Bartolomeo Gradenigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bartolomeo Gradenigo
Fonctions
53e doge de Venise
7 novembre 133928 décembre 1342
3 ans, 1 mois et 21 jours
Prédécesseur Francesco Dandolo
Successeur Andrea Dandolo
Biographie
Date de naissance 1260
Lieu de naissance Venise
Date de décès 28 décembre 1342 (à 82 ans)
Lieu de décès Venise
Nationalité Italien

Bartolomeo Gradenigo

Bartolomeo Gradenigo (né en 1260 à Venise et mort dans la même ville le 28 décembre 1342) est le 53e doge de Venise élu en 1339.

La brièveté à son dogat ne lui permit pas d'influencer la politique de Venise cependant il se distingua pour l'utilisation permanente de son influence pour s'enrichir ainsi que sa famille, au point d'être surnommé il « doge faccendiere ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Bartolomeo Gradenigo est né dans une famille de vieille noblesse. Dès son plus jeune âge, il s'occupe de politique et surtout de commerce faisant des affaires lucratives en Orient. Il se marie deux ou trois fois et il a six fils s'occupant tous de commerce. Bien qu'occupant des charges importantes telles que recteurs et podestat de Raguse et de Capodistria, il fait preuve d'un amour immodéré pour la richesse, défaut qu'il transmet à tous les membres de sa famille, si bien que peu avant sa mort, les conseillers ducal interdisent aux doges d'abuser de leur charge de cette manière.

Le dogat[modifier | modifier le code]

Bartolomeo Gradenigo agenouillé devant Saint-Marc.

Riche et vieux, très probablement, il se décide à dépenser une partie de son patrimoine pour s'attirer assez de sympathie afin d'être élu ce qui advient le 7 novembre 1339. Les trois années de dogat sont assez tranquilles, il n'y a pas de guerre mis à part une révolte en Crète et quelques incursions turques et même un certain rapprochement avec Gênes.

Le 15 février 1340, une grosse tempête frappe la ville qui, selon la légende populaire, a été repoussée que par l'intercession surnaturelle de saint Marc, saint George et saint Nicolas, porté à la lagune par un humble pêcheur. Le pêcheur, de retour à Venise, reçut des trois saints un anneau dit anneau du pêcheur qu'il donna au doge.

Une seconde curiosité est celle de la présence selon les calculs du gouvernement vénitien de l'époque, de la présence de plus de 11 000 prostitués dans la ville qui comptait moins de 150 000 habitants ; signe, pour beaucoup, d'une décadence morale désapprouvée par les chroniqueurs de l'époque.

Gradenigo meurt le 28 décembre 1342. Il fut enterré dans la basilique Saint-Marc.

Sources[modifier | modifier le code]