Jonathan Franzen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franzen.

Jonathan Franzen

Description de cette image, également commentée ci-après

Jonathan Franzen en 2010

Activités écrivain
Naissance (54 ans)
Western Springs, Illinois, États-Unis
Langue d'écriture anglais
Mouvement Réalisme hystérique
Genres roman
Distinctions National Book Award

Œuvres principales

  • Les Corrections (2001)
  • Freedom (2010)

Jonathan Franzen (né le à Western Springs, Illinois) est un écrivain, romancier et essayiste américain.

Parcours[modifier | modifier le code]

Né d'une mère américaine et d'un père d'origine suédoise[1],[2] à Western Springs dans l'Illinois[3], il passe son enfance dans le Missouri, il fait ses études supérieures à Berlin. Il parle couramment l'allemand et est également traducteur. Il vit actuellement à New York.

Après deux romans (La Vingt-septième Ville en 1988 puis Strong Motion en 1992) et une période de doute, il connaît, en 2001, un succès hors-norme avec Les Corrections (National Book Award 2001 et James Tait Black Memorial Prize 2002).

En 2002, il publie un recueil d'essais intitulé How To Be Alone.

En 2006 paraissent ses mémoires sous le titre La Zone d'inconfort.

En 2010, Jonathan Franzen fait la une de Time Magazine à l'occasion de la sortie de son roman Freedom[4], puis celle de Libération le 16 août 2011. Il accorde également, pour la sortie française de Freedom, un grand entretien aux pages littéraires du Nouvel Observateur[5].

Prix et Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

romans:

autres:

  • 2002 : How To Be Alone (essais)
  • 2006 : The Discomfort Zone (mémoires)
  • 2012 : Farther Away (essais)
  • 2013 The Kraus Project (traduction annotée des oeuvres de Karl Kraus)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • 1992 : La 27e Ville (The Twenty-Seventh City, 1988), traduit de l'américain par Sacha Reins, Fixot
  • 2002 : Les Corrections (The Corrections, 2001) ISBN 2-87929-296-4
  • 2003 : Pourquoi s'en faire ? ISBN 2-87929-392-8
  • 2004 : La vingt-septième ville (The Twenty-Seventh City, 1988), traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-François Ménard, Éditions de l'Olivier
  • 2007 : La Zone d'inconfort (The Discomfort Zone, 2006)
  • 2011 : Vivre à deux (Two's Company, 2005), traduit de l'anglais par Nadine Bismuth, Éditions Alto[7]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • En 2006, Jonathan Franzen apparaît dans Moe Nia Lisa, le 6e épisode de la 18e saison de la série télévisée animée Les Simpson.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :