Colum McCann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colum McCann

Description de cette image, également commentée ci-après

Colum McCann à Lyon, France - mai 2009

Nom de naissance Colum McCann
Activités Romancier
Naissance 28 février 1965 (49 ans)
Dublin, Irlande
Langue d'écriture Anglais
Distinctions National Book Award 2009

Œuvres principales

Colum McCann, né le 28 février 1965 à Dublin en Irlande, est un écrivain Irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colum McCann est né dans la banlieue de Dublin en 1965. Sean, son père, était journaliste pour un journal du groupe de presse Irish Press. Sa mère était femme au foyer. Il a deux frères, Sean et Ronan, et deux sœurs, Siobhan et Oonagh. Son père, un ancien joueur de football professionnel au Charlton Athletic de Londres, était également éditeur, éveillant un goût pour les livres chez le jeune Colum. Il étudia à Sint Brigid's National School à Foxrock, pas très loin du lieu de naissance de Samuel Beckett. Puis, à 12 ans, il rejoignit Clonkeen College, une école catholique de Deansgrange.

Après des études de journalisme au St Joseph's College de Dublin, la seule formation en journalisme à l'époque en Irlande, Colum McCann travaille comme rédacteur pour l'Evening Herald puis devient correspondant junior pour l'Evening Press de Dublin dans les années 1980. Il avait déjà fait ses premières armes en recevant le prix du jeune journaliste de l'année pour son travail sur le sort des femmes battues de Dublin.

À l'âge de 21 ans, il décide par la suite de se rendre aux États-Unis. Il parcourt ainsi 20 000 kilomètres à travers l'Amérique, multipliant les petits boulots. Il décide ensuite de partir vivre au Japon, avant de revenir aux États-Unis à New York où il vit aujourd'hui.

Il enseigne l'écriture d'invention (creative writing) à Hunter College (Université de la Ville de New York) ou à l'European Graduate School. Ses ouvrages ont été traduits en 26 langues et ont été pour partie publiés dans des revues comme The New Yorker,The Atlantic Monthly, GQ, notamment. Ses contributions sont parues dans des journaux tels que The Irish Times, Die Zeit, La Repubblica, Paris Match, The New York Times, The Guardian ou The Independent.

Publications[modifier | modifier le code]

Colum McCann à Lyon, France - mai, 2009.
  • Le Chant du coyote (Éditions Belfond, 1998) en anglais Songdogs (1995) Ed: Phoenix House, roman.
  • Les Saisons de la nuit (Éditions Belfond, 1999) en anglais This Side of Brightness (1998) Ed: Orion, roman.
  • La Rivière de l'exil (Éditions Belfond, 2001) en anglais Fishing the Sloe-Black River (1994) Ed: Phoenix House, recueil de nouvelles.
  • Ailleurs, en ce pays (Éditions Belfond, 2003) en anglais Everything in This Country Must (2000) Ed: Phoenix House, deux nouvelles et un court roman.
  • Danseur (Éditions Belfond, 2003) en anglais Dancer (2003) Ed: Weidenfeld & Nicolson, roman
  • Zoli (Editions Belfond, 2007) en anglais Zoli (2006) Ed: Weidenfeld & Nicholson, roman.
  • Et que le vaste monde poursuive sa course folle (Éditions Belfond, 2009) en anglais Let The Great World Spin (2009) Ed: Airport & Export, roman. Reçoit le National Book Award 2009 et le prix du Meilleur livre de l'année (Lire).
  • Transatlantic, (Éditions Belfond, 2013), roman

Liens externes[modifier | modifier le code]