Kjetil André Aamodt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kjetil André Aamodt Alpine skiing pictogram.svg
Kjetil André Aamodt (bilde 01).JPG
Kjetil-André Aamodt (2009)
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active de 1989 à 2007
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Naissance 2 septembre 1971 (42 ans)
Lieu de naissance Oslo
Taille 1,75 m
Poids de forme 84 kg
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 4 2 2
Championnats du monde 5 4 3
Coupe du monde (globes) 9 9 3
Coupe du monde (épreuves) 21 21 20
* Dernière mise à jour : 29 décembre 2013

Kjetil André Aamodt, né le 2 septembre 1971 à Oslo, est un ancien skieur alpin norvégien[1].

Il possède l'un des plus beaux palmarès du ski alpin avec le record de médailles (huit) et de titres olympiques (quatre médailles d'or : 3 en super-G et 1 en combiné), cinq titres de champions du monde (3 en combiné, 1 en slalom et 1 en géant), une coupe du monde (en 1994) et huit globes de cristal (5 en combiné, 1 en slalom, 1 en géant et 1 en super-G). En remportant le Super-G des Jeux Olympiques d'Albertville 1992 à 20 ans, et quatorze ans plus tard, celui des Jeux Olympiques de Turin 2006 à 34 ans, il détient les records du plus jeune et du plus vieux champion olympique de son sport.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kjetil-André Aamodt fait ses débuts en coupe du monde le 23 novembre 1989 lors du géant de Park City, qu'il termine à la 15e place. Il réalise sa première grande performance lors des championnats du monde de 1991 en obtenant une médaille d'argent en super-G, épreuve dont il deviendra un an plus tard champion olympique lors des Jeux olympiques de 1992 à Albertville, et il gagne la même année sa première victoire en coupe du monde à Aspen, toujours en super-G.

Véritable polyvalent, Kjetil-André s'aligne dans toutes les épreuves de ski alpin et termine en 1993 deuxième au classement général derrière le luxembourgeois Marc Girardelli à quelques points seulement et il remporte ses deux premiers globes de cristal en super-G et en géant (il gagne trois épreuves dans chaque discipline cette année-là). En 1994, les Jeux olympiques se déroulent dans son pays à Lillehammer : il remporte trois médailles (argent en descente et en combiné et bronze en super-G). Il gagne cette même année remporte la coupe du monde et le premier de ses cinq globes de cristal en combiné.

Skieur régulier, il atteint le podium au classement général de la coupe du monde à 7 reprises (premier en 1994, second en 1993, 1997, 1999, 2000 et 2002 et troisième en 2003), gagne huit globes de cristal (5 en combiné en 1994, 1997, 1999, 2000 et 2003, 1 en slalom en 2000, 1 en géant en 1993, 1 en super-G en 1993) et s'impose à 21 reprises et dans toutes les disciplines (1 victoire en descente, 5 victoires en super-G, 6 victoires en géant, 1 victoire en slalom et 8 victoires en combiné).

Lors de la saison 2002-2003, il se blesse gravement au genou droit en chutant lors d'une séance d'entraînement. Cette blessure l'éloigne de la compétition pour la saison 2003-2004. Toutefois, il revient à la compétition en 2005 avec comme objectif les Jeux olympiques de Turin en 2006.

Lors de sa dernière saison en 2006, il remporte de nouveau un titre olympique à Turin en super-G. Alors qu'il semblait vouloir continuer pour la saison suivante, il annonce le 6 janvier 2007 à la télévision norvégienne qu'il met un terme à sa carrière pour des raisons familiales et de santé à l'âge de 35 ans laissant derrière lui l'un des plus beaux palmarès du ski alpin. Sa dernière course fut le super-G d'Åre, qu'il termina à la 8e place, le 16 mars 2006.

Records[modifier | modifier le code]

Kjetil-André Aamodt a établi de nombreux records : celui du skieur alpin ayant obtenu le plus de médailles olympiques (huit au total), ayant obtenu le plus de titres olympiques (4 au total dont 3 en super-G ce qui constitue là aussi un record), ayant obtenu le plus de médailles lors des championnats du monde (5 en or, 4 en argent et 3 en bronze). Il est également l'un des cinq skieurs masculins (avec Pirmin Zurbriggen, Marc Girardelli, Günther Mader et Bode Miller) à s'être imposé au moins une fois dans chaque discipline en coupe du monde.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : France Albertville 1992 Drapeau : Norvège Lillehammer 1994 Drapeau : Japon Nagano 1998 Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002 Drapeau : Italie Turin 2006
Descente 26e médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 13e 4e 4e
Super G médaille d'or, Jeux olympiques Or médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze 5e médaille d'or, Jeux olympiques Or médaille d'or, Jeux olympiques Or
Slalom géant médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze 12e Ab. 7e -
Slalom - - - 6e -
Combiné - médaille d'argent, Jeux olympiques Argent - médaille d'or, Jeux olympiques Or NP

