Ismaël Bangoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bangoura.
Ismaël Bangoura
Ismael Bangoura 2006.jpg
Ismaël Bangoura
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France FC Nantes
Numéro 11
Biographie
Nationalité Drapeau de la Guinée Guinée
Naissance 2 janvier 1985 (29 ans)
Lieu Conakry (Guinée)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2000-2003 Drapeau : Guinée Atlético de Coléah
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2005 Drapeau : France Gazélec Ajaccio 44 (15)
2005-2007 Drapeau : France Le Mans UC 63 (20)
2007-2009 Drapeau : Ukraine Dynamo Kiev 71 (50)
2009-2010 Drapeau : France Stade rennais FC 42 (9)
2010-2012 Drapeau : Émirats arabes unis Al Nasr Dubaï 31 (17)
2012- Drapeau : France FC Nantes 12 (2)
2012-2013 Drapeau : Qatar Umm Salal SC 3 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005- Drapeau : Guinée Guinée 37 (19)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Ismaël Bangoura, né le 2 janvier 1985 à Conakry (Guinée), est un footballeur international guinéen. Il évolue au poste d'attaquant au FC Nantes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au Gazélec Ajaccio, en National.

En Corse, il fait des débuts prometteurs, à 18 ans, en marquant 2 buts en 9 matches lors de sa première saison.

La saison suivante, il est repéré par Le Mans, après avoir marqué 13 buts lors de la saison 2004-2005

Dans la Sarthe, Bangoura s'adapte bien, et réussit 6 réalisations en 23 apparitions pour sa première saison en Ligue 1. Son pied droit aussi puissant que rapide et sa vélocité plaisent à Frédéric Hantz, qui le place dans le couloir droit de l'attaque.

Lors de la saison 2006-2007, il est l'une des révélations de la Ligue 1. Sa rapidité de frappe en fait un poison pour les défenses adverses et lui vaut le surnom de "la gachette"[réf. nécessaire].

Ismaël réalise son premier triplé en Ligue 1 à Auxerre lors de la douzième journée de Ligue 1 le 4 novembre 2006.

Lors du mercato estival 2007, il signe un contrat de 4 ans avec le Dynamo Kiev, club ukrainien qualifié en Ligue des champions pour la saison 2007-2008, pour un montant de 5 millions d'euros. Ce choix peut sembler surprenant, mais est très lucratif pour l'attaquant international guinéen.

Le 2 juillet 2009, il s'engage avec le Stade rennais FC pour une durée de quatre ans[2]pour un total de 11 millions d'euros[3]. Un peu plus d'un an plus tard, il est transféré aux Émirats arabes unis, dans le club de Al Nasr Dubaï[4]. L'indemnité de transfert est évaluée à huit millions d'euros[5].

Il revient en France en signant au FC Nantes dans les dernières heures du mercato d'hiver 2012, alors que le club est sixième de Ligue 2[6]. Son contrat n'est pas homologué par la LFP, car il n'a pas de lettre de sortie de son ancien club[7], il obtient une licence temporaire de la FIFA en février 2012, le temps d'instruire l'affaire. Blessé à son arrivée au club, il effectue son premier match officiel avec le FC Nantes le 26 mars 2012 à Lens.

Le club Al Nasr Dubaï poursuit Ismaël Bangoura pour rupture unilatérale de contrat, et la chambre de résolution des litiges de la FIFA condamne le 16 novembre 2012 le club de Nantes et Ismaël Bangoura à payer au club émirati une indemnité de 4,5 millions d'euro, suspend Ismaël Bangoura pour 4 mois et interdit Nantes de tout transfert pendant une période d’un an (2 périodes de transfert)[8]. Le club émirati, le club nantais et le joueur ont fait appel devant le Tribunal arbitral du sport, appel à effet suspensif[9], mais la décision est finalement confirmée par le Tribunal fédéral suisse le 7 mars 2014[10].

En septembre 2012, il est prêté une saison au club qatari de Umm Salal SC[11]. Prêté avant la décision, il purge une partie de sa suspension au Qatar.

Carrière[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe
Division Matchs Buts Cartons Type Matchs Buts
Carton jaune Carton rouge
2003 - 2004 Gazélec Ajaccio Drapeau de la France France National 9 2 - - - - -
2004 - 2005 Gazélec Ajaccio Drapeau de la France France National 35 13 - - - - -
2005 - 2006 Le Mans UC Drapeau de la France France Ligue 1 23 6 - - - - -
2006 - 2007 Le Mans UC Drapeau de la France France Ligue 1 33 12 - - - - -
2007 - 2008 Dynamo Kiev Ukraine Ukraine D1 20 15 - - C1 6 4
2008 - 2009 Dynamo Kiev Ukraine Ukraine D1 26 13 - - C1+C3 8+3 4+2
2009 - 2010 Stade rennais Drapeau de la France France Ligue 1 34 6 6 0 - - -
2010 - 2011 Stade rennais Drapeau de la France France Ligue 1 4 2 0 0 - - -
Al Nasr Dubaï Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis UAE Football League 18 10 0 0 - - -
2011 - 2012 Al Nasr Dubaï Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis UAE Football League 0 0 0 0 - - -
2012 - 2013 Umm Salal SC Drapeau du Qatar Qatar Qatar Stars League - - - - - - -
2013 - 2014 FC Nantes Drapeau de la France France Ligue 1 9 1 1 0 - - -

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bangoura en sélection
  2. « Ismaël Bangoura débarque au Stade rennais FC », Site officiel du Stade rennais, 2 juillet 2009
  3. "Ismaël Bangoura moves to Rennes", site officiel du Dynamo Kiev, 2 juillet2009
  4. « Ismaël Bangoura rejoint Al-Nasr (Dubaï) », sur staderennais.com,‎ 2 septembre 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  5. « Bangoura (Rennes) part à Dubaï », sur lequipe.fr,‎ 2 septembre 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  6. « Nantes signe Bangoura », sur lefigaro.fr,‎ 1er février 2012 (consulté le 1er février 2012)
  7. Vincent Duchesne, « L'imbroglio Bangoura », Le Figaro,‎ 7 février 2012 (lire en ligne)
  8. « L'ancien Manceau Ismaël Bangoura sanctionné par la FIFA », Le Maine-Libre,‎ 4 février 2013 (lire en ligne)
  9. Nantes-Affaire Bangoura: L'appel est suspensif
  10. « Foot Ligue 1 Nantes Le FC Nantes définitivement interdit de recrutement ! », sur lequipe.fr,‎ 7 mars 2014 (consulté le 22 mars 2014)
  11. Bangoura (FCN) prêté au Qatar, lequipe.fr, 10 septembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :