Cristobal Huet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huet.

Cristobal Huet ([y.ɛt]) (né le 3 septembre 1975 à Saint-Martin d'Hères, France) est un joueur français de hockey sur glace professionnel évoluant avec le Lausanne Hockey Club au poste de gardien de but. Il dispose d'un passeport suisse depuis octobre 2010[1]. Membre de l'équipe de France, il est connu pour être le second joueur français à évoluer au sein d'une franchise dans la LNH[Note 1], ainsi que le premier Français à remporter la Coupe Stanley. Il est également un des parrains, avec Sébastien Grosjean et Philippe Bozon, de l'association Set-et-Match Puck-et-Match qui aide les enfants souffrant de l’ataxie de Friedreich[2].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Les débuts en Europe[modifier | modifier le code]

Huet a commencé sa carrière professionnelle dans le championnat de France Élite, la ligue Magnus, au sein du club des Brûleurs de Loups de Grenoble en 1995 lors des play-offs[3]. Au cours de sa troisième saison, la saison 1996-97, il remporte le trophée Jean Ferrand récompensant le meilleur gardien de la saison[4] alors que son équipe finit à la troisième place du classement. Lors de la saison 1997-98, les Brûleurs de Loups finissent à la première place de la première phase puis de la seconde phase en ne concédant que deux défaites sur 38 journées de championnat. Ils abordent donc les play-offs en tant que favoris et lors du premier tour, Huet se blesse et est obligé de rater des matchs contre les Dogues de Bordeaux. Trois d'entre eux iront jusqu'aux prolongations. Finalement, les Brûleurs de Loups et Huet remportent la Coupe Magnus en tant que champion des séries en battant Amiens en finale. Huet gagne au passage son second trophée Ferrand et le trophée Albert Hassler remis au meilleur joueur français[5],[6].

Ses prestations lui permettent d'être remarqué par le Hockey Club Lugano de la Ligue nationale A suisse. Dès sa première saison, il remporte le titre avec son club et a une fiche de près de 95 % d'arrêts[7]. Lors de la seconde et malgré l'apport du vétéran Philippe Bozon, l'équipe échoue en finale contre l'équipe du ZSC Lions. L'année suivante, Huet réalise une excellente saison jusqu'au cinquième match de la finale des séries, encore une fois contre Zurich. Lugano menait la série 3 matchs à 1 mais lors du match du 3 avril au soir, toute l'équipe passe à côté du match et Huet prend 6 buts pour une défaite 6-3[8]. Zurich se sent alors renaître et va s'imposer le match suivant puis lors du dernier match en prolongation[9].

Ses performances traversant l'Atlantique et il est choisi au 7e tour, en 214e position au total lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par les Kings de Los Angeles[10] mais il décide de jouer encore une saison dans la Ligue nationale A avec Lugano. L'équipe finit la saison à la seconde place du classement mais perd en demi-finale contre Zurich en sept matchs[11].

Les Kings de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Choisi par les Kings lors du repêchage, il est aligné au sein de l'équipe de la Ligue américaine de hockey affiliée à la franchise de la LNH : les Monarchs de Manchester. Il débute la saison dans la LAH mais le 3 février 2003, il rejoint l'effectif des Kings pour la fin de la saison[12] Le 20 février 2003, il joue son tout premier match avec les Kings, devenant ainsi le second joueur de hockey français de l'histoire à avoir évolué en LNH. Le premier étant son ancien coéquipier à deux reprises : Philippe Bozon[13].

Lors de la saison 2003-04, il supplée efficacement le gardien titulaire blessé des Kings, Roman Čechmánek et joue une quarantaine de matchs pour une dizaine de victoire. Les Kings finissent la saison avec 81 points mais ratent de peu l'accès aux séries éliminatoires.

Le 26 juin 2004, pendant le repêchage de la LNH, Huet est échangé aux Canadiens de Montréal en compagnie de Radek Bonk et en retour du gardien Mathieu Garon ainsi que d'un 3e choix au repêchage (qui deviendra Paul Baier)[14].

Cependant, suite au lock-out déclenché en 2004-05, Huet joue la saison en Allemagne au sein de la Deutsche Eishockey-Liga avec la formation de Mannheim. Il aide son club à parvenir en finale du championnat allemand malgré une blessure au genou et une défense assez peu efficace[15].

Les Canadiens de Montréal[modifier | modifier le code]

Opéré au cours de l'été 2005 à ce genou, il ne peut commencer la saison 2005-06 avec sa nouvelle équipe de la LNH. Le 14 novembre, il est envoyé au club-école des Canadiens dans la Ligue américaine de hockey, les Bulldogs de Hamilton, afin de parfaire sa condition physique[16]. Entre le 16 et le 25 novembre, il joue quatre matchs avec les Bulldogs, concédant quinze buts pour une moyenne de 3,79 buts par match et un pourcentage d'efficacité de 86,2 %. Ces statistiques peu reluisantes ne l'empêchent pourtant pas d'être rappelé avec les Canadiens le 27 novembre[17].

Il joue son premier match avec l'équipe de Montréal le 17 décembre lors d'une défaite en prolongation chez le Wild du Minnesota. Trois jours plus tard, il enregistre sa première victoire avec les Canadiens, au Centre Bell, à Montréal, contre les Sénateurs d'Ottawa. Après avoir joué quatre matchs consécutifs, pour un bilan d'une victoire pour trois défaites dont une en prolongation, il retrouve sa place de gardien remplaçant, sur le banc, derrière le titulaire José Théodore.

Il enregistre sa deuxième victoire le 7 janvier contre Ottawa à nouveau, récoltant au passage la première étoile du match en effectuant 40 arrêts sur 41 lancers. Suite aux difficultés récurrentes de Théodore, Huet s'empare progressivement de la place de gardien numéro 1. Il enregistre deux blanchissages consécutifs, les 4 et 5 février avec des victoires 2-0 contre les Bruins de Boston et 5-0 contre les Flyers de Philadelphie ainsi que les 9 et 11 mars – 3-0 contre les Bruins une nouvelle fois et 1-0 contre les Rangers de New York. Son résultat de sept blanchissages représente le troisième meilleur total de la LNH cette saison-là[18]. Il a été nommé joueur défensif de la semaine pour les semaines du 26 février au 4 mars et du 27 mars au 2 avril et il remporte le trophée Roger Crozier 2005-06, titre décerné au gardien de but de la LNH ayant terminé la campagne avec le meilleur pourcentage d'efficacité (92,9 % dans son cas)[19].

À la fin de la saison régulière 2005-06, Huet est devenu l'homme de confiance de son entraîneur lors des séries[20]. Ainsi, le 22 avril 2006, il débute le premier match de sa carrière en séries éliminatoires de la LNH, remportant une victoire de 6 à 1 contre les Hurricanes de la Caroline, en arrêtant 42 des 43 tirs dirigés vers lui[21]. Finalement, les Hurricanes remportent tout de même la série 4 à 2 et plus tard la Coupe Stanley.

Le 25 juin 2006, Cristobal Huet appose sa signature au bas d'un contrat lui garantissant 5,75 millions de dollars américains au cours des deux prochaines années, une forte augmentation de salaire pour l'athlète de 31 ans, qui avait été rémunéré 456 000 dollars en 2005-2006[22]

Au début de la saison 2006-07, il se retrouve en concurrence avec David Aebischer pour le poste de gardien numéro 1. Un système de roulement est mis en place par l'entraîneur-chef, Guy Carbonneau : chaque gardien joue alternativement deux matchs consécutifs. Ce système est utilisé jusqu'au 11 novembre, lorsque Aebischer, après avoir accordé 4 buts en 28 lancers, est remplacé en cours de partie par Huet[23]. Deux matchs plus tard, le 16 novembre, Aebischer, de retour devant le filet, est à nouveau remplacé[24]. Après un mois et demi d'alternance entre les deux portiers, l'entraîneur de Montréal choisi Cristobal comme gardien numéro 1.

Le 24 janvier 2007, il devient le premier joueur français de l'histoire à participer au Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey[25]. Lors de cette 55e édition, Huet joue le troisième tiers-temps et encaisse deux buts pour la défaite 12 à 9 de son équipe[26].

Trois semaines après, le 14 février, Huet se blesse lors d'un match contre les Devils du New Jersey : en tentant de bloquer un tir de Brian Rafalski, il fait le grand écart et retombe sur le dos en se tordant de douleur devant ses buts. Opéré d'une déchirure de la cuisse gauche, il ne revient devant les buts de Montréal que le 5 avril, remplaçant au cours de la troisième période Jaroslav Halák qui avait secondé Aebischer pendant son absence. Lors du dernier match de la saison, le 7 avril, il reprend son poste de gardien titulaire mais ne peut empêcher la défaite de son équipe qui termine dixième de sa conférence et ne se qualifie pas pour les séries éliminatoires.

Au début de la saison 2007-2008, pour la première fois de sa carrière dans la LNH, Huet est désigné gardien numéro 1 de son équipe. Il doit cependant faire face à la concurrence d'un espoir du hockey canadien, Carey Price, en qui beaucoup d'amateurs voient l'avenir devant les buts des Canadiens de Montréal. Ce dernier est cependant renvoyé avec les Bulldogs de Hamilton en janvier et Huet remporte 8 des 11 matchs auxquels il prend part. Pendant cette période, il est nommé la 3e étoile du mois par la ligue nationale.

Les Capitals de Washington[modifier | modifier le code]

Huet sous le maillot des Capitals

Le 26 février 2008, les Canadiens l'envoient aux Capitals de Washington en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage de 2009[27], que Washington avait acquis auprès des Ducks d'Anaheim en échange de Brian Sutherby.

Le 29 février, lors de son premier match dans l'uniforme des Capitals, Huet réalise 18 arrêts et obtient un jeu blanc dans une victoire de 4-0 des siens face aux Devils du New Jersey[28]. Il a finalement enregistré 11 victoires sur 13 matchs avec une moyenne de 93,6 % d'arrêts et un 1,63 but encaissé par match (dont deux jeux blancs) lors de la fin de saison régulière 2007-2008. Au cours de ces 13 matchs, il a remporté neuf victoires consécutives, la plus longue série depuis Pete Peeters en 1987.

Les Capitals ont obtenu leur billet pour les séries éliminatoires, avec en prime le titre de la division Sud-Est, les contributions de Huet, Fiodorov (acquis également en cours de saison) et de Aleksandr Ovetchkine étant indéniables dans ces succès.

Les Blackhawks de Chicago et la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2008, Huet choisit de tester le marché des joueurs autonomes et signe un contrat de quatre ans d'une valeur estimée de 22,5 millions de dollars avec les Blackhawks de Chicago[29].

Cristobal Huet, deuxième en partant de la droite, célébrant avec ses coéquipiers la victoire des Blackhawks en coupe Stanley

Au cours de la saison, l'entraîneur des Blackhawks, Joel Quenneville choisit de faire alterner ses gardiens. Huet et Khabibouline se succèdent régulièrement devant le filet mais le 21 mars 2009, l'entraîneur choisit d'utiliser Khabibouline pour le restant de la saison et le début des séries éliminatoires[30]. À la fin de la série finale de la Conférence de l'Ouest, contre les Red Wings de Détroit, Huet revient devant le filet lorsque Khabibouline se blesse. Après ce remplacement lors du troisième match, que Chicago finit par remporter en prolongation, Huet est partant pour un autre match, qui est plus décevant pour le gardien français. Lors du match décisif, Huet repousse 44 tirs mais les Blackhawks perdent par un score de 2-1 et sont éliminés.

En début de saison 2009-2010, Huet est secondé par le gardien finlandais Antti Niemi qui prend le relais pour les séries éliminatoires. Lorsque les Blackhawks battent les Flyers de Philadelphie par 4 victoires à 2 en finale des séries éliminatoires, il devient le premier Français de l'histoire de la LNH à remporter la coupe Stanley.

Le retour en Europe[modifier | modifier le code]

Cristobal Huet dans les buts de Fribourg-Gottéron.

Pour la saison 2010-11, les Blackhawks signent un contrat avec Marty Turco et souhaitent se séparer de Huet qui représente un trop gros salaire. Ils parviennent à un accord avec le club suisse du Hockey Club Fribourg-Gottéron où il est officiellement transféré le 27 septembre 2010[31]. Un an plus tard, aucun club de la LNH ne souhaite se porter acquéreur de Huet et de son salaire et il est à nouveau officiellement membre du club suisse pour la saison à venir[32].

Lausanne[modifier | modifier le code]

Le 11 août 2012, il signe un contrat de quatre ans avec le Lausanne Hockey Club, club de Ligue nationale B (deuxième division suisse)[33]. Le 17 avril 2013, Cristobal Huet aide son club à revenir en première division (après huit ans en en nationale B).

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné pour la première fois au sein de l'équipe de France alors qu'il n'a que 17 ans. Il participe ainsi au championnat d'Europe junior en 1992 et 1993. Lors de l'édition 1993, il est sacré meilleur gardien du groupe B du tournoi[3].

En 1995, il participe au championnat du monde junior, l'équipe finit à la quatrième place et il est nommé dans l'équipe type du tournoi. Deux saisons plus tard, il fait ses débuts dans le championnat du monde senior alors que la France évolue dans la division I du tournoi. Il participe ensuite à plusieurs compétitions internationales dont le championnat du monde 2014 où la France termine à la 8e place.