(Ab. : Abandon) (NP ; non-partant)

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Saalbach-Hinterglemm 1991 Drapeau : Japon Morioka 1993 Drapeau : Espagne Sierra Nevada 1996 Drapeau : Italie Sestrières 1997 Drapeau : États-Unis Vail 1999 Drapeau : Autriche Sankt Anton 2001 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2003 Drapeau : Italie Bormio 2005
Descente - - 27e 9e médaille de bronze, monde Bronze Ab. médaille d'argent, monde Argent 23e
Super G médaille d'argent, monde Argent - médaille de bronze, monde Bronze 8e 9e 18e 5e 22e
Slalom géant - médaille d'or, monde Or 11e 6e Ab. médaille d'argent, monde Argent 24e -
Slalom 12e médaille d'or, monde Or 8e Ab. 7e 7e 9e 14e
Combiné - médaille d'argent, monde Argent 6e médaille d'or, monde Or médaille d'or, monde Or médaille d'or, monde Or médaille de bronze, monde Bronze Ab.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement général en 1994
    • Vainqueur de la coupe du monde de super-G en 1993
    • Vainqueur de la coupe du monde de géant en 1993
    • Vainqueur de la coupe du monde de slalom en 2000
    • Vainqueur de la coupe du monde de combiné en 1994, 1997, 1999, 2000 et 2002
    • 21 victoires : 1 descente, 5 super-G, 6 géants, 1 slalom et 8 combinés
    • 62 podiums[2]

Différents classement en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année/Classement Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
1990 39e 34 - - 19e 13 14e 21 - - - -
1991 17e 67 - - 8e 19 10e 32 20e 16 - -
1992 13e 543 - - 5e 220 11e 196 26e 72 17e 55
1993 2e 1347 28e 90 1er 420 1er 410 5e 267 3e 160
1994 1er 1392 10e 296 4e 207 2e 494 9e 215 1er 180
1995 5e 708 33e 43 19e 79 4e 307 14e 179 4e 100
1996 10e 560 44e 26 8e 179 14e 168 18e 127 7e 60
1997 2e 1096 24e 92 12e 153 2e 387 6e 304 1er 160
1998 4e 901 12e 255 21e 63 9e 226 13e 177 2e 100
1999 2e 1442 5e 397 9e 167 4e 335 4e 363 1er 180
2000 2e 1440 13e 225 13e 158 9e 259 1er 598 1er 200
2001 7e 668 36e 43 10e 124 16e 150 7e 291 3e 60
2002 2e 1096 6e 337 6e 210 16e 117 9e 232 1er 200
2003 3e 940 7e 334 4e 251 14e 156 23e 99 2e 100
2004 - - - - - - - - - - - -
2005 26e 311 28e 104 14e 134 40e 28 - - 5e 45
2006 8e 707 6e 322 5e 223 - - - - 5e 162

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Descente Super G Géant Slalom Combiné Total
1992 Drapeau : États-Unis Aspen 1
1993 Drapeau : États-Unis Aspen
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Italie Sestrières
Drapeau : Norvège Oppdal
Drapeau : Suède Åre
6
1994 Drapeau : France Chamonix Drapeau : Autriche Hinterstoder
Drapeau : États-Unis Vail
Drapeau : France Chamonix 4
1996 Drapeau : Norvège Kvitfjell 1
1997 Drapeau : Suisse Adelboden 1
1998 Drapeau : Autriche Kitzbühel 1
1999 Drapeau : Autriche Kitzbühel 1
2000 Drapeau : Suisse Wengen Drapeau : France Chamonix
Drapeau : Autriche Kitzbühel
3
2002 Drapeau : Suisse Wengen
Drapeau : Autriche Kitzbühel
2
2003 Drapeau : Suisse Wengen 1
Total 1 5 6 1 8 21

Arlberg-Kandahar[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du Kandahar 1994 à Chamonix
    • Vainqueur de la descente 1994 à Chamonix

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.fis-ski.com/
  2. (en) Détails des podiums sur [1]