Tate Modern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tate.
Tate Modern
Tate Modern
Tate Modern
Informations géographiques
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Adresse Tate Modern

Bankside
Londres, SE1 9TG

Coordonnées 51° 30′ 28″ N 0° 05′ 57″ O / 51.507776, -0.09916751° 30′ 28″ Nord 0° 05′ 57″ Ouest / 51.507776, -0.099167  
Informations générales
Date d’inauguration 2000
Collections Art moderne
Superficie 5 niveaux
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 4 884 939 (2013)[1]
Site web www.tate.org.uk/modern

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
Tate Modern

La Tate Modern est le musée qui, depuis son ouverture le 12 mai 2000[2], regroupe la collection nationale d'art moderne et contemporain britannique et international, provenant originellement de la Tate Gallery . Il est situé dans le centre de Londres, à Bankside, dans le district de Southwark, sur la rive droite de la Tamise.

Bâtiment et situation[modifier | modifier le code]

Construite dans une centrale électrique désaffectée dessinée par Giles Gilbert Scott, elle constitue l'un des hauts lieux du nouveau Londres. L'ancienne salle des machines a été reconvertie en un immense hall servant à des expositions exceptionnelles. Le cabinet d'architectes chargé de la reconversion est Herzog & de Meuron. La Tate Modern se situe à quelques pas du Millennium Bridge et est proche du Théâtre du Globe. L'accès peut se faire en train en descendant à London Blackfriars, en métro à l'arrêt Southwark ou en bus à descendant à l'arrêt Tate Modern de la ligne RV1.

La collection est organisée autour d'une série de parcours thématiques, plutôt que de façon chronologique. La Tate Modern déploie sept niveaux dédiés à la création artistique des XXe et XXIe siècles, dont deux consacrés aux expositions permanentes.

Extension[modifier | modifier le code]

Accolée à la centrale électrique désaffectée dans laquelle a été installée la Tate Modern, sur la rive sud de la Tamise, une extension, conçue par les mêmes architectes suisses, Jacques Herzog et Pierre de Meuron auteurs du premier bâtiment[3], et qui devrait coûter 2,5 millions de livres (3 millions d'euros), devrait ouvrir ses portes pour 2016[4]. Une première partie, les Oil Tanks, 2 anciens réservoirs de mazout transformés, d'une superficie de 2 000 m2 sont destinées aux performances, à la danse et au cinéma expérimental[4],[5].

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Latest Visitor Figures, 2013, ALVA, 2014. Consulté le 10 juillet 2014.
  2. Valérie Duponchelle, Succès olympique pour la Tate Modern, Le Figaro, 4 juin 2010.
  3. La Tate Modern et l’exposition Klein + Moriyama, Urban Attitude, 28 décembre 2012
  4. a et b Guy Duplat, « Avec [[Chris Dercon]], la Tate réinvente le musée », sur http://www.lalibre.be,‎ 18/7/2012 (consulté le 19/7/2012)
  5. Mark Brown, « Tate Modern unveils underground space – the Tanks – devoted to live art », sur http://www.guardian.co.uk,‎ 23/4/2012 (consulté le 19/7/2012)

Sur les autres projets Wikimedia :