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

  • 1998 : treizième place de la division I.
  • 1999 : quinzième place de la division I.
  • 2000 : quinzième place de la division I. L'équipe est alors reléguée en division II.
  • 2001 : seconde place du groupe A division II.
  • 2004 : seizième place de la division I. L'équipe est alors reléguée en division II.
  • 2008 : dernier du groupe A mais l'équipe est qualifiée pour le championnat du monde 2009.
  • 2014 : huitième place.
Cristobal Huet - Quebec 2008

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

  • 1998 : onzième place
  • 2001 : il joue lors des phases de qualification pour les Jeux olympiques de 2002. La France parvient à se qualifier
  • 2002 : quatorzième et dernière place
  • 2005 : il joue lors des phases de qualification pour les Jeux olympiques de 2006. La France ne parvient pas à se qualifier.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[3],[34]
Année Équipe Compétition Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  V   D   N   Pr Min  BC Moy % Arr  Bl Pun PJ  V   D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1994-1995 Brûleurs de Loups de Grenoble Ligue Magnus 7
1995-1996 Brûleurs de Loups de Grenoble Ligue Magnus 25 11
1996-1997 Brûleurs de Loups de Grenoble Ligue Magnus 28
1997-1998 Brûleurs de Loups de Grenoble Ligue Magnus 29 12
1998-1999 HC Lugano LNA 21 1 275 58 2,73 1 10 628 18 1,72 1
1999-2000 HC Lugano LNA 31 1 886 50 1,59 8 13 783 29 2,22 0
2000-2001 HC Lugano LNA 39 2 365 77 1,95 6 18 1 141 39 2,05 2
2001-2002 HC Lugano LNA 36 2 313 107 2,78 4 1 0 1 60 3 3,00 0
2002-2003 Monarchs de Manchester LAH 30 16 8 5 - 1 784 68 2,29 92,9 1 1 0 1 30 4 8,08 77,8 0
2002-2003 Kings de Los Angeles LNH 12 4 4 1 0 541 21 2,33 91,3 1 - - - - - - - - -
2003-2004 Kings de Los Angeles LNH 41 10 16 10 0 2 199 89 2,43 90,7 3 - - - - - - - - -
2004-2005 Adler Mannheim DEL 36 2 001 93 2,79 91,5 1 14 850 40 2 2,82
2005-2006 Bulldogs de Hamilton LAH 4 0 4 0 0 237 15 3,79 86,2 0 - - - - - - - - -
2005-2006 Canadiens de Montréal LNH 36 18 11 - 4 2 102 77 2,2 92,9 7 6 2 4 385 15 2,33 92,9 0
2006-2007 Canadiens de Montréal LNH 42 19 16 - 3 2 286 107 2,81 91,6 2 - - - - - - - - -
2007-2008 Canadiens de Montréal LNH 39 21 12 - 6 2 277 97 2,55 91,6 2 - - - - - - - - -
Capitals de Washington LNH 13 11 2 - 0 771 21 1,63 93,6 2 7 3 4 451 22 2,93 90,9 0
2008-2009 Blackhawks de Chicago LNH 41 20 15 - 4 2 351 99 2,53 90,9 3 3 1 2 130 7 3,23 91,0 0
2009-2010 Blackhawks de Chicago LNH 48 26 14 - 4 2 731 114 2,50 89,5 4 1 0 0 20 0 0,00 100 0
2010-2011 HC Fribourg-Gottéron LNA 41 - 2 454 116 2,83 91,9 4 4 0 4 212 18 5,09 83,2 0
2011-2012 HC Fribourg-Gottéron LNA 38 - 2 261 2,15 93,1 6 11 5 6 698 2,41 91,1 1
2012-2013 Lausanne HC LNB 32 1 894 1 6 361 2,66 91,4
Totaux LNH 272 129 90 11 21 15 261 625 2,46 91,3 24 17 6 10 986 44 2,68 91,8 0
Statistiques internationales[3]
Année Équipe Compétition PJ Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1992 Équipe de France junior Championnat d'Europe junior B 3 1,62 92,9 %
1993 Équipe de France junior Championnat d'Europe junior B 6 2,29
1995 Équipe de France junior Championnat du monde junior B 7 2,14 89,9 % 2
1997 Équipe de France Championnat du monde 4,99 84,7 % 0
1998 Équipe de France Championnat du monde 3 180 2,33 0 0
1998 Équipe de France Jeux olympiques 2 120 2,50 0 0
1999 Équipe de France Championnat du monde 1 60 6,00 71,4 % 0 0
2000 Équipe de France Championnat du monde 4 239 2,76 89,2 % 0 0
2001 Équipe de France Qualifications olympiques 3 179 1,68 95,2 % 0
2001 Équipe de France Championnat du monde D1 4 240 2,25 88,6 % 1 0
2002 Équipe de France Jeux olympiques 3 179 3,36 88,4 % 0 0
2002 Équipe de France Championnat du monde D1 5 299 1,00 93,8 % 2 0
2004 Équipe de France Championnat du monde 4 196 5,19 85,1 % 0 0
2005 Équipe de France Qualifications olympiques 5 299 1,00 95,8 % 2 0
2008 Équipe de France Championnat du monde 5 250 3,60 91,1 % 0 0
2011 Équipe de France Championnat du monde 6 282 3,40 91,3 % 0
2012 Équipe de France Championnat du monde 5 299 3,61 88,2 % 0 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Honneurs collectifs[modifier | modifier le code]

