Grand Trunk Western Railroad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Trunk Corporation

GT locomotive.PNG

Création
Forme juridique Capitalisation publique
Slogan(s) « chemins de fer d'intérêt local (CFIL) »
Siège social Drapeau des États-Unis Détroit, Michigan (États-Unis)
Effectifs 1 050 employés
Site web www.cn.ca
Action TSX : CNR
NYSE : CNI
Chiffre d’affaires 1,6 billions $CAN (2009)
Localisation États-Unis
Longueur 2 043 km
Écartement des rails Standard UIC (1 435 mm)

Le Grand Trunk Western Railroad (sigle AAR: GTW) est une importante compagnie de chemin de fer américain de classe I créée par le Canadian National Railway / Canadien National (CN) en 1928. Le GTW constitue la majorité de la Chicago Division, elle même intégrée à la Southern Region du CN.

Il est actuellement en opération dans le Michigan, l'Ohio, l'Indiana, et l'Illinois. La ligne principale relie Port Huron, Michigan à Chicago, Illinois; de plus, trois embranchements au départ de Détroit permettent de relier Port Huron, Durand, Michigan et Toledo, Ohio. La présence du GTW dans les villes de Détroit, Flint, Pontiac et Lansing a fait de lui un important transporteur pour l'industrie automobile et les pièces détachées.

La réorganisation du Canadien National en 1971, entraîna le rattachement du GTW à la holding Grand Trunk Corporation, laquelle regroupe les filiales américaines du CN.

Histoire[modifier | modifier le code]

La consolidation du réseau[modifier | modifier le code]

Pour rejoindre Chicago, le Grand Tronc (GT) devait emprunter le coûteux Michigan Central Railroad, propriété de Cornelius Vanderbilt. Afin de s'affranchir de Cornelius Vanderbilt, le GT forma le Chicago & Grand Trunk Railway pour construire une ligne entre le Canada et Chicago via le Michigan. La ligne ouvrit en 1880. La compagnie prit finalement le nom de Grand Trunk Western Railway. Mais suite au désastre financier de sa filiale Grand Trunk Pacific Railway, le Grand Tronc finit par faire faillite en 1919. Le Canadien National, qui venait d'être créé cette même année, ne put amalgamer le GTW qu'en 1923.

Le 1er novembre 1928, le CN forma le Grand Trunk Western Railroad suite à la consolidation de ses filiales en opération dans le Michigan, l'Illinois et l'Indiana, lesquelles étaient exploitées jusqu'à présent sous le nom générique de Grand Trunk Railway System qui regroupait[1]:

  • le Grand Trunk Western Railway
  • le Bay City Terminal Railway
  • le Chicago, Detroit & Canada Grand Trunk Junction Railroad
  • le Chicago & Kalamazoo Terminal Railroad
  • le Detroit, Grand Haven and Milwaukee Railway
  • le Detroit & Huron Railway
  • le Grand Rapids Terminal Railroad
  • le Michigan Air Line Railway
  • le Pontiac, Oxford & Northern Railroad
  • le Toledo, Saginaw & Muskegon Railway

Le GTW loua également le Cincinnati, Saginaw & Mackinaw Railroad qui rejoignit ainsi le réseau; il ne fut consolidé que le 1er janvier 1943. Le GTW absorba aussi la Muskegon & Navigation Company le 23 août 1955[1].

Le GTW était réputé auprès des amateurs de chemin de fer car il fut l'un des derniers chemins de fer nord-américains à utiliser la vapeur en service régulier jusqu'en 1960.

Sous le contrôle de la Grand Trunk Corporation[modifier | modifier le code]

La Grand Trunk Industries, Inc. fut créée de la Delaware le 21 septembre 1970, et rebaptisée Grand Trunk Corporation le 18 novembre 1970. Elle prit le contrôle des filiales américaines du Canadien National en décembre 1971[2]:

En juin 1980, le GTW racheta le Detroit, Toledo and Ironton Railroad (DT&I) au Penn Central. Cela augmenta son réseau autour des industries de Détroit, et lui donna une route vers l'Ohio. Le GTW fusionna le DT&I en décembre 1983[1].

Le Grand Trunk Western et le New York, Chicago and St. Louis Railroad (alias Nickel Plate NKP) contrôlèrent en commun le Detroit and Toledo Shore Line Railroad (D&TSL); c'était un petit transporteur qui possédait une ligne principale à voies multiples, reliant Détroit à Chicago, et desservant de grosses industries. Finalement en avril 1981, le GTW prit le contrôle totale du D&TSL sur le Norfolk and Western Railway (successeur du Nickel Plate), et le consolida le 1er octobre 1981[1].

Il tenta de racheter le Milwaukee Road pour créer une connexion avec son cousin le Duluth, Winnipeg and Pacific Railway (DW&P). Cela aurait apporté au GTW des lignes entre Chicago et le nord du Minnesota, mais son offre fut rejetée.

