Pietro Tradonico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blason de Pietro Tradonico

Pietro Tradonico, mort en 864, est le 13e doge de Venise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pietro Tradonico est un noble originaire de Pola.

Il est élu doge, interrompant la succession dynastique des Participazio. Immédiatement après son élection, il nomme corégent son fils Giovanni qui meurt avant lui, empêchant ainsi la transmission de sa charge. Il est analphabète et quelques documents avec son signum manus sont conservés au archive de Venise. Il combat les esclavons et les sarrasins qui ont pris Bari et Taranto, et qui battent Venise lors de la bataille de Sansego (petit île au sud de Pola). Il combat avec plus ou moins de résultats les pirates qui infestent les eaux de l’Adriatique. Son autorité est cependant reconnu par Lothaire Ier par le pacte de Lothaire en 840 qui donne l’indépendance à Venise et à ses territoires sur la lagune jusqu’au acquas salsas, il en est de même par Byzance, qui le nomme Spatharios[1] et hypatus (consul).

En 863 l'Empereur Louis le Pieux se rend à Venise et il semble que sous le règne de Pietro Tradonico les monnaies vénitiennes aient cessé de porter le nom de l’Empereur d’Occident pour être remplacé par Criste salva Venecias.

Il est poignardé le 13 septembre 864, à la sortie de la messe lors de l’anniversaire de la consécration de l’église San Zaccaria, et il est enterré dans cette même église. Les conjurés furent jugés et condamnés, certains à la peine de mort, d’autres à l’exil.

Sa descendance porte aujourd'hui le nom de Gradenigue.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Spatharios, qui provient du grec celui qui porte l’épée est un membre de l’échelle hiérarchique de l’armée.

Sources[modifier | modifier le code]