Honneurs individuels[modifier | modifier le code]

Ligue Magnus (France)[modifier | modifier le code]

Ligue nationale A (Suisse)[modifier | modifier le code]

  • 1999-2000 : meilleur gardien
  • 2000-2001 : meilleur gardien
  • 2013-2014 : meilleur gardien

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'autre joueur ayant évolué dans la LNH étant Philippe Bozon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cristobal Huet obtient la nationalité suisse », sur planetehockey.com,‎ 18 octobre (consulté le 11 août 2012).
  2. Gaspard Bremond, «Améliorer leur quotidien», sur sport24.com,‎ 17 juin 2008 (consulté le 11 août 2012).
  3. a, b, c et d (en) « Cristobal Huet profile », sur Eurohockey.com (consulté le 26 mai 2012)
  4. « Trophée Jean Ferrand - Meilleur gardien de but », sur hockeyfrance.com (consulté le 11 août 2012).
  5. « Championnat de France 1997/98 », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  6. « Trophée Albert Hassler - Meilleur joueur français », sur hockeyfrance.com (consulté le 11 août 2012).
  7. « Championnat de Suisse 1998/99 », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  8. Marco Malagoli, « Lugano - Zurich (3 avril 2001) », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  9. « Championnat de Suisse 2000/01 », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  10. (en) « 2001 NHL Entry Draft », sur hockeydb.com (consulté le 11 août 2012)
  11. « Lugano - Zurich (demi-finale de LNA 2001/02)auteur=Marc Branchu », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  12. « Les Kings recrutent Cristobal Huet », sur sport.fr,‎ 3 février 2003 (consulté le 11 août 2012).
  13. Reportage sur Huet à la télévision française. Consulté le=11 août 2012.
  14. (en) Margaret Lillard, « Canadiens pick up Bonk in three-way deal », sur www.usatoday.com,‎ 26 juin 2004 (consulté le 11 août 2012).
  15. Marc Branchu, « Allemagne 2004/05 : bilan », sur passionhockey.com (consulté le 11 août 2012).
  16. Huet cédé à Hamilton
  17. Huet rappelé
  18. (en) Classement des gardiens par blanchissage sur http://www.nhl.com.
  19. Article sur Huet sur http://www.lequipe.fr/.
  20. Huet gardera le fort, article sur le début des séries de 2006 sur http://canadiens.nhl.com
  21. Une première victoire éclatante, article sur le premier match en séries de Huet sur http://canadiens.nhl.com/.
  22. Article sur la signature de la prolongation de contrat en juin 2006 sur http://canadiens.nhl.com/.
  23. (en) Résumé du match sur le site de la LNH
  24. (en) Résumé du match sur le site de la LNH
  25. Reportage sur son Match des étoiles à la télévision française
  26. (en) Résultat du 55e Match des étoiles sur http://www.nhl.com/.
  27. Huet échangé à Washington
  28. Premier blanchissage pour Huet
  29. « Huet se tourne vers les Blackhawks », sur rds.ca,‎ 1 juillet 2008 (consulté le 11 août 2012)
  30. « Huet terminera l'année sur le banc », sur rds.ca,‎ 21 mars 2009 (consulté le 11 août 2012)
  31. (en) Associated Press, « Blackhawks send G Cristobal Huet to Swiss team », sur nhl.com,‎ 27 septembre 2010 (consulté le 11 août 2012).
  32. « Cristobal Huet est officiellement fribourgeois », sur gotteron.ch,‎ 26 septembre 2011 (consulté le 11 août 2012).
  33. « Cristobal Huet signe pour quatre ans en Suisse », sur www.lapresse.ca,‎ 11 août 2012 (consulté le 2 septembre 2012)
  34. (en) « Cristobal Huet hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 14 octobre 2011).