John Connolly (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Connolly (homonymie) et Connolly.

John Connolly

Description de cette image, également commentée ci-après

John Connolly à la Foire internationale du livre de Miami en 2011

Activités Romancier
Naissance 31 mai 1968 (46 ans)
Dublin, Drapeau de l'Irlande Irlande
Langue d'écriture Anglais irlandais
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • Série Charlie Parker

John Connolly, né le 31 mai 1968 à Dublin, est un écrivain irlandais. Spécialisé dans le roman policier, il est surtout connu pour sa série de romans mettant en vedette le détective privé Charlie Parker.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Avant de devenir un romancier à temps plein, John Connolly travaille comme journaliste, barman, fonctionnaire du gouvernement local, serveur et coursier au grand magasin Harrods à Londres.
Après avoir obtenu un Baccalauréat en arts d'anglais au Trinity College de Dublin et une Maîtrise en arts de journalisme à l'Université de Dublin, il travaille pendant cinq ans comme journaliste pigiste pour le journal The Irish Times.
Il devient rapidement frustré par la profession, et commence à écrire "Every Dead Thing" (Tout ce qui meurt) pendant son temps libre qui obtient un Shamus Award – Best First Private Eye Novel[1].
Il continue à écrire des articles pour son journal, les plus marquants ayant été une série d'entretiens avec d'autres auteurs établis.

Il cite Ross Macdonald, James Lee Burke et Ed McBain comme influences majeures, et il est souvent apprécié pour son style riche et introspectif d'une qualité rarement atteinte par les autres auteurs du genre.

Il est un lecteur passionné et collectionneur de musique, et a également la cuisine et la gymnastique comme passe-temps.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

Série Charlie Parker
  1. John Connolly (auteur), Philippe Hupp (traducteur) et Thierry Arson (traducteur), Tout ce qui meurt [« Every Dead Thing »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2001, 549 p. (ISBN 978-2-258-05523-0)
    Première parution en anglais : 1999.
  2. John Connolly (auteur) et Philippe Hupp (traducteur), Laissez toute espérance [« Dark Hollow »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2003, 477 p. (ISBN 978-2-258-05524-7)
    Première parution en anglais : 2000.
  3. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), Le Pouvoir des ténèbres [« The Killing Kind »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2004, 418 p. (ISBN 978-2-258-06116-3)
    Première parution en anglais : 2001.
  4. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), Le Baiser de Caïn [« The White Road »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2003, 396 p. (ISBN 978-2-258-06180-4)
    Première parution en anglais : 2002.
  5. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), L'Ange noir [« The Black Angel »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2006, 489 p. (ISBN 978-2-258-06983-1)
    Première parution en anglais : 2005.
  6. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), La Proie des Ombres [« The Unquiet »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2008, 438 p. (ISBN 978-2-258-07618-1)
    Première parution en anglais : 2007.
  7. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), Les Anges de la nuit [« The Reapers »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2009, 346 p. (ISBN 9782258078697)
    Première parution en anglais : 2008.
  8. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), L'Empreinte des amants [« The Lovers »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2010, 438 p. (ISBN 978-2-258-08200-7)
    Première parution en anglais : 2009.
  9. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), Les Murmures [« The Whisperers »], Paris, trad. de Jacques Martinache, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2011 (ISBN 978-2-258-08909-9)
    Première parution en anglais : 2010.
  10. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), La Nuit des corbeaux [« The Burning Soul »], Paris, trad. de Jacques Martinache, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2012, 450 p. (ISBN 978-2-258-09405-5)
    Première parution en anglais : 2011.
  11. John Connolly (auteur) et Jacques Martinache (traducteur), La colère des Anges [« The Wrath of Angels »], Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre »,‎ 2013 (ISBN 978-2-258-10107-4)
Autre
  • Le livre des choses perdues [« The Book of Lost Things »], Paris, trad. de Pierre Brévignon, Éditions l'Archipel,‎ 2009, 347 p. (ISBN 9782809801439)
  • Les portes [« The Gates »], Paris, trad. de Pierre Brévignon, Éditions l'Archipel,‎ 2010, 300 p. (ISBN 978-2809803747)
  • Les Âmes perdues de Dutch Island [« Bad men »], trad. de Santiago Artozqui, Paris, Presses de la Cité, coll. « Sang d'encre », 2014, 432 p. (ISBN 978-2-258-10106-7)

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

  • The New Daughter (2009) - partiellement basé sur une nouvelle du même nom du recueil Nocturnes.
  • The Book of Lost Things - projet en développement par John Moore (metteur en scène).
  • Sanctuary - basé sur le roman Bad Men - projet en développement.
  • Some Children Wander By Mistake - un court métrage en projet à partir d'une autre nouvelle du recueil Nocturnes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]