Murfreesboro (Tennessee)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murfreesboro.
Murfreesboro
Image illustrative de l'article Murfreesboro (Tennessee)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Tennessee Tennessee
Comté Rutherford
Maire Tommy Bragg
Démographie
Population 92 559 hab. (2006)
Densité 912 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 51′ 28″ N 86° 23′ 41″ O / 35.857778, -86.39472235° 51′ 28″ Nord 86° 23′ 41″ Ouest / 35.857778, -86.394722  
Altitude 186 m
Superficie 10 150 ha = 101,5 km2
· dont terre 101,0 km2 (99,51 %)
· dont eau 0,5 km2 (0,49 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1811
Municipalité depuis 1817
Devise Creating a better quality of life
Surnom The 'Boro
Localisation
Carte du comté de Rutherford
Carte du comté de Rutherford

Géolocalisation sur la carte : Tennessee

Voir sur la carte administrative du Tennessee
City locator 14.svg
Murfreesboro

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Murfreesboro

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Murfreesboro
Liens
Site web http://www.murfreesborotn.gov

Murfreesboro est une ville du Tennessee, dans le comté de Rutherford.

Histoire[modifier | modifier le code]

Murfreesboro a été la capitale du Tennessee de 1818 à 1826.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Le 31 décembre 1862, dans les environs de la ville, se déroule la bataille de Murfreesboro, plus connue sous le nom de bataille de Stones River. Elle oppose l'armée nordiste de la Cumberland à l'armée sudiste du Tennessee. Bataille sanglante, 23 515 morts et blessés, la plus sanglante du conflit si on en juge par le pourcentage de pertes[1] .

Après la retraite qui suit la bataille de Perryville, l'armée confédérée choisit Murfreesboro pour s'établir. La cavalerie expérimentée du général Bragg harcèle avec efficacité les troupes du général Rosecrans, capturant et détruisant des trains de ravitaillement mais sans jamais réussir à tarir le flot d'approvisionnements qui viennent renforcer les nordistes.

En dépit du nombre de morts, la bataille de Stones River est indécise. Elle est cependant considérée comme une victoire stratégique pour l'Union, donnant la base des mouvements qui conduiront à la victoire de Chickamauga puis à celle d'Atlanta. Le site de la bataille est désormais un site historique, « Stones River National Battlefield ».

Murfreesboro devient un important dépôt pour l'armée fédérale. Au début de l'année 1863 est entamée la construction d'une zone fortifiée, « Fortress Rosecrans » à quelques kilomètres au nord-ouest de la ville. Elle couvre une superficie de 225 acres ( ?), en faisant une des plus grandes zones fortifiées du conflit. Desservie par plusieurs routes, la forteresse l'est aussi par le train. Elle abrite une garnison de deux mille hommes et comprend d'énormes dépôts et de nombreux ateliers. Achevée en juin 1863, elle est laissée sous le commandement du général Horatio P. Van Cleve, tandis que Rosecrans marche vers le sud[2].

La forteresse ne sera jamais attaquée par les confédérés. Menacée par les cavaliers de Nathan B. Forrest à la fin de l'année 1864, elle est l'objet de quelques combats liés à la bataille de Nashville.

De la fin de la guerre de Sécession à nos jours[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Commerce et industrie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]