Tidore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tidore (homonymie).
Tidore
Pulau Tidore (id)
Vue de Tidore.
Vue de Tidore.
Géographie
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Archipel Moluques
Localisation Mer des Moluques (océan Pacifique)
Coordonnées 0° 39′ 43″ N 127° 24′ 11″ E / 0.662, 127.4030° 39′ 43″ N 127° 24′ 11″ E / 0.662, 127.403  
Superficie 116 km2
Point culminant Pic Kiematabu (1 730 m)
Géologie
Géologie Île volcanique
Type Volcan gris
Activité Inconnue
Dernière éruption Inconnue
Code 0608-061
Observatoire Directorate of Volcanology and Geological Hazards Mitigation
Administration
Province Moluques du Nord
Kota Tidore
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+8

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Tidore
Tidore
Îles d'Indonésie

Tidore, en indonésien Pulau Tidore, est une île d'Indonésie située dans la mer des Moluques, à l'ouest de Halmahera, dans l'archipel des Moluques. Administrativement, elle fait partie de la kota de Tidore de la province des Moluques du Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de 1630 montrant les îles de Makian (Machian), Moti (Motik), Mare (Pottebackers), Tidore, Maitara (Miterra), Ternate, Hiri (Herij) et Gilolo (Halmahera)

Avant l'arrivée des Européens, Tidore était une importante puissance politique et économique régionale et la farouche rivale de sa voisine du nord Ternate. Les sultans de Tidore contrôlaient le sud de Halmahera et à certaines époques, Buru, Ambon et plusieurs des îles au large de la Nouvelle-Guinée occidentale, dont Sorong. Au XVIe siècle, Tidore s'allie aux Espagnols, qui font construire de nombreux forts sur l'île. Malgré une méfiance réciproque, la présence espagnole permettait à Tidore de lutter contre les incursions de Ternate et des Hollandais de la VOC (Compagnie hollandaise des Indes orientales) qui y étaient établis.

Malgré le retrait des Espagnols en 1663, Tidore continue de résister aux Hollandais. En particulier, sous le sultan Saifuddin (règne 1657-1689), Tidore utilise les revenus de la vente d'épices aux Hollandais pour renforcer ses liens traditionnels avec ses voisins, ce qui lui permettra d'éviter de faire appel à l'aide des Hollandais, comme le faisait Ternate.

Tidore restera un royaume indépendant, malgré de fréquentes interférences des Hollandais, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Comme Ternate, Tidore permettra aux Hollandais d'appliquer leur plan d'éradication des épices sur son territoire. Ce programme avait pour but de renforcer le monopole hollandais sur les épices en limitant leur production à un nombre restreint de lieux. Il appauvrira Tidore et affaiblira son contrôle sur ses voisins.

Langue[modifier | modifier le code]

Le tidore, comme le ternate ou l'halmaherien, appartient à la branche des langues Halmahera du Nord de la famille des langues papoues occidentales.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andaya, Leonard Y., The world of Maluku : Eastern Indonesia in the early modern period, Honolulu, University of Hawaii Press, 1993
  • (en) Cribb, Robert, Historical atlas of Indonesia, Surrey, 2000
  • (en) Hanna, Willard Anderson and Des Alwi, Turbulent times past in Ternate and Tidore, Banda Naira, Yayasan Warisan dan Budaya, 1990
  • (en) Wallace, Alfred Russel, On the Tendency of Varieties to Depart Indefinitely From the Original Type, 1858
  • (it) Marco Ramerini, Le Fortezze Spagnole Nell'Isola di Tidore, 1521-1663, 2009