Giovanni Soranzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Soranzo
Giovanni Soranzo
Giovanni Soranzo
Fonctions
51e doge de Venise

&&&&&&&&&&&0601516 ans, 5 mois et 18 jours
Prédécesseur Marino Zorzi
Successeur Francesco Dandolo
Biographie
Date de naissance 1240
Lieu de naissance Burano
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Venise
Nationalité Italien
Conjoint Francesca Molin

Giovanni Soranzo

Giovanni Soranzo (né en 1240 à Burano et mort le ) est un homme politique italien du XIVe siècle, qui fut le 51e doge de Venise, élu en 1312. D'une grande expérience militaire et diplomatique, il réussit à manœuvrer en politique extérieure afin d'éviter d'engager la république dans des conflits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Soranzo est né dans une vieille famille noble, il fait carrière dans l'armée vénitienne devenant général et amiral et réussissant à mettre en difficulté, à plusieurs reprises, les Génois au cours des longues guerres qui les opposent. Il épouse Francesca Molin, femme selon certain chroniqueurs enclin à accepter facilement des cadeaux des rois étrangers, il eut avec certitude une fille, Soranza qui sera la femme d'un Querini exilé à vie pour sa participation au complot de Bajamonte Tiepolo de 1310, il retournera à Venise en 1314 et sera condamné à la réclusion à vie.

Le Dogat[modifier | modifier le code]

Soranzo est élu le sans rencontrer de grandes difficultés, d'après ce qu'il semble. Après la guerre et le complot de Bajamonte Tiepolo (1310), le climat à Venise s’est un peu calmé et en 1313 la ville obtient le pardon du pape et la révocation de l'excommunication infligée suite à la guerre pour Ferrare cela grâce aux bons offices de Francesco Dandolo qui sera le successeur de Soranzo.

Curieusement, bien que Soranzo soit un homme de guerre, pendant son dogat, Venise ne connait que la paix: le commerce est florissant, les citoyens s'enrichissent, les traités commerciaux avec les puissances extérieures augmentent année après année. Certainement, derrière ce tableau idyllique, il y a des tensions avec Gênes et les autres puissances mais pendant ces années il ne se passe rien de notable. En 1321, peu de mois avant sa mort, Dante Alighieri visite la ville lagunaire et l'arsenal.

Giovanni Soranzo tombe gravement malade pendant l'été 1328 et meurt le 31 décembre après une longue vie remplie d'honneurs. Ce dogat est un de ceux les plus paisible de la république de Venise. Il fut enterré dans la basilique Saint-Marc.

Sources[modifier | modifier le code]


Précédé par Giovanni Soranzo Suivi par
Marino Zorzi
Doge de Venise
Francesco Dandolo