  • 1984 : The Adventures of Teebo: A Tale of Magic and Suspense de Joe Johnston[44]
  • 1984 : The Ewoks' Hang-Gliding Adventure de Judy Herbstman[45]
  • 1984 : The Baby Ewoks' Picnic Surprise de Melinda Luke[46]
  • 1984 : Three Cheers for Kneesaa!: An Ewok Adventure de Jane E. Gerver[47]
  • 1984 : Wicket Finds a Way: An Ewok Adventure de Melinda Luke[48]
  • 1985 : The Ewoks and the Lost Children d'Amy Ehrlich est une adaptation en livre du téléfilm L'Aventure des Ewoks[49]
  • 1985 : Wicket and the Dandelion Warriors: An Ewok Adventure de Larry Weinberg est l'adaptation de To Save Deej le quatrième épisode de Starwars: Ewoks[50].
  • 1986 : The Shadow Stone: An Ewok Adventure de Cathy East Dubowski est l'adaptation de Sunstar vs. Shadowstone, le neuvième épisode de Starwars: Ewoks[51].
  • 1986 : The Red Ghost: An Ewok Adventure de Melinda Luke est l'adaptation de Asha, le treizième épisode de Starwars: Ewoks[52].
  • 1986 : The Ring, the Witch, and the Crystal: An Ewok Adventure de Cathy East Dubowski est une adaptation en livre du téléfilm La Bataille d'Endor[53]
  • 1986 : The Ewok Who Was Afraid: An Ewok Adventure de Helena Clare Pittman[54]
  • 1986 : Wicket Goes Fishing: An Ewok Adventure de Melinda Luke[55].
  • 1986 : Fuzzy as an Ewok: Things to Touch, See and Smell from the Forest Moon of Endor de Virginia Holt[56].

Livres-disques[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Village Ewok du Star Tours en Floride

Les Ewoks ont de nombreuses adaptations en figurine avec des versions différentes en fonction du film ou du dessin animé, du type articulés ou non, réaliste ou sous forme de lego. Les constructions et véhicules Ewoks sont aussi représentés en figurine : le deltaplane, le chariot de guerre, le village Ewoks, la catapulte[66],[67]. Certains collectionneurs sont allés jusqu'à créer des villages Ewoks entier, la peinture ou le changement de pièces amovibles sur les figurines permettant de créer des variantes aux modèles proposés[68].

Avec des allures d'ours en peluches, il était inévitable de passer par l'adaptation en peluche. Il existe également de nombreuses cartes Star Wars à jouer ou à collectionner sur les Ewoks. Le public visé par le dessin animé, les livres pour enfants et les comics est très jeune, pour eux, il existe des figurines plus adaptés, des puzzles, cahiers de dessins, jeux de sociétés, des fiches de décalcomanie, déguisements, du matériel scolaire, boîte de gouter, cartes de vœux. Pour les collectionneurs, les Ewoks ont aussi été adaptés aux tasses, verres, tirelires, pièces vendues avec des figurines, vêtements et encore bien d'autres produits[66],[67].

