Christian Jacq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Christian-Jaque.

Christian Jacq

Description de cette image, également commentée ci-après

Christian Jacq au Salon du Livre de Paris (2013).

Naissance
Paris
Activité principale
Égyptologue, romancier, essayiste
Distinctions
Prix des Maisons de la Presse
Prix Jeand'heurs du roman historique
Prix Saint-Affrique
Prix de l'Académie française
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Champollion l'Égyptien
Le Juge d'Égypte
Ramsès
La Reine Soleil

Christian Jacq, né à Paris XVIIe le , est un écrivain de langue française vivant en Suisse. Outre sous son vrai nom il aussi écrit sous plusieurs pseudonymes (Christopher Carter, J. B. Livingstone et Célestin Valois).

Parallèlement à sa carrière d'universitaire en archéologie et égyptologie, Christian Jacq publie des romans historiques, dont le cadre se situe dans l'Égypte antique, mais aussi des romans policiers « contemporains ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Jacq se prend de passion pour l'Égypte ancienne dès l'âge de treize ans, à la lecture des trois volumes de l'Histoire de la civilisation de l'Égypte ancienne de Jacques Pirenne.

Marié très jeune, à 17 ans, son voyage de noces le conduit naturellement en Égypte, sur le site de l'antique Memphis. Son premier essai, naturellement consacré à l'Égypte, paraît dès la fin des années 1960, tandis qu'il se lance dans des études d'archéologie et d'égyptologie, qui seront couronnées par un doctorat de IIIe cycle sur Le voyage dans l'autre monde selon l'Egypte ancienne à la Sorbonne.

A 21 ans, il signe son premier livre, un essai sur les liens entre l'Egypte ancienne et le moyen âge.

Il sera un temps collaborateur de la radio France Culture, coproduisant par exemple certaines émissions de la série les Chemins de la connaissance.

Parallèlement, il est pendant quelques années, directeur de l'Institut Ramsès, qui publie des transcriptions de textes égyptiens et vise à l'édification d'un fonds photographique sur l'Égypte.

Outre ses essais consacrés à l'Égypte, mais aussi à quelques domaines moins connus (héraldique, gnose), il mène une carrière parallèle d'auteur de romans policiers (sous plusieurs pseudonymes, Christopher Carter, J. B. Livingstone et Célestin Valois ) puis d'auteur de romans historiques (sous son vrai nom), il a écrit 150 livres et en a vendu 35 millions dans 30 pays.

Depuis 2000 il vit à Blonay(Suisse).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir l'article liste des livres de Christian Jacq pour une liste exhaustive de ses œuvres. Ici ne figurent que ses œuvres emblématiques.

Romans[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]