Grindadráp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Des globicéphales morts sur la plage de Hvalba.

Le Grindadráp ou « Grind » est le nom donné à la chasse à la baleine pratiquée dans les îles Féroé. Plusieurs centaines de globicéphales noirs sont tués chaque année, principalement durant l'été.

Origine de la tradition[modifier | modifier le code]

Les habitants rassemblent les globicéphales noirs sur le bord de mer pour les tuer, ici à Vágur au Suðuroy, le 28 juin 2004.

Cette chasse est instaurée en 1584, au temps des premières colonies scandinaves, afin de nourrir la population de l'archipel complètement isolée du reste du monde. À cause d'un climat difficile, l'élevage et l'agriculture sont très limités et la viande de globicéphale devient alors une source de nourriture très appréciée.

La mer rougie par le sang des globicéphales noirs

En 1928, le Département de médecine et de santé publique des îles Féroé considère que la consommation de dauphin représente quasiment la seule source de protéines animales de l'archipel.

Jusqu’en 2010, prés de 1 000 globicéphales noirs, parfois appelée dauphins Calderon, sont tués chaque année, principalement au cours de l'été. Les chasses, appelées grindadráp en féroïen, sont non-commerciales et organisées de façon communautaire, n'importe qui pouvant y participer. Les chasseurs entourent d’abord les globicéphales avec un large demi-cercle de bateaux. Les bateaux rabattent alors les globicéphales lentement dans une baie ou au fond d'un fjord.

Légalité de cette chasse[modifier | modifier le code]

L'ONG Sea Shepherd conteste la légalité de cette chasse en vertu de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe. Mais il faut savoir que bien que le globicéphale noir soit inscrit[1] dans cette convention, cette espèce de dauphin n'est pas considéré comme une espèce protégé par les traités internationaux ni même une espèce menacée[2],[3],[4]. De plus, la chasse au globicéphale noir est une activité séculaire et légale dans ces îles danoises qui jouissent d'un statut autonome[5]. Et pour finir, ce texte n'a aucune valeur dans les îles Féroé car l'archipel n'est ni signataire de cette convention, ni membre de l'Union Européenne.

Toxicité et problème de santé publique[modifier | modifier le code]

En Atlantique Nord, le globicéphale noir se situe en haut de la chaîne alimentaire et stocke ainsi de nombreux polluants et métaux lourds dans son organisme. La graisse, les muscles et les organes de ces cétacés présentent des taux très élevés de mercure et de PCB. Selon un rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments datant du 20 février 2008[6], "le système nerveux est le premier site de toxicité chez les animaux et chez les humains.

Effets sur le développement neurologique des enfants[modifier | modifier le code]

Des effets sur le développement neurologique ont été observés chez des enfants féroïens dont les mères ont été exposées à une contamination orale de méthylmercure. Des déficits de concentration, de mémoire et des troubles du langage ont été observés chez des enfants de 7 ans." En 1989, 1999 et 2008, les autorités féroïennes délivrent des recommandations afin de limiter la consommation de chair de globicéphale. Les taux de mercure dans le sang des Féroïens adultes baissent considérablement mais le PCB, polluant très persistant, stagne.

Troubles nerveux, immunitaire, stérilité, cancers[modifier | modifier le code]

La population entière souffre de troubles nerveux et de déficiences du système immunitaire, les hommes de stérilité et de cancers. Désormais, le Grind se poursuit mais la viande est en très grande partie détruite — même si elle reste partagée après chaque chasse, comme le veut la tradition. La population féroïenne ne dépend donc plus de ces apports en viande et en graisse pour survivre.

Controverse[modifier | modifier le code]

Tradition, divertissement, sport?[modifier | modifier le code]

deux dauphins, victimes collatérales du massacre dans la baie de Nes à Hvalba au Suðuroy.
dauphins alignés sur un dock en béton à Hvalba, 26 aout 2006

L'écrivain féroïen Joan Paul Joensen affirme "que ce soit un sport ou pas, dans le sens où on l'entend habituellement, il ne fait pas l'ombre d'un doute que le Grind est une vraie source d'excitation et une occasion pour se réunir dans une existence autrement monotone."[7] En d'autres termes, le Grind est devenu un divertissement.


Une pèche traditionnelle?[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, le Grind était réalisé au moyen de barques manœuvrées à la rame. À présent, les globicéphales sont pourchassés par des vedettes rapides, des jet-skis et éventuellement repérés par des hélicoptères — comme pour le Grind du 23 novembre 2011 de Torshavn. La localisation des dauphins est également largement facilitée par l'usage des téléphones mobiles, des sonars et de la VHF — alors que les ancêtres féroïens devaient allumer des feux pour indiquer qu'un groupe de globicéphales était en vue. Cette chasse à la baleine est réglementée par les autorités des îles Féroé, mais pas par la Commission baleinière internationale car il y a des désaccords sur la compétence juridique de la Commission pour les petits cétacés.

Les groupes des droits des animaux critiquent la chasse comme étant cruelle et inutile. En Novembre 2008, les médecins-chefs des îles Féroé ont recommandé que les globicéphales noirs ne soient plus considérés comme propices à la consommation humaine en raison du niveau de mercure et de pesticides dans la chair de ces animaux.

Charniers sous-marins, massacre en pure perte[modifier | modifier le code]

En 2010, l'association Sea Shepherd Conservation Society a effectué une campagne non officielle[8] afin de documenter le Grind. Elle a mis au jour des charniers sous-marins, prouvant de fait que la viande de globicéphale n'est quasiment pas consommée. En juillet et août 2011, l'association écologiste a réalisé une campagne d'action contre le Grind. Alors que ces deux mois sont généralement les plus sanguinaires de l'année (700 cétacés tués l'année précédente), aucun globicéphale n'a pu être tué par les Féroïens du fait des actions de ces militants.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :