Canet (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canet.
Canet
Vue d'ensemble.
Vue d'ensemble.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Lodève
Canton Clermont-l'Hérault
Intercommunalité Communauté de communes du Clermontais
Maire
Mandat
Claude Revel
2014-2020
Code postal 34800
Code commune 34051
Démographie
Population
municipale
3 361 hab. (2011)
Densité 459 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 06″ N 3° 29′ 26″ E / 43.6017, 3.490643° 36′ 06″ Nord 3° 29′ 26″ Est / 43.6017, 3.4906  
Altitude Min. 23 m – Max. 57 m
Superficie 7,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Canet

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Canet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Canet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Canet

Canet est une commune française du département de l'Hérault, dans la région Languedoc-Roussillon.

Les habitants sont appelés les Canétois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Au bord du fleuve Hérault, elle est située à environ 6 km de Clermont-l'Hérault.

Les communes limitrophes sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site originel de Canet se situait plus près du fleuve, à l'emplacement actuel de la tour Saint-Martin (ancienne église du XIIIe siècle), à côté de laquelle fut construit un château aujourd'hui disparu.

À cause des inondations de l'Hérault, les habitants ont reconstruit le village plus à l'écart du cours d'eau, à l'intérieur de murailles. Actuellement, cet emplacement correspond au vieux village aux rues étroites.

Lors de la Révolution française, les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire, baptisée « société populaire » en floréal an II[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Claude Revel UMP  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Canet est jumelée avec :

Démographie[modifier | modifier le code]

Au dernier recensement, la commune comptait 3361 habitants.

Article détaillé : Recensement en France.
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
668 680 747 919 1 003 1 008 875 948 1 009
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 021 1 102 1 096 1 084 1 044 799 807 925 941
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 003 991 927 929 1 003 989 950 866 818
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
960 1 022 1 061 1 206 1 402 1 598 2 868 3 361 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Un recensement général de la population a eu lieu à Canet entre le 20 janvier et le 21 février 2011. La population recensée est de 3327 habitants. Le résultat n'a pas encore été publié officiellement par l'INSEE (information provenant du journal municipal).

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancienne église Saint-Martin, abandonnée en 1761.
Clocher de Saint-Martin.
  • Église Assomption de Notre-Dame, anciennement église des dominicains. Le chœur est construit en 1636. Le clocher date de 1838.
  • Tours des anciens remparts.
  • Pont suspendu sur l'Hérault.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François-Joseph Fulcrand (1875-1959), capitaine qui a participé à la création de la télégraphie sans fil.
  • Simon Cortes, champion du monde 2005 de pétanque.[1]
  • René Caylus, cigale d'argent c'est-à-dire maître d'œuvre du Félibrige.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Canet

Les armes de Canet se blasonnent ainsi : coupé, au premier d'azur semé de jonc d'or, au second au mur d'argent maçonné de sable chargé d'une épée haute de sable.[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Dubost, « Le réseau des Sociétés Politiques dans le département de l'Hérault pendant la Révolution Française (1789-1795) », Annales historiques de la Révolution française, no 278, 1989. p. 415.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  4. Didier Catarina et Jean-Paul Fernon, Armorial des communes de l'Hérault, Artistes en Languedoc, (ISSN 1264-5354), p 35.