Garfield (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garfield.
Garfield
Série
Image illustrative de l'article Garfield (bande dessinée)

Auteur Jim Davis

Personnages principaux Garfield
Odie
Jon

Éditeur Dargaud
Première publication 1978
Nb. d’albums 58 en français (chez Dargaud)

Adaptations Garfield et ses amis
Garfield le film
Garfield 2
Garfield Gets Real

Garfield est un comic strip humoristique dessiné par l'Américain Jim Davis. Il fut publié pour la première fois le dans 41 journaux. En 2010, il est publié dans plus de 2 570 journaux, dans 111 pays, en 28 langues et est un des comic strips les plus publiés au monde.

L'histoire est une suite de gags tournant autour d'un gros chat orange, nommé « Garfield », dont le comic strip tire son nom. Ce personnage se caractérise par son humour méchant et féroce, sa fainéantise ainsi que ses réflexions désabusées, parfois philosophiques.

Ce comic strip est aussi publié dans des recueils. La première adaptation cinématographique fut réalisée en 2004 et sa suite est sortie le . Depuis, trois autres volets ont été produits. Toutefois, ils ne furent pas prévus pour être diffusés au cinéma mais uniquement distribués sous forme de vidéofilms vendus sur DVD.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, Jim Davis écrit une bande dessinée, Gnorm Gnat, qui rencontre des commentaires le plus souvent négatifs. Un éditeur a déclaré que « sa manière de dessiner était bonne, ses gags aussi », mais que « personne ne peut s'identifier à des insectes ». Davis a tenu compte de ces conseils et a créé une nouvelle bande dessinée avec un chat comme personnage principal[1].

La bande dessinée se composait au départ de quatre personnages principaux. Garfield, le personnage principal, était basé sur les chats autour desquels Jim Davis avait grandi. Il a pris comme nom et comme personnalité ceux de son grand-père, James A. Garfield Davis[2], qui a été, d'après les paroles de Davis, « un grand homme acariâtre ». Jon Arbuckle est venu d'une publicité des années 1950 pour une marque de café, et Odie est venu d'une publicité radio que Davis avait créé pour Oldsmobile-Cadillac. Le quatrième personnage, Lucien, était le propriétaire d'origine d'Odie, il a été écrit pour donner à Jon quelqu'un à qui parler. Davis s'est rendu compte plus tard que Garfield et Jon pourraient « communiquer non-verbalement » et Lyman (nom dans la version originale) disparut.

La bande dessinée a été initialement rejetée par le King Features Syndicate et Chicago Tribune-New York Daily News. Cependant, United Features Syndicate a accepté la bande dessinée en 1978. Garfield fait ses débuts dans 41 journaux le 19 juin de cette année[3],[4]. Garfield est rapidement devenu un succès commercial.

En 1981, moins de trois ans après sa sortie, la bande dessinée apparaît dans 850 journaux et a accumulé plus de 15 millions de dollars et pour gérer l'affaire, Jim Davis fonde Paws, Inc[5],[6].

En 1994, l'entreprise de Jims Davis, Paws Inc., a acheté tous les droits des bandes dessinées de 1978-1993 à United Feature. Garfield est actuellement distribué par Universal Press Syndicate, toutefois, les droits de la bande appartiennent à Paws Inc.

En 2002, Garfield est devenue la bande dessinée la plus diffusée, apparaît dans 2 570 journaux et a 263 millions de lecteurs dans le monde entier[4].

En 2004, Garfield est apparue dans près de 2 600 journaux et s'est vendu entre 750 millions et 1 milliard de dollars dans 111 pays[7].

Au fur et à mesure de son histoire, la bande dessinée a subi des changements de style. Le style de Garfield est probablement le plus remarquable, celui-ci ayant subi une « évolution darwinienne ». Il s'est mis à marcher sur ses pattes arrière et s'est allégé. Son évolution, selon Davis, a été faite pour rendre plus facile l'action de « pousser Odie hors de la table » ou pour qu'il puisse « atteindre un morceau de gâteau »[8].