Le réseau de nos jours[modifier | modifier le code]

Il opère dans le Michigan, l'Ohio, l'Indiana et l'Illinois

La ligne principale du GTW, baptisée Chicago Division par le CN, relie Chicago dans l'Illinois à Port Huron dans le Michigan. Il sert de connexion pour les échanges ferroviaires à Chicago, et pour les lignes entre l'est du Canada et le nord-est des États-Unis. Le GTW possède aussi 3 embranchements importants au départ de Détroit, permettant de relier cette ville à Port Huron et Durant (situées sur la ligne principale), ainsi qu'à Toledo. Enfin un petit embranchement relie Kalamazoo à la ligne principale Chicago-Port Huron. La présence du GTW à Détroit, ainsi que dans d'autres villes du Michigan comme Flint, Pontiac et Lansing, lui a permis de devenir un transporteur majeur constituant un lien essentiel pour l'industrie automobile.

À partir du milieu de l'année 2000, le Canadien National commerça à radier de nombreuses locomotives aux couleurs du GTW; il n'en reste que quelques-unes (principalement des GP38-2) qui sont toujours en service. On ne sait pas si le Canadien National achètera de nouvelles locomotives pour le Grand Trunk, ou s'il fera totalement disparaître cette identité[3].

Les infrastructures et les ouvrages d'art[modifier | modifier le code]

Les terminaux et les dépôts ferroviaires les plus importants du GTW était localisés à Détroit, Battle Creek, Durant, Flint, Port Huron, Pontiac, et Chicago ouest (avec l'Elsdon Yard). L'Elsdon Yard est maintenant fermé. En 1975, le GTW obtint des droits de passage sur le Penn Central pour utiliser son tunnel sous la rivière Détroit reliant Détroit et Windsor.

Le tunnel sous la rivière Sainte-Claire, achevé en 1891 entre Port Huron, Michigan et Sarnia, Ontario, permettait de connecter le Grand Tronc avec le CN. Le 5 avril 1995, le CN inaugura un autre tunnel plus large à proximité de l'ancien. Le nouveau tunnel accepte les transports intermodaux avec empilement de deux conteneurs, ainsi que les wagons porte-autos à 3 niveaux.

Les trains de voyageurs[modifier | modifier le code]

Les premiers trains de voyageurs du Grand Trunk Western furent The Maple Leaf, lInternational Limited, lInter-City Limited et The LaSalle, qui assuraient le service entre la gare de Chicago Dearborn Station et celle de Toronto Union Station. En 1967, le GTW présenta le The Mohawk qui était un train rapide et direct entre Chicago et la gare de Brush Street Station de Détroit. Le service voyageur fut transmis à l'Amtrak en 1971. Les trains de l'Amtrak appelés Blue Water Service reliant Chicago à Port Huron, empruntent la route du GTW entre Battle Creek et Port Huron.

Le GTW avec l'Erie Railroad, le Wabash Railroad, le Chicago and Eastern Illinois Railroad et le Monon Railroad étaient les copropriétaires du Chicago & Western Indiana Railroad (C&WI), lequel exploitait des trains de voyageurs et des express transitant par la gare de Dearborn Station de Chicago. Le groupe finit aussi par créer le Belt Railway Company of Chicago, qui reliait toutes les lignes de Chicago.

Le GTW exploitait aussi les trains de banlieue entre le centre de Chicago et Pontiac d'août 1931 à janvier 1974; puis il fut remplacé par le SEMTA (Southeast Michigan Transportation Authority) qui fut rebaptisé en 1989 SMART (Suburban Mobility Authority for Regional Transportation). De nos jours les trains de l'Amtrak reliant Détroit à Chicago, partent ou arrivent sur cette ancienne ligne de banlieue, et font des arrêts dans les faubourgs nord de Détroit, à Pontiac, Birmingham et Royal Oak.

Les ferries[modifier | modifier le code]

Le GTW exploitait aussi un service de barge ferroviaire sur la rivière Sainte-Claire entre Port Huron et Sarnia, ainsi qu'un service de train ferries sur la rivière Détroit entre Détroit et Windsor (Ontario). Il faisait aussi naviguer des ferries sur le Lac Michigan entre Grand Haven ou Muskegon, Michigan et Milwaukee, Wisconsin. La flotte des ferries était assurée par une filiale du GTW appelée Grand Trunk Milwaukee Car Ferry Company. La flotte des car ferries à vapeur sur le Lac Michigan comprenait le SS Grand Haven, le SS Milwaukee (qui coula en octobre 1929 suite à un orage), le Grand Rapids, le Madison et le City of Milwaukee.

Les ferries en activité sur la rivière Détroit furent arrêtés en octobre 1975. Ils furent remplacés par service ferroviaire grâce à un droit de passage par le tunnel sous la rivière Détroit, propriété du Penn Central, permettant de relier Détroit à Windsor. La construction du Renaissance Center à Détroit, entamée en 1973, nécessita la démolition de la Brush Street Station du GTW ainsi que du quai d'embarquement du carferry. Quant aux ferries en exploitation sur le Lac Michigan, ils furent stoppés en octobre 1978. Les ferries sur la rivière Sainte-Claire furent initialement arrêtés en 1891, lorsque le premier tunnel Sainte-Claire ouvrit; mais les ferries reprirent du service en 1971 suite à des problèmes de gabarit pour certains wagons. En 1995, un tunnel plus large fut ouvert autorisant le passage de trains à 2 niveaux vers Sarnia, Ontario, ce qui entraîna l'arrêt des ferries.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Traduction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Patrick C. Dorin, Grand Trunk Western, 1976 (ISBN 0-87564-716-2)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Don L. Hofsommer, Grand Trunk Corporation, Canadian National Railways in the United States, 1971-1992Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]