Eau ferrugineuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Source ferrugineuse dans les Vosges

L'eau ferrugineuse est une variété d'eau minérale riche en ions Fe2+. On a longtemps attribué à ces eaux le mérite de prévenir (ou guérir) l'alcoolisme car elles apporteraient le fer qui vient habituellement d'une consommation régulière d'alcool ayant pour effet d'augmenter la teneur en fer dans le sang[1]. La conséquence en aurait été la disparition de l'addiction.

Une source d'eau ferrugineuse est appelée un pouhon, comme à Spa par exemple.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le carbonate de protoxyde de fer ou de sulfate de fer qu'elle contient donne à l'eau ferrugineuse une saveur atypique[2]. À Spa, au XIXe siècle les curistes prenaient de l'anis, du carvi, du coriandre ou des écorces d'orange confites pour mieux supporter le goût de l'eau[3].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Allais a suggéré dans un de ses récits (Utilisation de la tour Eiffel pour 1900) qu'il faudrait retourner complètement la tour Eiffel (car, dit-il, elle ne sert plus à rien depuis l'Exposition universelle de 1889), la pointe en bas, l'envelopper de céramique et la remplir totalement ; l'eau qui se trouverait dedans deviendrait alors ferrugineuse, apportant force et vitalité aux habitants de Paris.
  • Le comédien Bourvil a interprété un sketch écrit par Roger Pierre ayant pour thème l'eau ferrugineuse[4]. Il y joue le président d'une association de lutte contre l'alcoolisme qui vient faire un discours avec pour slogan : « L'alcool non... mais l'eau ferrugineuse, oui ! ». Mais ce président arrive justement dans un état particulièrement avancé d'ébriété et parvient tant bien que mal à lancer sa phrase de promotion.
  • Dans le film Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2, Jacques Mathou (Monsieur Lumeau-Péricard, beau-père de Philippine de Montmirail) fait un jeu de mots sur « ferrugineuse ». Sa belle-fille le présente auprès de Jean Reno (Comte Godefroy de Montmirail, dit Godefroy le Hardi), qui joue son père : « Mon futur beau-père est recteur de l'académie de Nancy, agrégé de lettres classiques et féru d'histoire ». Le beau-père réplique « Féru, féru… gineuse ! ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Cahier sur les effets et l'élimination de l’alcool dans le sang sur le site prevention.ch
  2. « Eau ferrugineuse : définition », sur aquaportail (consulté le 11 mai 2012)
  3. Léon Marquet et Gaston Bedoret, À l'âge d'or de Spa, le Waux-hall au XVIIIe siècle et du XIXe siècle à nos jours, Verviers,‎ 1985, 119 p., p. 37-38
  4. « Bourvil interprète un sketch, L'Eau ferrugineuse ou La Causerie du délégué de la ligue anti-alcoolique », diffusé dans La Joie de vivre, 24 novembre 1959, sur le site de l'INA.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :