Agustín de Iturbide y Green

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Agustín de Iturbide y Green

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Agustín du Mexique.

Succession

Prétendant au trône du Mexique

19 juin 18673 mars 1925
(57 ans, 8 mois et 12 jours)

Nom revendiqué « Augustin III »
Prédécesseur Maximilien Ier, empereur du Mexique
Successeur Marie-Josèphe d’Iturbide
Biographie
Titulature Prince impérial du Mexique, prince d’Iturbide
Dynastie Maison d’Iturbide
Nom de naissance Agustín de Iturbide y Green
Naissance 2 avril 1863
Mexico (Mexique)
Décès 3 mars 1925 (à 61 ans)
Washington (États-Unis)
Sépulture Cimetière de l’église Saint-Jean-l’Évangéliste de Philadelphie
Père Ángel de Iturbide y Huarte
Mère Alice Green
Conjoints Lucy Eleanor Jackson (en 1894)
Mary Louise Kearney (en 1915)
Religion Catholicisme romain
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Prétendants au trône impérial mexicain

Don Agustín de Iturbide y Green, prince d’Iturbide (né le 2 avril 1863, Washington, États-Unis et décédé le 3 mars 1925, id.) était le petit-fils de Agustín de Iturbide, le premier empereur du Mexique indépendant, et de son épouse l'impératrice Ana María. Il est devenu le fils adoptif, avec son cousin Salvador de Iturbide y Marzán, de l'empereur Maximilien et de l'impératrice Charlotte. Après la mort de Maximilien, il est devenu, de fait, le chef de la Maison impériale du Mexique. Le prince d'Iturbide était le petit-fils de l'empereur Agustin, et le fils du prince Ángel de Iturbide y Huarte (2 octobre 1816 - 21 juillet 1872) et de son épouse, l'Américaine Alice Green, petite-fille du général Urie Forrest et arrière-petite-fille de George Plater, gouverneur du Maryland.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque Maximilien et Charlotte montent sur le trône du Mexique en 1863 avec le soutien de la France de Napoléon III, les nouveaux monarques invitent la famille Iturbide à revenir au Mexique. Et lorsqu'il devient clair que Maximilien et Charlotte ne pouvaient pas avoir d'enfants, ils proposent d'adopter le petit-fils du premier empereur du Mexique. Le père d'Agustín accueille la nouvelle avec enthousiasme, sa mère en revanche émet quelques réticences. Maximilien nomme officiellement Agustín de Iturbide y Green son héritier le 13 septembre 1865, avec le prédicat d'Altesse Impériale, et le titre de prince de Iturbide[1],[2].

Avec le renversement de la monarchie en 1867, sa famille prend d'abord le chemin de l'exil en Angleterre puis ils retournent aux États-Unis, où ils s'installent à Washington. Une fois sa majorité atteinte et ses études à l'université de Georgetown terminées, Agustín renonce à sa prétention au trône impérial pour retourner au Mexique. Il sert ensuite comme officier dans l'armée mexicaine. Après la publication d'articles critiques envers le président Porfirio Díaz, il est arrêté en 1890, accusé de sédition et condamné à quatorze mois de prison. Après sa libération, il doit repartir en exil. Il subit deux dépressions nerveuses sévères, et craignant d'être assassiné, il retourne à Georgetown où il devient professeur d'espagnol et de français. Pendant quelques années avant son deuxième mariage, Agustín vit dans un monastère près de Washington, où il travaille comme traducteur.

En 1915, il épouse Mary Louise Kearney (1872 - 1967), fille du général de brigade James Kearney. Ils n'ont pas d'enfant. Agustín de Iturbide y Green est mort à Washington, après avoir subi une ultime dépression nerveuse. Il a été enterré à l'église Saint-Jean-l'Évangéliste de Philadelphie, en Pennsylvanie, aux côtés de sa grand-mère paternelle, l'impératrice Ana María.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,‎ 1985
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura,‎ 1988, 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México, Distrito Federal, 1910.,‎ 1910
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM,‎ 1843 (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama,‎ 1980, 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,‎ 1811
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana,‎ 1993, 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria,‎ 1828 (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.) et Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias et Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 107
  2. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 100

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]