En Floride, le Star Tours, une attraction des parcs Walt Disney, contient un village Ewok[69].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A ne pas confondre avec la bataille d'Endor qui oppose l'Alliance rebelle à l'Empire galactique et qui se situe après.
  2. (en) « I took the end of Wookie, the 'ie' of Wookie, and put it at the head, like Pig Latin, and then started, when I said it phonecally, it sounded like Ewok which is very similar to Miwok which is the Indians that sort of inhabited the area where I live and where my studio is. Matter of fact, there was a Miwok village just outside my office. So I thought that was a nice sort of reverberation of the idea and eventually took the 'i' and one of the 'o' out and it was Ewok. »
  3. (en) « I like Ewoks. I think they have a great potential to be a really wonderful influence for children. They have a lot of personality. They're noble, they love their families, they always think of others first, they're clever in a pinch. They're good vs. evil taken to the extreme and they look better than good because they're so tiny and up against something so huge. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Daniel Wallace et Jason Fry (ill. Ian Fullwood, Modi, Chris Reiff et Chris Trevas), Star Wars : The Essential Atlas, Del Rey Books,‎ 18 août 2009, 256 p. (ISBN 9780345477644), « Endor (Forest Moon) », p. 58
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Ann Margaret Lewis (ill. R. K. Post), The Essential Guide to Alien Species, Del Rey Books,‎ 201, 192 p. (ISBN 9780345442208), « Ewoks », p. 37-38
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Ewok », StarWars.com (consulté le 22 octobre 2010)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (fr) David West Reynolds, Don Bies et Nelson Hall (trad. Vanessa Lac), Star Wars : Tout sur la trilogie : les personnages, les créatures et les droïdes, Nathan,‎ 1998, 32 p. (ISBN 9782092404171), « Les Ewoks »
  5. (en) Terryl Whitlatch et Bob Carrau, The Wildlife of Star Wars: A Field Guide, Chronicle Books,‎ 2001, 176 p. (ISBN 9780811828697), p. 143
  6. a, b, c et d (en) Marcia S. Calkowski, Culture, vol. 11, t. 1-2, Canadian Anthropology Society,‎ 1991 (lire en ligne), « Is There Authoritative Voice in Ewok Talk?: On Postmodernism, Fieldwok, and th Recovery of Unintended Meanings », p. 53-63
  7. (fr) Damien Dhondt, « L'univers Star Wars », Science-Fiction magazine,‎ 2005 (consulté le 8 novembre 2010)
  8. a, b, c et d (en) Andy Mangels (ill. Michael Butkus), Star Wars: The Essential Guide to Characters, Del Rey Books,‎ novembre 1995, 199 p. (ISBN 9780345395351), « Wicket W. Warrick », p. 184-186
  9. (fr) « Ewoks », Star Wars Universe (consulté le 12 novembre 2010)
  10. a, b, c et d (en) Eric Goldman, « Star Wars on TV: The Ewok TV-Movies », IGN,‎ 30 septembre 2008 (consulté le 20 octobre 2010)
  11. (en) Ryder Windham, The Ultimate Visual Guide to Star Wars, Dorling Kindersley,‎ 19 septembre 2005, 1444 p. (ISBN 9780756614201), p. 102
  12. a, b et c (en) « Warrick, Wicket W. », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  13. a, b, c, d, e, f, g, h et i (fr) « Tout sur les Ewoks - Le dessin animé », Star Wars Universe.com (consulté le 31 octobre 2010)
  14. a et b (en) « Warrick, Deej », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  15. a et b (en) « Shodu », StarWars.com (consulté le 21 octobre 2010)
  16. (en) « Warrick, Weechee », StarWars.com (consulté le 21 octobre 2010)
  17. (en) « Willy », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  18. a, b et c (en) « Chirpa, Chief », StarWars.com (consulté le 23 octobre 2010)
  19. (en) « Asha », StarWars.com (consulté le 23 octobre 2010)
  20. (en) « Bozzie », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  21. (en) « Chukha-Trok », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  22. (en) « Graak », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 31 octobre 2010)
  23. (en) « Kaink », StarWars.com (consulté le 21 octobre 2010)
  24. (en) « Kazak », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 31 octobre 2010)
  25. a et b (en) « Nippet », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  26. (en) « Logray », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  27. (en) « Lumat », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 23 octobre 2010)
  28. (en) « Paploo », StarWars.com (consulté le 18 octobre 2010)
  29. a et b (en) « Paploo », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 31 octobre 2010)
  30. (en) « Rabin », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 23 octobre 2010)
  31. (en) « Romba », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 23 octobre 2010)
  32. (en) « Teebo », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 23 octobre 2010)