Jim Davis n'est plus le seul dessinateur de Garfield. Bien qu'il continue à créer des histoires et des croquis, d'autres artistes sont chargés de l'encrage, de la colorisation et du lettrage. Davis passe le plus clair de son temps à gérer l'entreprise et la commercialisation de Garfield[7].

Personnages[modifier | modifier le code]

Garfield[modifier | modifier le code]

Garfield est un gros chat orange à rayures noires, égoïste et fainéant et dont les principales occupations sont manger, dormir et tyranniser son entourage dont le pauvre chien Odie à qui il joue des blagues en permanence. L'ego de Garfield est grand; il estime être le centre du monde, et bien sûr que les chats forment l'espèce la plus évoluée de la planète. Selon son grand-père, il pesait à sa naissance cinq livres, six onces. Lorsque Jon est venu à la boutique, il a dû choisir entre Garfield, un iguane et un Pet Rock.

Garfield n'est pas solitaire. Il a une petite amie du nom d'Arlène, qui a les dents de devant écartées et est très susceptible à ce sujet. Mais il est souvent sans pitié avec les autres, surtout Nermal, « le chaton le plus mignon du monde », qu'il a expédié une fois par la poste à Abou Dabi, Émirats arabes unis. À part à lui-même, Garfield donne son affection à son ours en peluche, Pooky et parfois à Odie. Il est également très copain avec les souris, refusant de les chasser, préférant les corrompre ou même jouer au bridge avec elles ! Son meilleur copain souris est Squeak, appelé aussi Hermann Vermin.

Gags récurrents, Garfield déteste les lundis, jour où il ne lui arrive que des malheurs, les araignées, les régimes que Jon lui fait subir très souvent, la balance qui le pèse et se moque très souvent de lui. Ses autres occupations sont, entre autres, la chasse aux facteurs, les récitals nocturnes sur les palissades, la dégustation des lasagnes- son plat favori-, et surtout jouer des tours à Odie ainsi qu'à Jon. Au quotidien, Garfield s'emploie à éviter que le réveil ne sonne, ou encore manger les plantes que Jon met un peu partout dans sa maison, affirmant par la suite ne pas être un lapin. Garfield est un grand amateur de café, surtout le matin, où il se comporte comme un véritable ours avant de le prendre.

Garfield pèserait un peu plus de 32 kg, plus ou moins, suivant ses régimes .

La mère et le grand-père maternel de Garfield apparaissent dans une série d'épisodes en décembre 1984. On y apprend que Garfield est né dans la cuisine d'un restaurant italien Mama Leone's, qui fit faillite quelque temps plus tard, ce qui est sans doute une explication logique à son goût prononcé pour les lasagnes.

Garfield doit son nom au grand-père de Jim Davis, James A. Garfield Davis.

Jon Arbuckle[modifier | modifier le code]

Jon Arbuckle, très exactement Jonathan Q. Arbuckle, est le propriétaire de Garfield. Ce célibataire a des mœurs parfois étranges : il adore trier ses chaussettes et passe des samedis soirs endiablés à se couper les ongles d'orteils, à jouer de l'accordéon, à faire un feu dans le salon alors qu'il n'y a pas de cheminée, ou à jouer aux fléchettes en utilisant des sardines.

Jon est persuadé de posséder un charme qu'il n'a pas, et tente vainement de draguer la plupart des personnages féminins qu'il rencontre, en particulier Liz Wilson, la vétérinaire d'Odie et de Garfield. Il l'a souvent invitée au restaurant, au cinéma, et a réussi cinq fois à l'embrasser ; les autres tentatives se sont toutes soldées par des échecs. Ses tentatives de drague au téléphone sont toutes des échecs retentissants, certaines femmes allant jusqu'à programmer des messages "anti-Jon" sur leurs répondeurs. Cependant, les bandes dessinées de Garfield les plus récentes, depuis 2006[9], montrent clairement que Jon et Liz sortent ensemble- depuis l'album Au poil- et sont amoureux.

