Mystagogie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Représentation artistique du mystagogue.

La mystagogie (étymologiquement, du grec: initiation au ou aux mystères) désigne le temps qui suit le catéchuménat correspondant à l'initiation aux mystères de la foi, notamment la participation à l'eucharistie. Le mystagogue, c'est-à-dire le catéchiste qui enseigne au néophyte, a donc la mission de conduire celui qu’il accompagne au cœur du mystère chrétien.

La mystagogie, une pratique ancienne[modifier | modifier le code]

La mystagogie permet à ceux qui ont vécu des sacrements (baptême, confirmation, eucharistie, etc.) d'en recueillir l'expérience et les fruits. Ainsi, dans une société où tout est à expliquer, la mystagogie invite, à la manière des premiers chrétiens, à laisser dans les pratiques liturgiques la parole aux rites et permettre aux nouveaux chrétiens d'exprimer leur propre expérience.

Cette tradition est ancienne ; on trouve un bon exemple de mystagogie dans Les Catéchèses de Saint Cyrille de Jérusalem[1].

La nécessité de la mystagogie dans la catéchèse d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les pères synodaux, lors de la XIe Assemblée Générale du synode de évêques de France, à Rome, du 2 au 23 octobre 2005, rappelaient, parmi les cinquante propositions au Souverain Pontife[2], que le chemin chrétien est une expérience et redisaient l'exigence d'un itinéraire mystagogique.

En novembre 2005, les évêques de France, en Assemblée Plénière à Lourdes, ouvraient un dossier majeur : le Texte national pour l'orientation de la catéchèse en France. Mgr Ricard, dans son discours d'ouverture[3], rappelait les propositions du synode, et notamment la recommandation de développer une « pédagogie qui introduise au sens du mystère eucharistique » car il est important, selon lui, « d'aider à ouvrir les yeux de la foi […] ce qui implique une catéchèse mystagogique […] car l'expérience des sacrements échappe à l'organisation et au discours et peut acheminer à Dieu »[4].

Dans leur Texte national pour l'orientation de la Catéchèse en France (2006), les évêques de France invitent donc à une pédagogie de l'initiation où la mystagogie tient une place importante : la catéchèse doit développer une pédagogie qui aide à trouver dans l'expérience chrétienne de quoi se construire dans une identité chrétienne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Conférence des évêques de France, Texte national pour l'orientation de la Catéchèse en France, Paris, Ed. Bayard - Cerf - Fleurus-Mame, 2006, 116 p. (ISBN 978-2-204-08320-1)
  • Filippo Margheri, Serena Noceti, Paolo Sartor, Vivre la Pâque des chrétiens. Un parcours mystagogique après un baptême d'adulte, coll. Pédagogie pastorale, n° 4, Bruxelles, Lumen Vitae, 2006, 164 p. (ISBN 978-2-87324-268-8) (traduit de l'italien)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cyrille de Jérusalem, Catéchèses, 19 à 23; ces catéchèses sont désormais attribuées plutôt à son successeur Jean II
  2. Citées dans La Documentation catholique, n°2347, p. 1110 et 1111.
  3. La Documentation catholique, n°2347, p. 1122.
  4. Cité dans Point de Repère, le magazine des catéchistes, coédité par le Centre National de l'Enseignement Religieux et Bayard, Paris, n°211, p.25.

Liens externes[modifier | modifier le code]