Collage (art)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collage.

Le collage est une technique de création artistique qui consiste à organiser une création plastique par la combinaison d'éléments séparés, de toute nature : extraits de journaux avec texte et photogravures, papier peint, documents, objets divers. Ce qui le distingue des papiers collés qui n'emploient que du papier.

Initiateurs[modifier | modifier le code]

Georges Braque et Pablo Picasso (avec sa Nature morte à la chaise cannée) ont réalisé, en 1912-1913, les premiers collages (bien distincts des papiers collés, en introduisant dans leurs compositions des éléments réels, bruts (clous, boutons, morceaux de verre, coupures de journaux...). Cette opération a eu pour résultat d'introduire des éléments arrachés au réel, détournés de leur sens initial, pour les inclure dans le fonctionnement polysémique des images et , par ailleurs, introduire de nouvelles textures et matières en produisant un espace plastique radicalement nouveau.

Papiers collés[modifier | modifier le code]

Les papiers collés, au sens strict, sont constitués de morceaux de papier (papier vergé, coloré, zones de textes extraits de journaux...) mais comportant éventuellement les signes plastiques portés par l'artiste au moyen de fusain, pierre noire, sanguine, encre. Les papiers collés ne comportent pas d'image de publicité, photographie. qui, quant à elles, relèvent du collage. Les zones de texte fonctionnent comme des zones hachurées produisant une effet de gris et des hachures que l'on peut orienter.

Évolution[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1941, le collage fait progresser les techniques de création, selon les principes des différents mouvements artistiques.

Pendant la période du cubisme, des artistes comme Georges Braque et Pablo Picasso reviennent à des compositions plus lisibles en recourant au collage, qui permet aussi de réorganiser l'espace du tableau en créant des plans superposés et supplémentaires.

De 1918 à 1931, les dadaïstes et les surréalistes manifestent à travers le collage leur volonté de se démarquer. Ils manipulent de diverses manières des matériaux très variés: en 1918 Raoul Hausmann, Hannah Hoch et John Heartfield se servent de photographies qu'ils découpent pour critiquer l'actualité politique; en 1919 Max Ernst emploie des gravures anciennes pour en faire des collages qu'il réunit ensuite dans des romans fantastiques;

En parallèle à l'activité subversive des dadaïstes et des surréalistes, de 1914 à 1941 se développe une pratique plus posée du collage, en particulier tournée vers la décoration. Ainsi Henri Matisse réalise-t-il de grandes gouaches découpées pour faire des maquettes, par exemple celles des vitraux de la chapelle du Rosaire de Vence.

Depuis 1941, le collage est une pratique artistique courante et le public devient familier avec cette technique à travers de très nombreuses expositions. Jean Dubuffet emploie le collage pour souligner la sensualité des images et le dynamisme des compositions, Jiri Kolar théorise le collage en opérant des distinctions précises entre les différents procédés utilisés, Bernard Réquichot pratique l'accumulation et la répétition d'une même image (aliments, animaux) pour provoquer le dégoût[1]

En 1992 s’est créé en France la première organisation européenne fédérant des artistes collagistes, d’abord sous le nom de Collectif Amer, puis sous le nom d’Artcolle. Elle a à son actif plus de 500 expositions consacrées à l’art du collage, dont le Salon du collage contemporain qui se tient chaque année, à Paris, depuis 1993. Elle est également à l’origine de la création du premier musée consacré à l’art du collage, situé à Plémet (22210)(2).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florian Rodari, Le Collage, papiers collés, papiers déchirés, papiers découpés, éditions Skira, 1988
  • Françoise Monnin, Le Collage, éditions Fleurus, 1996
  • Pierre-Jean Varet, L'Art du collage à l'aube du XXIe siècle, éditions Artcolle, 2006 ; réédition 2009
  • Pierre-Jean Varet, Les Techniques de l'art du collage, éditions Artcolle, 2008
  • Louis Aragon, "les Collages", Édition Hermann (31 mars 2003)
  • Martin Monestier, "l'art du collage" Dessain et Tolra (11 mars 1998)

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Réquichot et son corps, court texte de Roland Barthes

(2)Le Monde (juin 2010), Carnet de campagne (France Inter,2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]