Le comportement ambivalent de Jon, lorsqu'il drague au téléphone, est l'un des gags récurrents de la série. Lorsqu'il téléphone à des femmes pour les inviter au restaurant, il accepte un rendez-vous qui aura lieu trois semaines ou trois ans plus tard, ou les conditions humiliantes que lui impose la demoiselle. Son désert sentimental et son manque de confiance en lui le poussent à mettre sa dignité au placard, ainsi que Garfield le lui fait remarquer avant de s'en moquer. Mais il est également capable, après avoir essuyé un refus de toutes les femmes, de les rappeler en prenant un accent italien; il est donc persévérant pour le plus grand bonheur de son chat. Tout à sa joie d'avoir décroché un rendez-vous, Jon ne se rend pas compte qu'il vient d'inviter à diner l'horloge parlante ou une ancienne camarade de classe qui ne s'est pas encore fait opérer du cerveau.

Les performances sportives de Jon sont du même calibre. Parti pour faire de la course de fond, il se prend la porte en pleine figure, ou s'évanouit après avoir noué ses lacets. En culture physique, il parvient à peine à soulever des haltères de un kilogramme, quand le bandeau qu'il se met autour de la tête ne le fait pas souffrir.

Jon est un homme dont chaque qualité est corrélée à un défaut: la persévérance à la naïveté, la galanterie à la maladresse - notamment vis-à-vis de Liz-, la lucidité (dans l'analyse qu'il fait de son désert affectif) à la puérilité, l'entrain à la fainéantise. Enfin, l'affection qu'il témoigne à ses animaux est corrélée à la culpabilité qu'il éprouve lorsqu'il est amené à les laisser seuls pour sortir avec une femme.

Jon et Garfield vont régulièrement manger dans un snack-bar tenu par Irma. Celle-ci leur offre des plats et des boissons qui s'avèrent presque toujours répugnants.

Garfield se moque souvent des situations que Jon provoque, et n'hésite pas à lui jouer aussi des tours. Cependant, Jon parvient, en de rares occasions, à prendre le dessus sur Garfield. En outre, Jon possède un talent certain pour se mettre dans des situations improbables ou burlesques : une chauve-souris se coince dans ses cheveux, il noue un serpent autour de son cou au lieu d'une cravate, confond un chapeau avec une ruche, et, sans s'en rendre compte, sort entièrement nu de sa maison pour aller au surf.

On ne voit jamais Jon travailler, mais il exerce officiellement la profession de dessinateur de BD, et il est propriétaire de sa maison.

Odie[modifier | modifier le code]

Odie est le second animal de compagnie de Jon Arbuckle. C'est un chien très proche de la race de chien réelle, Jack Russell Terrier, mais de couleur jaune (parfois pâle), avec un énorme point noir sur le flanc. Ses signes distinctifs sont les suivants : une langue sur-dimensionnée, puante et bavante (dixit Garfield lui-même) et un QI des plus atrophiés. Odie serait à ce point stupide qu'il lui a fallu deux ans pour apprendre à respirer, même si un comic le présente "hors-caméra" sous les trait d'un personnage intelligent écoutant du Mozart et lisant la Guerre et la Paix. Il est aussi le seul personnage qui n'utilise aucune forme de dialogue, ne s'exprimant qu'à travers des gestes, par exemple en léchant Garfield pour lui témoigner son affection.

Odie est le souffre-douleur par excellence de Garfield, son punching-dog sur lequel il adore se défouler. Supplice récurrent : un coup de pied dans le derrière de son camarade canin, souvent du haut d'une table, car Garfield apprécie le bruit de la chute. Le jour où Odie valse au travers de la pièce est plus communément appelé samedi.

On ne compte plus le nombre de fois où Garfield s'est livré à ce "botté de chien". Celui-ci est un peu l'arbre qui cache la forêt, le brave toutou ayant subi nombre de tours pendables de la part du gros chat tyrannique.

Liste non-exhaustive des sévices que Garfield lui a fait subir: enfoui sous terre, collé au plafond, gonflé à l'hélium, enduit d'amidon, peint de toutes les couleurs, expédié en colis postal pour Ouagadougou, langue coincée dans le magnétoscope, bloqué dans la chatière voire dans les toilettes, cobaye pour jouer les chiens volants, transformé en toupie, tête coincée dans un crâne de vache, épinglé par un pin's "Les chiens sont crétins", etc.

Cependant, Odie aime taquiner Garfield à propos de son âge, lorsque son anniversaire approche.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • M'man, P'pa et Doc, respectivement mère (maman), père (papa) et petit frère de Jon. Ces derniers forment une famille de fermiers caricaturale des milieux ruraux américains. Leur passe-temps favori est par exemple d'aller voir le nouveau feu rouge sur la nationale ou de regarder tourner la machine à laver et guetter le passage de la chaussette rouge.
  • Lyman qui fut, pendant un temps, le colocataire de Jon et le premier propriétaire d'Odie. Dans un épisode spécial, il est révélé que Lyman était parti pour photographier le Zabadou, Jon décide de retrouver Lyman au Franistan. Après une course-poursuite, Odie rattrapa le Zabadou qui était en fait Lyman. Il décide de garder Odie et de le ramener à Garfield car il n'était pas heureux (comme Garfield qui ne mangeait plus), ce qui explique peut-être sa disparition du comic. L'auteur a déclaré qu'il ne fallait pas regarder dans la cave de Jon. Plus vraisemblablement, Garfield s'étant mis à parler, Lyman aurait été jugé inutile. Il répète souvent: Eh ben, ta pas grandi ?.
  • Liz Wilson, la vétérinaire d'Odie et de Garfield dont Jon est amoureux, mais il peine à faire progresser leur relation. Depuis l'album Au poil, Liz est devenue la petite amie de Jon, suite à un quiproquo dans un restaurant avec Ellen, une amie qui avait toujours refusé les avances de Jon. Elle découvre les joies de l'univers de Jon.
  • Irma, serveuse dans un snack-bar dont les mets ont la particularité d'être répugnants. Très complice avec Jon, ses spécialités sont entre autres le fameux "poulet surprise" où elle sert le plat avec un masque de poulet en hurlant "surprise !"
  • Nermal, le chaton le plus mignon du monde dixit lui-même. Éternellement jeune, il fait souvent le gentil chaton avec Jon. En revanche, il ne manque pas de réapparaître à chaque anniversaire de Garfield pour lui rappeler son âge avancé. Il a tendance à disparaître aussi vite qu'il apparaît, mais pas toujours de son plein gré. Il va jusqu'à dire qu'il a un entraîneur pour rester jeune et en pleine forme. Il subit aussi les coups de Garfield comme: être envoyé à Abou Dhabi ou au Groenland.
  • Arlène, la petite amie de Garfield qui, pourtant, le trouve désagréable, gros et beaucoup d'autres choses… C'est une chatte rose avec des lèvres couleur rouge pimpant et des dents écartées : d'ailleurs, Garfield ne manque pas de le lui rappeler régulièrement, malheureusement pour lui. C'est une caricature des petites amies réelles.
  • Pookie, l'ours en peluche de Garfield couleur brun.
  • La balance, Garfield la consulte pendant un régime, ou de temps en temps pour connaître son poids. Elle a un processeur qui lui permet de parler et ne retient pas sa langue. On lui trouve les citations suivantes: "Une seconde, avez-vous envisagé de faire une carrière de péniche fluviale ?" - "Bravo, il vous est maintenant officiellement interdit d'emprunter certains ponts". Ce qui fait qu'elle se retrouve souvent à la poubelle.
  • Squeak, Garfield fait semblant de le chasser pour que Jon continue de le nourrir. C'est un bon copain de Garfield.
  • Herman Vermin, La souris d'en face, peu intelligente qui écrit sur les portes des souris voisines mais qui se trompe souvent de porte du fait de son peu d'intelligence.
  • Les araignées Garfield raffole d'écraser des araignées avec son journal ou dans certains albums avec un papier cadeau en temps de Noël ! Les araignées résistent, le provoquent, tentent d'établir une paix qui ne tient qu'à un fil. Lors de l'anniversaire de Garfield elles lui offrent un cadeau qu'elles emballent elles-mêmes.
  • Mme Feeny voisine de Jon, à qui Garfield passe son temps à jouer de mauvais tours. Elle appelle Jon pour l'informer des actes de Garfield. On n'a jamais vu son visage.

Collection Originale[modifier | modifier le code]

Tous les albums référencés sont ceux parus en France.

Albums numérotés[modifier | modifier le code]

Numéro Titre Sortie ISBN
1 Garfield prend du poids Avril 1990 (ISBN 2-205-02563-5)
2 Faut pas s'en faire Janvier 1984 (ISBN 2-205-02671-2)
3 Les yeux plus gros que le ventre Avril 1990 (ISBN 2-205-02864-2)
4 La faim justifie les moyens Octobre 1985 (ISBN 2-205-03027-2)
5 Moi, on m'aime Mars 1990 (ISBN 2-205-03186-4)
6 Une lasagne pour mon royaume Février 1990 (ISBN 2-205-03419-7)
7 La diète, jamais ! Novembre 1989 (ISBN 2-205-03420-0)
8 Qui dort, dîne ! Octobre 1989 (ISBN 2-205-03185-6)
9 La bonne vie ! Mars 1990 (ISBN 2-205-03461-8)
10 Tiens bon la rampe Juin 1990 (ISBN 2-205-03745-5)
11 Ah ! le farniente Mars 1990 (ISBN 2-205-03874-5)
12 Fainéant et gourmand Septembre 1990 (ISBN 2-205-03994-6)
13 Je suis beau ! Septembre 1991 (ISBN 2-205-04072-3)
14 Garfield lave plus blanc ! Avril 1992 (ISBN 2-205-04115-0)
15 Garfield fait boule de neige Octobre 1992 (ISBN 2-205-04143-6)
16 Garfield fait feu de tout bois Juillet 1993 (ISBN 2-205-04214-9)
17 Garfield n'est pas un cadeau ! Novembre 1993 (ISBN 2-205-04259-9)
18 Garfield dort sur ses deux oreilles Avril 1994 (ISBN 2-205-04294-7)
19 Garfield travaille du chapeau Décembre 1994 (ISBN 2-205-04349-8)
20 Garfield ne se mouille pas Mars 1995 (ISBN 2-205-04398-6)
21 La soupe est froide ! Juillet 1995 (ISBN 2-205-04404-4)
22 Garfield n'oublie pas sa brosse à dent Février 1996 (ISBN 2-205-04511-3)
23 Garfield est un drôle de pistolet Octobre 1996 (ISBN 2-205-04565-2)
24 Garfield se prend au jeu Mars 1997 (ISBN 2-205-04605-5)
25 Garfield est sur la mauvaise pente Novembre 1997 (ISBN 2-205-04606-3)
26 Ça déménage ! Avril 1998 (ISBN 2-205-04757-4)
27 Garfield se la coule douce ! Septembre 1998 (ISBN 2-205-04759-0)
28 Garfield fait des vagues Avril 1999 (ISBN 2-205-04848-1)
29 En roue libre Septembre 1999 (ISBN 2-205-04872-4)
30 Dur de la feuille Mars 2000 (ISBN 2-205-04985-2)
31 Ma soupière bien aimée Octobre 2000 (ISBN 2-205-05059-1)
32 Le début de la faim Mars 2001 (ISBN 2-205-05176-8)
33 Garfield a une idée géniale Septembre 2001 (ISBN 2-205-05198-9)
34 Garfield mange plus vite que son ombre Février 2002 (ISBN 2-205-05315-9)
35 Demandez le programme Août 2002 (ISBN 2-205-05343-4)
36 Tout schuss Février 2003 (ISBN 2-205-05440-6)
37 C'est la fête ! Novembre 2003 (ISBN 2-205-05462-7)
38 Chat Académie Mars 2004 (ISBN 2-205-05581-X)
39 Garfield fait son cinéma Octobre 2004 (ISBN 2-205-05582-8)
40 Garfield fait le poids Février 2005 (ISBN 2-205-05703-0)
41 Garfield va au panier Octobre 2005 (ISBN 2-205-05704-9)
42 Devine qui vient dîner ce soir ? Janvier 2006 (ISBN 2-205-05870-3)
43 Le King Octobre 2006 (ISBN 2-205-05871-1)
44 Un amour de lapin Mai 2007 (ISBN 2-205-05967-X)
45 Où est Garfield ? Octobre 2007 (ISBN 2-205-05968-8)
46 Moi, gourmand ? Mai 2008 (ISBN 2-205-06121-6)
47 Un peu, beaucoup, à la folie Octobre 2008 (ISBN 2-205-06122-4)
48 Au travail ! Mai 2009 (ISBN 2-205-06293-X)
49 À table ! Octobre 2009 (ISBN 2-205-06294-8)
50 Au poil Juin 2010 (ISBN 2-205-06422-3)
51 Garfield ne manque pas d'air Octobre 2010 (ISBN 2-205-06423-1)
52 Bête de scène Mai 2011 (ISBN 2-205-06660-9)
53 Chat déchire Octobre 2011 (ISBN 2-205-06661-7)
54 Le dindon de la farce Mai 2012 (ISBN 2-205-06885-9)
55 Croquette à la grimace Octobre 2012 (ISBN 2-205-06663-3)
56 Les amis c'est pour la vie Mai 2013 (ISBN 2-205-07145-0)
57 Crazy Kart Octobre 2013 (ISBN 2-205-07152-1)
58 Félin pour l'autre Janvier 2014 (ISBN 978-2205-07229-7)

