Kaba Diawara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diawara.
Kaba Diawara
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la Guinée Guinée
Drapeau : France France
Nat. sportive Drapeau de la Guinée Guinée
Naissance 16 décembre 1975 (38 ans)
Lieu Toulon (Var)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1993-1995 Drapeau : France Toulon 40 (11)
1995-1998 Drapeau : France Bordeaux 60 (14)
1998 Drapeau : France Stade rennais 12 0(3)
1999 Drapeau : Angleterre Arsenal 12 0(0)
1999 Drapeau : France O. Marseille 15 0(1)
2000-2003 Drapeau : France Paris SG 17 0(0)
2001 Drapeau : Angleterre Blackburn Rovers 05 0(0)
2001 Drapeau : Angleterre West Ham 11 0(0)
2001-2002 Drapeau : Espagne Racing de Ferrol 15 0(5)
2002-2003 Drapeau : France OGC Nice 37 (12)
2003-2004 Drapeau : Qatar Al Gharrafa Doha
2004-2005 Drapeau : Qatar Al Kharitiyath
2005-2006 Drapeau : France AC Ajaccio 20 0(2)
2006-2007 Drapeau : Turquie Gaziantepspor 27 0(8)
2007-2008 Drapeau : Turquie Ankaragücü 12 0(1)
2008-2009 Drapeau : Chypre Alki Larnaca 11 0(3)
2009-2011 Drapeau : France AC Arles-Avignon 51 0(8)
2011-2012 Drapeau : Espagne Racing de Ferrol (?) (?)
Total 345 (67)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995-1997 Drapeau : France France espoirs
2004-2009 Drapeau : Guinée Guinée 23 (9)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Kaba Diawara, né le 16 décembre 1975 à Toulon (Var), est un ancien footballeur franco-guinéen. Il évoluait au poste d'attaquant et était international guinéen, mais il avait endossé le maillot de l'équipe de France espoirs avant de décider de revêtir le maillot guinéen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rapide ascension[modifier | modifier le code]

Il débute le football en professionnel au Sporting Toulon Var, en 1993. Le club était alors en National. Il passe 2 saisons et inscrit 11 buts. Il est alors repéré par les Girondins de Bordeaux, avec qui il s'engage en 1995. Il joue son premier match de Ligue 1 le 18 mai 1996 (LOSC 0-2 Bordeaux), match au cours duquel il inscrit son 1er but en Ligue 1.

La saison suivante, il joue 29 matchs et marque 7 buts. A 21 ans, il est perçu comme un espoir du football français. Il joue d'ailleurs, à cette époque, en équipe de France espoirs. Son club termine 4e.

Lors de la saison 1997-98, il est barré par le duo Wiltord-Laslandes sur le front de l'attaque bordelaise. Ainsi, il est prêté pour la fin de saison au Stade rennais pour acquérir du temps de jeu. Il joue 12 matchs et marque 3 buts, dont le but du maintien inscrit à la 73e minute de la dernière journée contre le Toulouse FC[1].

La saison suivante, il joue plus et marque des buts importants. Le mercato hivernal s'ouvre et il est transféré à Arsenal pour 2 500 000 livres (environ 3 millions d'euros)[2]. Il joue son premier match de Premier League le 31 janvier 1999 (victoire 1-0 contre Chelsea FC. Il est utilisé par Arsène Wenger comme remplaçant de Nicolas Anelka et le club finit vice-champion de Premier League. En fin de saison, il s'engage avec l'Olympique de Marseille (environ 3,5 millions d'euros[3]).

Une réussite qui le fuit[modifier | modifier le code]

Il joue une demi saison à Marseille et rejoint le PSG au mercato d'hiver 2000. Après 14 matchs sans buts dans la capitale, le club décide de le prêter aux Blackburn Rovers en décembre 2000. Il joue 5 matchs et est de nouveau prêté 3 mois plus tard en Angleterre, à West Ham.

À l'été 2001, Kaba Diawara n'est plus désiré au Paris SG et il est prêté au Racing de Ferrol. Il retrouve le chemin des filets (5 buts) et joue 15 matchs en Espagne.

La saison de la revanche[modifier | modifier le code]

Le club Niçois est alors promu en Ligue 1 et Gernot Rohr veut relancer le joueur. Le pari est gagné car il est, avec 12 buts, le meilleur buteur du club et est un des grands artisans de la belle 10e place du club. Il marque son premier but dès son premier match, le 3 août 2002 contre Le Havre AC. En fin de saison, l'entraîneur et les dirigeants Niçois proposent de le conserver mais le joueur a des demandes salariales au-dessus de celles du club[4].

Des expériences exotiques[modifier | modifier le code]

Après un bref retour au PSG, il s'envole pour le lucratif championnat du Qatar. Il joue d'abord 6 mois pour Al Gharrafa Doha puis s'engage avec Al Kharitiyath. En fin de saison, le club descend en 2e division et il décide de rentrer en France.

C'est Rolland Courbis, qu'il a connu à Bordeaux, qui désire le relancer à l'AC Ajaccio. Il joue 20 rencontres, n'apporte pas l'aide escomptée par son entraîneur et le club termine 18e (premier relégué).

Il s'engage alors en Turquie, au Gaziantepspor, où il réalise une saison correcte (8 buts en 27 matchs). Il s'engage alors avec le club d'Ankaragücü avec qui il termine 9e.

En fin de saison, il change de nouveau de pays et s'engage à Chypre, à l'Alki Larnaca, où il ne reste qu'une demie saison car il s'est blessé et n'était plus payé[5]

Retour en France[modifier | modifier le code]

En juillet 2009, après un stage UNFP[6], il s'engage pour une saison avec l'AC Arles-Avignon[7], tout juste promu en Ligue 2, et plus petit budget de sa division. Pour son premier match, il marque un but pour la victoire de son équipe contre Clermont (2-1). Le club provençal relégué en Ligue 2 ne souhaitant pas le prolonger, il s'engage en Espagne au Racing de Ferrol en deuxième division espagnole.

Racing de Ferrol[modifier | modifier le code]

À peine arrivé au club, le toulonnais s'y impose comme un titulaire indiscutable il obtient même le brassard de capitaine et il est élu meilleur joueur du championnat du mois de janvier.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Depuis le début de l'année 2013, il est chroniqueur dans l'émission hebdomadaire The Specialists de Canal+, qui traite du championnat anglais. Il est également consultant pour la coupe d'Afrique des nations 2013 sur cette même chaîne[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]