Haïti espagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Haïti espagnol

Haìti español Espagnol

18221844

Drapeau
Informations générales
Statut République
Capitale Saint-Domingue
Langue Français, espagnol
Religion Catholicisme
Histoire et événements
9 février 1822 occupation haïtienne
27 février 1844 independance

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Haïti espagnol était le nom de l'ancienne colonie espagnole immédiatement suivant sa déclaration d'indépendance le 30 novembre 1821.

Les origines d'Haïti espagnol se trouvent dans le coup d'État contre le gouvernement de Madrid mené par le Général José Núñez de Cáceres. Beaucoup de villes dominicaines arborent alors le drapeau haïtien comme symbole pour l'indépendance et en solidarité avec les idées de la révolution haïtienne. Cependant, des forces s'opposent aussi à l'unification avec Haïti, puisque le 1er décembre 1821, une pétition circule pour unifier la vieille colonie de Santo Domingo avec la Grande Colombie de Simón Bolívar.

Un groupe de politiciens et officiers militaires, cherchant des positions administratives et la stabilité politique, soutient l'unification sous le gouvernement de Jean-Pierre Boyer, président de la République d'Haïti. Boyer veut aussi protéger l'île de la possibilité d'une attaque française ou espagnole, libérer les esclaves de la partie orientale, tout en préservant la liberté des anciens esclaves de la partie occidentale. À la tête d'une armée de 10 000 hommes, il fait son entrée dans Saint-Domingue, le 9 février 1822, sécurisant le pouvoir haïtien sur toute l'île d'Hispaniola.les Vingt-deux ans d'occupation haïtienne de Saint-Domingue après une brève période d'indépendance, sont rappelés par les Dominicains comme une période de régime militaire brutal , l'utilisation de la langue espagnole a été limitée.L'armée haïtienne a tenté d' éliminer les traditions , confisqué toutes les terres de l'église et de la propriété , le service militaire et la langue française ont été imposées , l'armée aussi près de La Universidad Santo Tomás de Aquino ( le plus ancien en Amérique)[1].

Cette période agitée dans les Dominicains la perception d'eux-mêmes comme différent de Haïtiens dans la langue , la race , la religion et national , les traditions , et a également créé un ressentiment d'Haïti par les Dominicains qui les voyait comme un oppresseur .

L'occupation est très impopulaire, avec la répression sur l'usage de la langue espagnole et des travailleurs hispanophones, et dure 22 ans jusqu'en 1844, date à laquelle la nation indépendante de la République dominicaine voit le jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]