Hors Séries[modifier | modifier le code]

  1. Garfield sonne toujours deux fois 01/1991 Bagheera (Belgique)
  2. Garfield se jette à l'eau 06/1999 Dargaud édition publicitaire pour ESSO
  3. Garfield fait le maximum 10/2000 Maxi-Livres
  4. Garfield Story, Une vie de chat 11/2003 Dargaud
  5. Garfield le monde de la BD - 28 04/2004 (Panini Commics )
  6. Garfield ce chat n'est pas un cadeau 11/2006 Dargaud
  7. Garfield aime les cadeaux 09/2007 (ViaMédias Éditions )
  8. Garfield ma saison préférée 09/2007 (ViaMédias Éditions)
  9. Garfield 30 ans de rires et de lasagnes 11/2008 Dargaud
  10. Garfield au boulot, Garfield ! 03/2009 Dargaud Réalisée pour TOTAL
  11. Garfield Lasagnes repos dodo ! 03/2009 Dargaud Réalisée pour TOTAL
  12. Garfield les pieds dans l'eau 06/2010 Dargaud Réalisée pour TOTAL
  13. Garfield sous la pâtée, la plage ! 06/2010 Dargaud Réalisée pour TOTAL

Nouvelle Collection[modifier | modifier le code]

Contrairement à la première saga, celle-ci est basée sur des épisodes de la série télévisée d'animation du même nom. En revanche, la publication est toujours effectuée par Dargaud.

Numéro Titre Sortie ISBN
1 Poisson chat Mars 2010 (ISBN 2-205-06471-1)
2 Les Egyptochats Mars 2010 (ISBN 2-205-06517-3)
3 Catzilla Novembre 2010 (ISBN 2-205-06703-6)
4 Chahut de Noël Novembre 2010 (ISBN 2-205-06704-4)
5 Quand les souris dansent ! Mars 2011 (ISBN 2-205-06735-4)
6 Maman Garfield Mars 2011 (ISBN 2-205-06736-2)
7 Agent Secret Novembre 2011 (ISBN 2-205-06747-7)
8 Un conte de Noël Novembre 2011 (ISBN 2-205-06748-4)

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Un Irlandais du nom de Dan Walsh a réalisé un site intitulé Garfield Minus Garfield (Garfield sans Garfield) où seul Jon apparaît et se parle dans une ambiance plutôt psychotique. Salué par Jim Davis et l'éditeur historique de Garfield, il a été décidé de publier un album des aventures de Jon[10].
  • Dans un épisode de Garfield, on voit apparaître un site appelé « cafe-express.com ». Le site a été créé spécialement pour le comic strip, pour les fans de la série voulant vérifier si le site existait vraiment[11].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Cette section présente sous forme de tableau détaillé, la liste des principaux jeux vidéo sortis sur les différents supports.