  33. (en) « Wuta », Star Wars: Customizable Card Game Players Committee Website (consulté le 23 octobre 2010)
  34. (en) Michael Hill, « Television hails the return of the Ewoks », The Montreal Gazette,‎ 23 novembre 1984 (lire en ligne)
  35. a, b, c et d (en) Jeffrey Miller, Where There's Life, There's Lawsuits : Not Altogether Serious Ruminations on Law and Life, ECW Press,‎ 2003, 298 p. (ISBN 9781550225013, lire en ligne), p. 146
  36. (en) Éric P. Nash, « The Names Came From Earth », The New York Times,‎ 26 janvier 1997 (lire en ligne)
  37. « Inside Skywalker Ranch », CBBC Newsround,‎ 14 mai 2002 (consulté le 1er novembre 2010)
  38. a, b et c (en) « Ewoks Come To Full Flower », Mid Cities Daily News, vol. 76, no 284,‎ 23 novembre 1984 (lire en ligne)
  39. (en) Joseph Cancellaro, Exploring sound design for interactive media, Delmar Cengage Learning,‎ 2005, 288 p. (ISBN 9781401881023, lire en ligne)
  40. (en) Michael Hill, « Television hails the return of the Ewoks », The Montreal Gazette,‎ 23 novembre 1984 (lire en ligne)
  41. (fr) « Les Ewoks », Planète Jeunesse (consulté le 20 octobre 2010)
  42. (en) Bonnie Bogart (ill. Diane de Groat), The Ewoks Join the Fight, Random House,‎ 12 juin 1983, 30 p. (ISBN 9780394858586)
  43. (en) Jame Howe (ill. Walter Velez), How the Ewoks Saved the Trees: An Old Ewok Legend, Random House,‎ 12 mars 1984, 44 p. (ISBN 9780394861296)
  44. (en) Joe Johnston (ill. Jan Brett), The Adventures of Teebo: A Tale of Magic and Suspense, Random House,‎ 12 mai 1984, 41 p. (ISBN 9780394865683)
  45. (en) Judy Herbstman (ill. Pat Paris), The Ewoks' Hang-Gliding Adventure, Random House,‎ 1984, 32 p. (ISBN 9780394863559)
  46. (en) Melinda Luke (ill. Pat Paris), The Baby Ewoks' Picnic Surprise, Random House,‎ 1984, 32 p. (ISBN 9780394863535)
  47. (en) Jane E. Gerver (ill. Pat Paris), Three Cheers for Kneesaa! : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1984, 32 p. (ISBN 9780394863542)
  48. (en) Melinda Luke (ill. Pat Paris), Wicket Finds a Way : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1984, 32 p. (ISBN 9780394872421)
  49. (en) Amy Ehrlich, The Ewoks and the Lost Children, Random House,‎ 12 mars 1985, 48 p. (ISBN 9780394871868)
  50. (en) Larry Weinberg (ill. Deborah Colvin Borgo), Wicket and the Dandelion Warriors : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1985, 29 p. (ISBN 9780394877341)
  51. (en) Cathy East Dubowski (ill. Deborah Colvin Borgo), The Shadow Stone : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1986 (ISBN 9780394879277)
  52. (en) Melinda Luke (ill. Deborah Colvin Borgo), The Red Ghost : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1986, 32 p. (ISBN 9780394878652)
  53. (en) Cathy East Dubowski, The Ring, the Witch, and the Crystal: An Ewok Adventure, Random House,‎ 1986, 32 p. (ISBN 9780394880570)
  54. (en) Helena Clare Pittman (ill. Ron Fritz), The Ewok Who Was Afraid : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1986, 22 p. (ISBN 9780394879789)
  55. (en) Melinda Luke (ill. A.O. Williams), Wicket Goes Fishing : An Ewok Adventure, Random House,‎ 1986 (ISBN 9780394879710)
  56. (en) Virginia Holt (ill. Deborah Colvin Borgo), Fuzzy as an Ewok : Things to Touch, See and Smell from the Forest Moon of Endor, Random House,‎ 1986 (ISBN 9780394878683)
  57. a, b et c (en) « Read Along Adventures - List », readalongadventures.com (consulté le 29 octobre 2010)
  58. a et b (en) Pete Vilmur, « Happy 25th Ewok Adventure! - Ewoks Merch », StarWars.com,‎ 25 novembre 2009 (consulté le 21 octobre 2010)
  59. a et b (fr) « Tout sur les Ewoks - Les œuvres littéraires », Star Wars Universe.com (consulté le 20 novembre 2010)
  60. (en) « Star Wars #94 - Small Wars », TheForce.net (consulté le 20 novembre 2010)
  61. (en) « Ewoks (1985) », Comic Book DataBase (consulté le 18 octobre 2010)
  62. (en) « Ewoks », Grand Comics Database (consulté le 18 octobre 2010)
  63. (fr) Dominik Vallet, « Mon Journal : Star TV Junior et Les Jeux de Mon Journal, Faîtes vos jeux ! », pimpf.org,‎ 28 août 2005 (consulté le 18 octobre 2010)
  64. (en) « Cover Galleries Ewok », timelineuniverse.net (consulté le 29 octobre 2010)
  65. (en) « Listing des publications Marvel », buzzcomics.net (consulté le 29 octobre 2010)
  66. a et b (fr) « Tout sur les Ewoks - Les produits dérivés », Star Wars Universe.com (consulté le 13 novembre 2010)
  67. a et b (en) Pete Wilmur, « Droids et Ewoks de Marchandises », StarWars.com,‎ 12 novembre 2008 (consulté le 13 novembre 2010)
  68. (en) [vidéo] Ewoks (figurines) sur YouTube
  69. (en) [vidéo] This Day In History Of The Walt Disney World Resort August 23rd & 24th sur YouTube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

L'espèce fictive[modifier | modifier le code]

Les produits dérivés[modifier | modifier le code]