Grand Theft Auto (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grand Theft Auto.
Grand Theft Auto
Image illustrative de l'article Grand Theft Auto (jeu vidéo)

Éditeur BMG Interactive, ASC Games, Take-Two Interactive
Développeur DMA Design
Tarantula Studios (GBC)
Visual Sciences (PS)[1]
Distributeur BMG Interactive
ASC Games (PC)
Concepteur Keith R. Hamilton

Date de sortie Octobre 1997

PC
Drapeau européen Octobre 1997
Drapeau des États-Unis 26 février 1998

Steam
Sortie internationale 4 janvier 2008


PlayStation
Drapeau européen 14 décembre 1997
Drapeau des États-Unis 30 juin 1998

Game Boy Color
Drapeau européen Octobre 1999
Drapeau des États-Unis 22 novembre 1999
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme MS-DOS, Microsoft Windows, PlayStation, Game Boy Color
Média CD, cartouche
Contrôle Clavier, manette

Grand Theft Auto (souvent et communément abrégé en GTA ou GTA 1) est un jeu vidéo d'action-aventure développé par DMA Design, sorti sur MS-DOS, Microsoft Windows et Mac OS en , puis porté sur PlayStation en février 1998. Il s'agit de l'épisode originel qui donnera son nom à une série désormais culte du domaine vidéoludique. Le joueur incarne un malfrat ayant pour objectif de commettre des vols à main armée tout en parcourant une ville dans divers véhicules terriens, marins ou aériens.

Le jeu est réédité sur Game Boy Color en novembre 1999. La version Windows du jeu est mis à disposition gratuitement sur le site web officiel de Rockstar Games depuis 2004[2],[3], mais n'est plus en actuel service. Il est ensuite mis à disposition sur Steam le 4 janvier 2008[4].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne un gangster dont le but principal est de se faire un nom dans le milieu du grand banditisme en effectuant diverses missions attribuées par des malfrats[5]. Dans ces diverses missions, le joueur doit commettre des vols à main armée tout en parcourant une ville dans divers véhicules terriens, marins ou aériens, incluant voitures, motos, avions, ou bateaux. L'action se déroule successivement dans trois villes que sont Liberty City, Vice City et San Andreas[6]. Graphiquement, le jeu mélange des éléments 2D et 3D[5].

Développement[modifier | modifier le code]

Grand Theft Auto est développé pendant quatre ans, un délai périlleux durant lequel le jeu faillit ne pas aboutir[7]. Le jeu était originellement intitulé Race'n'Chase avant qu'il ne soit renommé par Dan et Sam Houser. Il est initialement prévu pour une sortie sur MS-DOS, Windows 95, PlayStation, Sega Saturn et Nintendo 64[8]. Cependant, il ne verra jamais le jour sur Nintendo 64.

Un document de design original[8] datant du 22 mars 1995 est posté par Mike Dailly le 22 mars 2011[9],[10],[11]. L'auteur du document crédité est K.R. Hamilton, et sa version est 1.05. Il contient de nombreuses informations concernant les éléments du jeu débattu lors de réunion du 23 janvier 1995 jusqu'à son écriture qui contiendrait quelques similitudes avec le jeu vidéo Miami Vice sur Commodore 64[8].

Musiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musiques de Grand Theft Auto.

Grand Theft Auto possède sept « chaînes de radio » ; cependant, chaque véhicule ne peut recevoir qu'un nombre limité de ces chaînes[12]. Dans la version PlayStation, seules deux chaînes de radio sont disponibles. Le titre d'introduction du jeu s'intitule Gangster Friday de Craig Conner, crédité dans le jeu à un groupe fictif du nom de Slumpussy, et est joué sur N-CT FM[12]. À l'exception de Head Radio FM, le titre des chansons n'est jamais révélés dans le jeu. Cependant, la liste des titres est fournie dans le manuel accompagnant le jeu[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le jeu est un succès commercial, bien qu'il soit accueilli d'une manière mitigée à sa sortie en 1999. Le jeu est l'un des mieux vendu au Royaume-Uni[13].

GameSpot explique que même si les graphismes ne semblent « pas terrible », la musique et les effets sonores sont tout l'inverse, et félicite les chaînes de radio et les effets sonores des ouvertures et fermetures des portières. Il prône également la liberté du jeu[14]. Video Games Blogger félicite le « fun » du jeu, le son, l'ingéniosité et la « rejouabilité », mais juge les graphismes de mauvais[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Fu et Prof. Thomas Hughes, « Marmalade, Jute, and Video Games »,‎ 1er mars 2000 (consulté le 15 mars 2013).
  2. Poischich, « Rockstar offre GTA en cadeau », Gamekult,‎ (consulté le 12 mars 2013).
  3. (en) Stuart Miles, « Rockstar give away GTA2 for free »,‎ (consulté le 29 octobre 2007).
  4. (en) Valve Corporation, « Rockstar Games Brings Full Line-up to Steam »,‎ (consulté le 20 août 2011).
  5. a et b nuktos, « Test : Grand Theft Auto (PC) », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 8 janvier 2015).
  6. « GTA a 15 ans », sur Jeuxvideo.com,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 8 janvier 2015).
  7. The Guardian, « The making of Grand Theft Auto : 'Like nailing jelly to kittens' », YouTube,‎ (consulté le 26 septembre 2013).
  8. a, b et c (en) Hamilton K.R., « Race'N'Chase Game Design » [PDF], sur DMA Design,‎ (consulté le 25 septembre 2012).
  9. Mike Dailly, « GTA - a set on Flickr », Flickr,‎ (consulté le 2 novembre 2011).
  10. John Walker, « Dailly News: GTA’s Original Design document », Rock, Paper, Shotgun,‎ (consulté le 8 janvier 2015)
  11. (en) Robert Purchese, « Original Grand Theft Auto design docs », Eurogamer,‎ (consulté le 27 avril 2012).
  12. a, b et c (en) DMA Design, Grand Theft Auto PC Edition Manual, Take-Two Interactive,‎ , p. 13.
  13. (en) Gallup UK PlayStation sales chart, mai 1998, Official UK PlayStation Magazine. Numéro 32.
  14. (en) « Grand Theft Auto Review », GameSpot (consulté le 13 février 2013).
  15. « Classic PC review: Grand Theft Auto 1 (now a free download) », Video Games Blogger,‎ (consulté le 13 février 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]