Contrex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Contrex
Image illustrative de l'article Contrex

Pays d’origine Drapeau de la France France
Ville d’origine Contrexéville
Société Nestlé Waters
Type Eau plate

Contrex est une marque d'eau minérale appartenant à Nestlé Waters, division Eaux du groupe suisse Nestlé.

Sa source se situe à Contrexéville dans le département français des Vosges.

Contrex fait partie de la société des eaux minérales de Vittel, comprenant Vittel et Hépar.

Propriétés et composition analytique[modifier | modifier le code]

  • Résidu sec à 180 °C : 2078 mg/l
  • pH : 7,4
Élément[1] Formule Teneur (mg/l)
Bicarbonates HCO3- 372
Calcium Ca2+ 468
Chlorures Cl- 7,6
Fluorures F- 0,36
Magnésium Mg2+ 74,5
Nitrates NO3- 2,9
Potassium K+ 2,8
Sodium Na+ 9,4
Sulfates SO42- 1121

Contrex appartient au groupe des eaux très minéralisées. Elle permet une augmentation du volume urinaire et donc de la diurèse, ce qui permettrait un bon lavage des cavités rénales et des voies urinaires[2], ainsi qu'une bonne élimination des déchets[2], mais au point de vue médical l'eau Contrex est semblable à l'eau du robinet.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1760, découverte de la source de Contrexéville par le docteur Bagard, premier médecin du roi Louis XV.
  • 1774, création du premier établissement thermal.
  • 1861, l'eau de Contrexéville est officiellement reconnue eau minérale naturelle.
  • 1891, les premières bouteilles d'eau minérale de Contrexéville sont embouteillées.
  • 1903, l'eau de Contrexéville est reconnue comme étant bénéfique à la santé par le Ministère de la Santé et de l'Académie de médecine.
  • 1908, construction du premier centre d'embouteillage.
  • 1953, Contrexéville fait partie de Générales Grandes Sources suite à son rachat par le groupe Perrier[3].
  • 1954, début de la saga publicitaire Contrexéville devient Contrex, source de minceur.
  • 1958, l'usine produit 100 millions de bouteilles tous formats
  • 1969, lancement de la bouteille PVC.
  • 1976, la marque Contrexéville devient Contrex.
  • 1992, le groupe Perrier et donc Contrex passent dans le giron de Nestlé[4].
  • 1997, lancement de la bouteille PET.
  • 1998, l'usine produit 500 millions de bouteilles.
  • 1999, lancement de la bouteille de 1 litre.
  • 2000, lancement des Eaux de beauté.
  • 2001, lancement des eaux aromatisés.
  • 2002, lancement de la petite bouteille de 50 centilitres.
  • 2003, lancement du parfum fruits rouges.
  • 2004, lancement du format 1 litre aromatisé.
  • 2005, lancement du Contrex fines bulles, une eau pétillante.

Contrex aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Usine d'embouteillage
  • 900 personnes travaillent sur le site.
  • Site de 250 000 m2 de surface dont 106 000 m2 couverts.
  • 260 000 m2 de plateforme logistique.
  • 600 millions de bouteilles tous format produit dont 11 % à l'export.
  • Fait partie de la division Nestlé Waters, division Eau du groupe suisse Nestlé depuis 1992.
  • L'usine d'embouteillage est reliée par des pipelines avec l'usine Vittel à Vittel à quelques kilomètres de Contrexéville, ce qui permet indifféremment d'embouteiller l'eau Contrex à Vittel ou Contrexéville.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Composition de l'eau minérale naturelle Contrex sur nestle-waters.fr, consulté le 16 juin 2014.
  2. a et b http://www.contrex.fr/benefices.html
  3. Contrex, sur Prodimarques
  4. « Perrier : OPA obligatoire ou dérogation », Les Echos, no 16040,‎ 20 décembre 1991, p. 15

Lien externe[modifier | modifier le code]