Denis Johnson (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Denis Johnson

Activités Romancier
Naissance 1949
Munich, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman
Distinctions National Book Award 2007

Denis Johnson, né en 1949 à Munich, en Allemagne de l'Ouest, est un auteur américain qui est surtout connu pour son recueil de Jésus' Son (1992) et son roman Arbre de fumée (2007), qui a remporté le National Book Award.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Denis Johnson suit son père au gré des affectations de celui-ci. Il devient dépendant ensuite à diverses substances[1]. Finalement, il obtient une maitrise (MFA) à l'Université de l'Iowa. Ses principales influences sont Dr. Seuss, Dylan Thomas, Walt Whitman et T. S. Eliot[2]. Il a reçu de nombreux prix pour ses œuvres, y compris un Prix du Whiting Writer's en 1986 et une bourse Lannan pour la fiction en 1993.

Selon un groupe de critiques, écrivains et autres membres du milieu littéraire, son recueil Jesus' son fait partie des meilleures œuvres de fiction américaines des 25 dernières années[3].

Denis Johnson fait des débuts remarqués avec la publication de son recueil de nouvelles Jesus' Son (1992), qui a été adapté au cinéma en 1999 sous le même titre, et qui a été cité comme l'un des dix meilleurs films de l'année par le New York Times, le Los Angeles Times, et par Roger Ebert. Denis Johnson a un petit rôle dans le film, interprétant l'homme ayant a été poignardé à l'œil par sa femme.
Il est titulaire en 2006-2007 de la chaire Mitte d'écriture créative à l'Université d'État du Texas, à San Marcos, Texas.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Denis Johnson est deux fois divorcé et vit avec sa troisième épouse, Cindy Lee, en Arizona et en Idaho[4],[5]. Denis Johnson a trois enfants, dont deux qu'il a éduqués à la maison. En octobre 1997, il a écrit sur ce sujet un article pour Salon.com[6].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 1981, il remporte le National Poetry Series, pour The Incognito Lounge: And Other Poems.

En 2002, il remporte le Aga Khan Prize for Fiction de The Paris Review pour Rêves de train [« Train Dreams »].

En 2007, il publie Arbre de fumée [« Tree of Smoke »], son premier vrai roman en 9 ans qui remporte le National Book Award et est finaliste du Prix Pulitzer[7],[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • The Man Amongst the Seals: poems, Stone Wall Press,‎ 1969
  • Inner Weather Graywolf Press, 1976
  • The Incognito Lounge, Random House,‎ 1982 (ISBN 978-0-394-52347-7)
  • The Veil: poems, Knopf,‎ 1987 (ISBN 978-0-394-74343-1)
  • The Throne of the Third Heaven of the Nations Millennium General Assembly: Poems Collected and New, Harpercollins,‎ 1995 (ISBN 978-0-06-017180-3)
Romans
  • Fiskadoro [« Fiskadoro »], Paris, trad. Marc Chénetier, Le Seuil, coll. « Cadre vert »,‎ 1988, 252 p. (ISBN 978-2-02-009926-4)
  • Le nom du monde [« The Name of the World »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2000, 170 p. (ISBN 978-2-267-01559-1)
  • Déjà mort [« Already Dead: A California Gothic »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2000, 505 p. (ISBN 978-2-267-01558-4)
  • Des étoiles à midi [« The Stars at Noon »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2002, 260 p. (ISBN 978-2-267-01651-2)
  • Des anges [« Angels »], Paris, trad. Jean-Pierre Carasso, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2002, 180 p. (ISBN 978-2-267-01662-8)
  • Un Pendu Ressuscité [« Resuscitation of a Hanged Man »], Paris, trad. Pierre Furlan, Pierre de Anglais, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2004, 325 p. (ISBN 978-2-940244-13-3)
  • Rêves de train [« Train Dreams »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2007, 132 p. (ISBN 978-2-267-01879-0)
  • Arbre de fumée [« Tree of Smoke »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2008, 679 p. (ISBN 978-2-267-01991-9)
  • Personne bouge [« Nobody Move »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2009, 202 p. (ISBN 978-2-267-02048-9)
Nouvelles
  • Jesus' son [« Jesus' son »], Paris, trad. Pierre Furlan, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 1996, 144 p. (ISBN 978-2-264-02601-9)
Non-fiction
  • Pistes [« Seek: Reports from the Edges of America & Beyond »], Paris, trad. Brice Matthieussent, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Fictives »,‎ 2002, 332 p. (ISBN 978-2-267-01652-9)
Pièces de théâtre

Les pièces de denis Johnson ont été produites à San Francisco, Chicago, New York, and Seattle. Il est l'auteur dramatique en résidence à Campo Santo, la troupe de théâtre résidant à l'Intersection for the Arts à San Francisco.

  • Hellhound on my Trail
  • Shoppers Carried by Escalators into the Flames
  • Soul of a Whore
  • AB Survival in the United States
  • Purvis
  • Des Moines (Intersection for the Arts, 19 et 20 octobre 2007)
  • Everything Has Been Arranged (Une adaptation de son histoire Small Boys Unit, Intersection for the Arts, New works Festival 6-8 décembre 2007)

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Johnson, « Homeless and High », The New Yorker,‎ 22 avril 2002 (consulté le 21/10/2009)
  2. Dwight Garner, « Inside the List », New York Times,‎ 2/9/2007 (consulté le 21/10/2009)
  3. « What Is the Best Work of American Fiction of the Last 25 Years? », New York Times,‎ 21/03/2006 (consulté le 21/10/2009)
  4. « Writers' Workshop - The University of Iowa »,‎ 15/11/2007 (consulté le 21/10/2009)
  5. Michael Scott Moore, « Poet of the Fallen World: How an S.F. theater troupe helped turn a reclusive novelist into a full-fledged playwright », SF Weekly (consulté le 11/06/2008)
  6. Denis Johnson, « School is Out », "Salon.com" (consulté le 21/10/2009)
  7. Bob Thompson, « Johnson's 'Tree of Smoke' Wins National Book Award », Washington Post,‎ 15/11/2007 (consulté le 15/11/2007)
  8. Ben Sisario, « Arts, Briefly: Channeling Noir, Dickens-Style », The New York Times,‎ 11/06/2008 (consulté le 11/06/2008)