Hans Modrow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Modrow
Hans Modrow 2014
Hans Modrow 2014
Fonctions
5e président du conseil des ministres de RDA
13 novembre 198912 avril 1990
Président Egon Krenz
Manfred Gerlach
Sabine Bergmann-Pohl
Prédécesseur Willi Stoph
Successeur Lothar de Maizière
Biographie
Date de naissance 27 janvier 1928 (86 ans)
Lieu de naissance Jasenitz
Nationalité Est-allemande puis allemande
Parti politique SED
PDS

Hans Modrow
Présidents du conseil des ministres de RDA

Hans Modrow (né le 27 janvier 1928 à Jasenitz, Landkreis Randow, en Poméranie, aujourd'hui Police en Pologne) est un homme politique allemand, plus connu pour son rôle de Ministre-président de la République démocratique allemande de novembre 1989 à mars 1990 ; par la suite il a été député au Bundestag et au Parlement européen. Il est actuellement le président honoraire de Die Linke.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Après une formation spécialisée d'ajusteur-mécanicien de 1942 à 1945, il est à 17 ans incorporé au Volkssturm pendant la Deuxième Guerre mondiale et connaît la captivité en URSS ; il y fréquente alors une école « antifasciste ». Relâché en 1949, il revient en RDA où il adhère à la SED, au FDG et à la FDJ, dont il devient fonctionnaire au Comité central.

De 1952 à 1953, il fréquente l'École supérieure du Komsomol à Moscou. De 1954 à 1957, il suit à l'École supérieure Karl Marx de la SED des cours par correspondance qui lui valent un diplôme d'économie sociale. De 1959 à 1961, il suit à l'École supérieure d'économie (socialiste) Bruno Leuschner à Berlin-Est des cours par correspondance qui le conduisent à un diplôme d'économie. En 1966 enfin il obtient un doctorat d'économie à l'université Humboldt de Berlin-Est.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Au sein de la SED, Modrow fait rapidement carrière : en 1954, il devient membre de la direction du district de Berlin de la SED. En 1958, il entre à la Volkskammer (Chambre du peuple) et y reste jusqu'à la fin de la RDA en 1990. En septembre 1961, il est choisi comme 1er secrétaire de la direction de la SED pour l'arrondissement de Berlin-Köpenick. Il est ensuite secrétaire de la SED pour le district de Berlin, chargé de la propagande. Au Comité central de la SED, il travaille comme chef du département de la propagande de 1967 à 1973. De 1967 à 1989, il est membre du Comité central de la SED. De 1973 à 1989 il exerce comme Premier secrétaire de district de la SED à Dresde.

En 1975, il reçoit l'Ordre du mérite patriotique de la RDA et en 1978 l'Ordre de Karl-Marx.

À l'intérieur de la SED, il compte parmi les réformateurs du système socialiste et éprouve une assez grande sympathie pour Mikhaïl Gorbatchev, sa perestroïka et la glasnost en Union soviétique.

À partir du 8 octobre 1989, il essaye, de concert avec le maire de Dresde Wolfgang Berghofer, de dialoguer avec le groupe des 20 qui représentait l'opposition. Le 13 novembre, il est élu successeur de Willi Stoph au poste de Ministre-président de RDA où il forme cabinet Modrow. En novembre 1989, il deveint membre du Bureau politique de la SED et, en décembre, vice-président de la SED, rebaptisée PDS. Le 9 novembre 1989 est marqué par la chute du mur de Berlin. Dans les jours qui suivent, l'économie de la RDA continue de s'effondrer. Il anticipe la désagrégation prochaine de la RDA et tente de sauver le régime en accordant l'ouverture d'un dialogue avec l'opposition et en faisant entrer certains de ses membres dans son cabinet en tant que ministres sans portefeuille. C'est ce qu'on appelle le ministère de la responsabilité nationale. Le 5 février 1990, après une table ronde, il fait entrer au gouvernement des représentants des nouveaux groupes d'opposition en tant que ministres sans portefeuille. C'est ce qu'on appelle le ministère de la responsabilité nationale.

Le 7 mars 1990, peu de temps avant les premières élections libres à la Chambre du peuple qui ont lieu le 18 mars 1990, est adoptée la « loi Modrow » qui donne aux citoyens de RDA la possibilité d'acquérir à bon marché les terrains sur lesquels se trouvent leurs maisons. Pour des raisons juridiques (par exemple parce que les propriétaires s'étaient enfuis à l'Ouest), la propriété de la maison et celle du terrain étaient souvent séparées en RDA.

Suite aux élections, il cède la place à Lothar de Maizière.

Après la Réunification allemande (die Wende) le tournant, l'adhésion de la RDA à la République fédérale d'Allemagne), Modrow devient président d'honneur de la PDS. En octobre 1990, il est élu député PDS au Bundestag allemand.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]