Nicolò Donato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolò Donato
Fonctions
93e doge de Venise
4 avril 16189 mai 1618
1 mois et 5 jours
Prédécesseur Giovanni Bembo
Successeur Antonio Priuli
Biographie
Date de naissance 28 janvier 1539
Lieu de naissance Venise
Date de décès 9 mai 1618 (à 79 ans)
Lieu de décès Venise
Nationalité Italien

Nicolò Donato

Nicolò Donato ou Nicolò Donà (28 janvier 1539 à Venise9 mai 1618 à Venise) est le 93e Doge de Venise élu en 1618.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolò est le fils de Giovanni et d'Isabetta Morosini. Il fait des études, probablement de droit, à Padoue, mais se consacre par la suite au commerce. Il ne se marie pas et laisse sa fortune à son frère Francesco. On considère généralement qu'il était très fortuné mais excessivement avare, tout comme son neveu Pietro. Sa carrière politique en est fortement influencée. Il faut à cette époque dépenser beaucoup d'argent afin d'obtenir des charges importantes et bien qu'il excelle en de nombreux domaines, il ne parvient jamais à atteindre les hautes sphères de l'administration vénitienne. Il a été entre autres préfet à Udine, capitaine à Vicence et podestat à Koper.

Le 4 avril 1618 est un jour très particulier dans l'histoire de la République de Venise. On suspecte, avec raison, que des espions espagnols, sous la conduite de leur ambassadeur Alfonso de la Cueva, tentent de fomenter des désordres afin de faire tomber Venise entre les mains des ibériques. Ce jour-là, Donato, à 79 ans parvient à se faire élire Doge après 35 tours de scrutin, probablement en versant des sommes considérables aux représentants des grandes familles de la ville, membres du Grand Conseil.

Il est le deuxième des trois doges à régner en 1618, son dogat ne dure que 35 jours, du 4 avril au 9 mai. On dit qu'il meurt de la douleur que lui cause la défaite subie par son neveu Pietro qui s'est porté candidat à une haute charge publique; le refus du Sénat est interprété comme un affront à sa personne. Il n'est pas absolument sûr que cette histoire abrégea sa vie, mais le fait est que trois jours après, il n'est plus.

Sa tombe dans l'église Santa Chiara sur l'ile de Murano, sera détruite lors de l'occupation de Venise par les troupes françaises, en 1797.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Nicolò Donato, L' Uomo di governo, Verona 1753. (OCLC 166008229)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]