Titres Développeur Éditeur Plate-forme Sortie
Garfield Atari Atari 2600
Garfield : Winter's Tail Softek Amstrad CPC
Drapeau du Japon Japon : Garfield : Labyrinth Kemco Game Boy
Drapeau du Japon Japon : Garfield : A Week of Garfield Towa Chiki Nintendo
Monde Garfield : Caught in the Act Point of View Sega Mega Drive / Game Gear / PC 1995
Monde Garfield : Caught in TV Land Point of View Sega PC
Garfield : Je crée ma BD ! Emme PC
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield : The Movie
Drapeau de la France France : Garfield
The Code Monkeys Hip Interactive PlayStation 2 / Game Boy Advance / PC
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield : Saving Arlene
Drapeau de la France France : Garfield : Sauver Arlène
Eko Hip Interactive PlayStation 2 / PC
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield : The Search for Pooky
Drapeau de la France France : Garfield : À la recherche de Pookie
The Game Factory Game Boy Advance
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield : And his Nine Lives
Drapeau de la France France : Garfield : et ses 9 vies
The Game Factory Game Boy Advance
Monde Garfield : The Bound for Home The Game Factory Nintendo DS
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield 2 : A Tale of Two Kitties
Drapeau de la France France : Garfield 2 : Le film
Asobo Studio The Game Factory PlayStation 2 / Nintendo DS / PC
Drapeau des États-Unis États-Unis : Garfield's Nightmare
Drapeau de la France France : Le cauchemar de Garfield
Shin'en The Game Factory Nintendo DS
Monde Garfield : Lasagna World Tour Mindscape Eko PlayStation 2 / PC
Monde Garfield's : Fun Fest Zoo Digital Nintendo DS
Monde Garfield : Gets Real Gravity Zoo Digital Nintendo DS / Wii
Drapeau des États-Unis États-Unis : The Garfield Show : Threat of the Space Lasagna
Drapeau de la France France : Garfield : et la menace des lasagnes de l'espace
Eko Wii
Monde Garfield : Pet Force Zoo Digital Nintendo DS / Wii 2010

Jeux de société[modifier | modifier le code]

  • Garfield (1978), publié par Parker Brothers. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de 20 minutes.
  • Garfield Kitty Letters (1983), publié par Parker Brothers. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de 30 minutes.
  • Garfield's Party Game (1989), publié par F.X. Schmid, Paul Lamond Games et Murfett Regency. De 3 à 4 joueurs.
  • Monopoly - Garfield Collector's Edition (2003), publié par Parker Brothers. De 2 à 6 joueurs pour une durée moyenne de 90 minutes.

Jeux de cartes[modifier | modifier le code]

  • Garfield's Crazy Card Game (1978), publié par Paul Lamond Games. De 2 à 8 joueurs.
  • Garfield's Serve You Right Card Game (1978), publié par Murfett Regency. De 2 à 8 joueurs pour une durée moyenne de 20 minutes.
  • Garfield Kids' Card Game (1982), publié par Parker Brothers. De 2 à 4 joueurs pour une durée moyenne de 20 minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Davis. 20 Years & Still Kicking!: Garfield's Twentieth Anniversary Collection. p. 14.
  2. (en) Gerrard Hall, « The cat's meow », CNN,‎ 6 octobre 2000 (consulté le July 26 2008)
  3. (en) « Those Catty Cartoonists », Time,‎ 7 décembre 1981 (consulté le July 26 2008)
  4. a et b (en) « Garfield Named World's Most Syndicated Comic Strip », Business Wire,‎ 22 janvier 2002 (consulté le )
  5. (en) « Those Catty Cartoonists », Time (consulté le July 26 2008), p. 2
  6. (fr) Jim Davis
  7. a et b (en) Chris Suellentrop, « Why we don't hate Garfield. », Slate,‎ 11 juin 2004 (consulté le 30 avril 2008)
  8. (en) James Barron, « Boldface Names », New York Times,‎ (consulté le July 26 2008)
  9. http://www.garfield.com/comics/vault.html?yr=2006&addr=060728
  10. http://www.actualitte.com/actualite/3803-Garfield-Jon-Davis-BD-publication.htm
  11. Garfield Story, une vie de chat

Documentation[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]