Eau minérale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une eau minérale correspond à une eau de boisson d'origine souterraine, faisant en général l'objet d'une exploitation commerciale. Sa définition légale varie selon les différents pays. Elle doit en général présenter certaines caractéristiques chimiques minimales et/ou constantes.

Sa teneur en certains sels minéraux (dont radioactifs ou toxiques à certaines doses) étant parfois significative, il faut en tenir compte dans le bilan alimentaire total, notamment pour les insuffisants rénaux[1] (Insuffisance rénale aiguë ou chronique).

Catégories[modifier | modifier le code]

Il existe principalement cinq catégories d'eau minérales[2] :

  • Les eaux bicarbonatées : bonnes pour traiter les affections du foie et des intestins ;
  • Les eaux sulfatées : bonnes pour traiter les affections des reins, de la peau (brulures, eczémas, cicatrices) ;
  • Les eaux sulfurées : bonnes pour les muqueuses et pour les affections respiratoires ;
  • Les eaux chlorurées : bonnes pour les processus de croissance ;
  • Les eaux oligométalliques : bonnes pour les rhumatismes et les affections neurologiques.

En Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[3], « une eau minérale doit contenir au moins 240 ppm de résidu sec et avoir pour origine une source souterraine géologiquement et physiquement protégée. L'eau minérale doit avoir des taux constants et des proportions relatives en minéraux et éléments en trace à la source. Aucun minéral ne doit être rajouté ».

Au Canada, une eau minérale doit contenir au moins environ 500 mg/L (soit 500 ppm) de minéraux dissous[4]. En dessous c'est une eau de source.

En France[modifier | modifier le code]

En France il y a plusieurs catégories d'eau en bouteille :

  • Eau de table (eau potable, ayant éventuellement subi des traitements) ;
  • Les eaux de source (sans propriété thérapeutique) ;
  • Les eaux minérales naturelles (avec propriétés thérapeutiques, ne remplissant pas forcément les normes de potabilité).

Ces appellations ne dépendent pas d'une teneur minimale en minéraux. En effet certaines eaux minérales comme celle de Volvic ont une teneur en minéraux particulièrement faible (l'eau de Volvic est une simple eau de source en Amérique du Nord).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice Queneau, Jacques HubertPLACE DES EAUX MINéRALES DANS L’ALIMENTATION [Rapport de l’Académie nationale de médecine (rapport adopté à l’unanimité par l’Académie de médecine le 14 novembre 2006, mais publié en 2009) par la Société française d’hydrologie et de climatologie médicales, in Press Therm Climat 2009;146:175-220
  2. http://www.belle-belle-belle.com/bienfaits-eau-minerale.html
  3. Water containing not less than 250 ppm total dissolved solids that originates from a geologically and physically protected underground water source. Mineral water is characterized by constant levels and relative proportions of minerals and trace elements at the source. No minerals may be added to mineral water.FDA
  4. Radio Canada 15 février 2010 et http://www.ogwa-hydrog.ca