Karl Schranz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Schranz Alpine skiing pictogram.svg
Karl Schranz.jpg
Karl Schranz
Contexte général
Sport Ski alpin
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche Autrichienne
Naissance (75 ans)
Lieu de naissance Sankt Anton am Arlberg
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 3 2 1
Coupe du monde (globes) 5 1 1
Coupe du monde (épreuves) 11 3 8

Karl Schranz (né le à Sankt Anton, dans le Tyrol) est un ancien skieur alpin autrichien des années 1960, membre du Ski Club de l'Arlberg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karl Schranz, surnommé « l'Aigle de Saint-Anton », possède l’un des plus beaux palmarès du ski alpin.

Le skieur de l’Arlberg démarre sa carrière internationale en 1957 et remporte immédiatement l’Arlberg-Kandahar à Chamonix à l'âge de 18 ans. Il s’impose à nouveau en 1958 et en 1959. À l'époque, le ski mondial est dominé par le « Wunderteam » autrichien formé notamment de Toni Sailer, Anderl Molterer, Christian Pravda, Hias Leitner et Ernst Hinterseer, tous issus du Kitzbüheler Ski Club.

La carrière de Schranz dure près de 15 ans et est riche de :

  • Trois titres de champion du monde : descente et combiné en 1962 et géant en 1970.
  • Deux coupes du monde en 1969 et 1970. En 1969, Schranz est en tête du classement général de la première à la dernière course. Seuls Ingemar Stenmark en 1976 et Bode Miller en 2005 ont également réalisé cette performance.
  • Cinq victoires au Kandahar, ainsi que huit succès en descente et un succès en slalom, et deux K de diamant (exploit unique).
  • Victoires dans toutes les grandes classiques en descente, notamment à plusieurs reprises à Kitzbühel, Wengen et Saint-Anton.

Cependant, Karl Schranz n’a jamais gagné de titre olympique. En 1968, il est disqualifié en slalom, après avoir réalisé le meilleur temps, pour avoir manqué une porte lors de la seconde manche. À l’issue d’une course rocambolesque, disputée sous un épais brouillard, Schranz avait alors déclaré avoir été gêné pendant sa course par un juge de porte, qui aurait skié devant lui, et avait obtenu du jury le droit de recourir cette seconde manche. Mais le jury réexamina sa première tentative et le déclassa pour avoir manqué 2 portes avant d'avoir été gêné.

Karl Schranz arrête la compétition après son exclusion des Jeux olympiques 1972 de Sapporo pour professionnalisme par le CIO, alors dirigé par l'Américain Avery Brundage, farouche opposant au professionnalisme ainsi qu’au ski alpin et ses principaux champions. Schranz avait auparavant gagné, à plus de 33 ans, trois descentes à Val d'Isère et Kitzbühel (à deux reprises) et était le grand favori de la descente olympique.

« Karli » gère maintenant un bel hôtel sur les hauteurs de Saint-Anton, où il réside la plupart du temps avec sa famille, et est devenu l'un des conseillers techniques du président russe Vladimir Poutine, avec lequel il skie parfois sur les hauteurs de Sotchi.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jeux olympiques d'hiver.
Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Innsbruck 1964 Drapeau : France Grenoble 1968
Descente - 5e
Slalom géant médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 6e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition Drapeau : France Chamonix 1962 Drapeau : Autriche Innsbruck 1964 Drapeau : Chili Portillo 1966 Drapeau : France Grenoble 1968 Drapeau : Italie Val Gardena 1970
Descente médaille d'or, monde Or - - 5e 4e
Slalom 4e - - - -
Slalom géant médaille d'argent, monde Argent médaille d'argent, monde Argent médaille de bronze, monde Bronze 6e médaille d'or, monde Or
Combiné médaille d'or, monde Or 6e - - -

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.

Karl Schranz a remporté deux fois le classement général de la Coupe du monde, en 1969 et 1970. Il a également remporté la Coupe du monde de descente ces deux mêmes années, ainsi que la Coupe du monde de slalom géant en 1969. Karl Schranz compte 22 podiums en Coupe du monde, dont onze victoires.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Général Descente Slalom Slalom géant
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
1967 7e 62 13e 9 7e 32 8e 21
1968 8e 69 3e 39 20e 8 11e 22
1969 1er 182 1er 75 9e 37 1er 70
1970 1er 148 1er 65 13e 18 4e 65
1971 11e 57 8e 38 12e 19
1972 8e 83 2e 83

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Épreuve / Saison Descente Slalom géant Total
1968 Drapeau : France Val-d'Isère 1
1969 Drapeau : Suisse Wengen
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Autriche Sankt Anton am Arlberg
Drapeau : Canada Mont-Sainte-Anne 4
1970 Drapeau : France Megève
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : Suisse Adelboden 3
1971 Drapeau : France Val-d'Isère 1
1972 Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Autriche Kitzbühel
2
Total 8 3 11

Arlberg-Kandahar[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Arlberg-Kandahar.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]