Olaf Scholz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olaf Scholz
Olaf Scholz, en 2013.
Olaf Scholz, en 2013.
Fonctions
14e premier maire de Hambourg
En fonction depuis le
(&&&&&&&&&&&011443 ans, 1 mois et 17 jours)
Gouvernement Scholz
Législature 20e Bürgerschaft
Coalition Absolue SPD
Prédécesseur Christoph Ahlhaus
Ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales d'Allemagne
Chancelier Angela Merkel
Prédécesseur Franz Müntefering
Successeur Franz Josef Jung
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Osnabrück (RFA)
Parti politique SPD
Profession Avocat

Olaf Scholz Olaf Scholz
Premiers maires de Hambourg
Ministres fédéraux du Travail d'Allemagne

Olaf Scholz, né le à Osnabrück, est un homme politique allemand, appartenant au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Il est actuellement premier maire de Hambourg, vice-président fédéral du parti et président du SPD de Hambourg, après avoir été ministre fédéral du Travail dans la grande coalition d'Angela Merkel entre 2007 et 2009, et premier coordinateur du groupe parlementaire les deux années précédentes. Avant cela, il avait occupé le poste de sénateur à l'Intérieur de Hambourg dans la coalition rouge-verte d'Ortwin Runde pendant quelques mois en 2001, et celui de secrétaire général fédéral du SPD de 2002 à 2004. Chef de file du SPD de Hambourg lors des élections régionales anticipées de 2011, il y remporte la majorité absolue au Bürgerschaft et devient peu après premier maire de la ville-Land.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils d’un employé des chemins de fer et le fils de commerçants du quartier d’Altona, à Hambourg.

Il est marié avec Britta Ernst, membre du Bürgerschaft de Hambourg.

Formation[modifier | modifier le code]

Il a suivi sa scolarité à Hambourg et obtenu son Abitur au Gymnasium Heegen. Il a ensuite étudié le droit et est, depuis 1985, avocat spécialisé en droit du travail, associé du cabinet hambourgeois « Zimmermann, Scholz und Partner ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Olaf Scholz a rejoint le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) en 1975.

Au niveau institutionnel[modifier | modifier le code]

Il est élu député fédéral au Bundestag lors des élections fédérales du dans la circonscription d'Hamburg-Altona.

Le , il est nommé sénateur (ministre régional) à l'Intérieur d'Hambourg, mais doit abandonner ses fonctions exactement cinq mois plus tard, suite à l'arrivée au pouvoir de la CDU d'Ole von Beust.

Il est réélu au Bundestag aux élections du , et siège notamment au sein de la commission d'enquête sur l'affaire des visas. Suite aux législatives anticipées du , il est devenu premier coordinateur parlementaire du groupe SPD au Bundestag et membre du comité de contrôle parlementaire, qui contrôle l’action des services de renseignement.

Ministre fédéral du Travail[modifier | modifier le code]

Le , Olaf Scholz est nommé ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales en remplacement de Franz Müntefering, sans reprendre les fonctions de vice-chancelier, confiées à Frank-Walter Steinmeier, dans la grande coalition d'Angela Merkel. Il est remplacé à son poste parlementaire par Thomas Oppermann. Il est réélu député fédéral aux élections fédérales du , quitte son ministère un mois plus tard, suite à la formation d'une coalition noire-jaune, puis est choisi pour occuper l'une des vice-présidences du groupe SPD au Bundestag.

Élections de 2011 à Hambourg[modifier | modifier le code]

Suite à la convocation d'élections législatives locales anticipées le à Hambourg, il est désigné chef de file des sociaux-démocrates par 97,6 % des voix au cours d'un congrès extraordinaire, convoqué le et affrontera donc le chrétien-démocrate sortant Christoph Ahlhaus pour le poste de premier maire et président du Sénat de la ville-Land[1]. Le jour du scrutin, il dépasse les sondages les plus optimistes puisque son parti recueille 48,3 % des voix et 62 députés[2], soit un siège de plus que la majorité absolue au Bürgerschaft, une première pour les sociaux-démocrates depuis 1991. Son investiture au Parlement régional a lieu le 7 mars suivant, par 62 voix contre 54, sur 118 membres présents. Un député social-démocrate étant en voyage, il a donc bénéficié d'une voix de l'opposition[3].

Au sein du SPD[modifier | modifier le code]

Olaf Scholz, en 2003.

De 1982 à 1988, Olaf Scholz a été vice-président fédéral des Jusos, l'organisation de jeunesse du Parti social-démocrate. Il devient vice-président de l'Union internationale de la jeunesse socialiste (IUSY). À cette époque, il soutenait également l’aile marxiste de l’Alliance sociale-démocrate universitaire (SHB).

Il est élu président du SPD d'Altona en 1994. Il abandonne cette fonction six ans plus tard et prend la présidence régionale du parti dans la ville-État de Hambourg jusqu'en 2004. Il a été réélu à ce poste le . Élu au comité directeur fédéral du Parti social-démocrate en , il est nommé secrétaire général du parti le . Il quitte ce poste le , du fait de la démission de Gerhard Schröder de la présidence du parti.

Lors du congrès fédéral de Dresde, en , Olaf Scholz a été élu vice-président fédéral du SPD, sous la direction de Sigmar Gabriel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]