Guernesiais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guernesiais
Pays Guernesey
Nombre de locuteurs 1 327[1]
Classification par famille
Signalisation multilingue incluant une version en guernesiais à Saint-Pierre-Port, Guernesey
Auto-collant publicitaire pour les émissions de la BBC en guernesiais
Bian v'nue à Dgèrnésy.
La fête Nouormande en 2008.
La fête Nouormande en 2009.
Panneau de bienvenue à l'entrée de la paroisse de Saint-Martin.
La fête de la mer en 2006.

Le guernesiais (parfois appelé en français normand de Guernesey, en guernesiais dgèrnésiais) est le dialecte normand utilisé sur l'île Anglo-Normande de Guernesey.

Présentation[modifier | modifier le code]

La langue guernesiaise est reconnue en tant que langue régionale des Îles Britanniques dans le cadre du Conseil Britannique-Irlandais (avec le jersiais, l’irlandais, le gallois, l’écossais, le scots, le scots d’Ulster, le mannois, et le cornique).

Le guernesiais serait parlé quotidiennement par environ 1 330 personnes soit 2 % de la population. Le guernesiais serait compris ou étudié par environ 15 % de la population, soit entre 6 000 et 10 000 personnes selon le degré de compréhension.

L’enseignement facultatif du guernesiais se fait dans quelques écoles de Guernesey. Plusieurs association luttent pour sa survie et son apprentissage. Le « Coumité d'la Culture Guernesiaise », « Les Ravigotteurs » et « L'Assembllaïe d'Guernesiais » contribuent au maintien du parler normand à Guernesey, notamment lors de festivals, foires et rencontres culturelles. La BBC Guernesey diffuse quelques minutes hebdomadaires d'informations locales et générales en guernesiais[2]. La presse locale publie régulièrement quelques articles insolites en guernesiais.

En 2001, le député de Guernesey, Jonathan Le Tocq et de doyen Douzenier Hirzel Dorey ont exprimé la crainte que la langue guernesiaise disparaisse. Ils proposent qu'elle soit enseigné comme une activité extra-scolaire dans les écoles de Guernesey, mais le problème et qu'il y a peu d'enseignants qui connaissent assez le guernesiais pour l'enseigner[3].

Depuis l'automne 2003, le guernesiais est enseigné dans trois écoles primaires comme une activité optionnelle post-scolaire. Ces leçons sont très populaires, des parents et des enseignants y assistent également avec les enfants. Des cours du soir sont également proposés à la population adulte de l'île. Longtemps déconsidéré, le guernesiais est devenu récemment un aspect important du patrimoine linguistique pour les habitants de l'île. Les gens qui parlent guernesiais se sentent désormais fiers de leur langage et n'ont plus honte de le parler.

On retrouve des éléments du guernesiais dans la toponymie normande de l’île, ainsi que dans des noms de rue et certaines fonctions administratives.

Georges Métivier (1790-1881), auteur guernesiais, publia un Dictionnaire franco-normand (1870) et des œuvres poétiques, dont Rimes Guernesiaises (1831).

L'orthographe moderne suit le Dictiounnaire Angllais-Guernésiais (1967) de Marie de Garis (née en 1910 et décédée en 2010)[4].

Grammaire[modifier | modifier le code]

Conjugaison[modifier | modifier le code]

aver - avoir[modifier | modifier le code]

présent prétérite imparfait futur conditionnel
j'ai j'aëus j'avais j'érai j'érais
t'as t'aëus t'avais t'éras t'érais
il a il aëut il avait il éra il érait
all' a all' aeut all' avait all' éra all' érait
j'avaöns j'eûnmes j'avaëmes j'éraöns j'éraëmes
vous avaïz vous aeutes vous avaites vous éraïz vous éraites
il aönt il aëurent il avaient il éraönt il éraient

oimaïr - aimer[modifier | modifier le code]

présent prétérite imparfait futur conditionnel
j'oime j'oimis j'oimais j'oim'rai j' oim'rais
t'oimes t'oimis t'oimais t'oim'ras t'oim'rais
il oime il oimit il oimait il oim'ra il oim'rait
all' oime all' oimit all' oimait all' oim'ra all' oim'rait
j'oimaöns j'oimaëmes j'oimaëmes j'oim'rons j' oim'raëmes
vous oimaïz vous oimites vous oimaites vous oim'raïz vous oim'raites
il' oiment il' oimirent il' oimaient il' oim'raönt il' oim'raient

Quelques phrases[modifier | modifier le code]

  • Quaï temps qu’i fait? : Quel temps fait-il ?
  • I' fait caoud ogniet : Il fait chaud aujourd'hui
  • Tchi qu’est vote naom ? : Comment vous appelez-vous ?
  • Coume tchi que l’affaire va ? : Comment allez-vous ?
  • Quaï heure qu'il est ? : Quelle heure est-il ?
  • À la perchoine : Au revoir, à la prochaine
  • Mercie bian : Merci beaucoup
  • Lâtchiz-mé : Laissez-moi
  • chén-chin : Ceci
  • ch'techin : Celui-ci

Littérature[modifier | modifier le code]

Thomas Henry Mahy, auteur guernesiais

Parmi les auteurs de langue guernesiaise:

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]