Au-delà (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Au-delà (film, 2010))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Au-delà

Au-delà

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Cécile de France, Matt Damon, Clint Eastwood et Bryce Dallas Howard à une conférence de presse.

Titre original Hereafter
Réalisation Clint Eastwood
Scénario Peter Morgan
Acteurs principaux
Sociétés de production The Kennedy/Marshall Company
Malpaso Productions
Amblin Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller fantastique
Sortie 2010
Durée 129 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au-delà (Hereafter) est un thriller fantastique américain réalisé par Clint Eastwood, sorti en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois personnes, Marie Lelay, George Lonegan et Marcus, sont confrontées à la mort par différents chemins et tentent de mener une existence normale après cette confrontation.

Marie Lelay, une journaliste française de France 2 se trouve en Thaïlande pour un reportage. Mais elle est victime du tsunami dans l'océan Indien de 2004. Emportée par la vague géante, elle frôle la mort après avoir été assommée par un débris dans l'eau, mais elle est sauvée par deux hommes. De retour à Paris, elle peine à reprendre son travail et sa vie en main, car elle est remplie d'interrogations après avoir eu des visions dans l'eau.

George Lonegan est un ouvrier américain vivant à San Francisco. Il tente d'oublier son passé où il exerçait le « métier » de médium. Mais son frère Billy veut lui faire recommencer cet ancien travail contre son gré.

Marcus est un jeune Britannique vivant à Londres avec son frère jumeau Jason qui le protège et le soutient face aux problèmes qu'ils rencontrent avec leur mère toxicomane. Son frère meurt soudainement, renversé dans la rue par un fourgon, et il ne peut l'accepter, se croyant responsable de la mort de son frère et se retrouvant sans soutien. Voulant aller à la rencontre d'un médium, il manque de mourir pendant l'attentat du métro londonien de juillet 2005.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

L'actrice belge Cécile de France a été choisie par Clint Eastwood après que le réalisateur visionne une démo : « J’ai visionné d’autres candidates, mais c’est elle qui s’est clairement imposée. Je ne la connaissais pas encore, et je pense aujourd’hui que c’est une des meilleures actrices avec qui j’aie jamais travaillé »[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film s'est déroulé d'octobre 2009 à février 2010 entre Londres, Paris, Chamonix, Hawaï et San Francisco[4],[5]. Certaines scènes ont été tournées au siège de France Télévisions sur l'esplanade Henri de France à Paris.

Clint évoque le tournage à San Francisco : « Je suis originaire de la baie de San Francisco et je connais bien ces environs. L’appartement que nous choisi pour George est typique de ce merveilleux quartier, et le restaurant italien jouxtant l’immeuble achevait d’un faire une adresse idéale pour George. J’ajoute que les bâtiments ne sont pas profilés à angle droit, ce qui permet de capter des vues latérales bien plus intéressantes »[3].

La séquence du tsunami a été réalisée dans la ville de Lahaina, dans le comté de Maui à Hawaï. Le producteur Robert Lorenz raconte : « Je n’avais jamais vu Clint se jeter à l’eau, mais c’est assez typique : il tient à filmer au cœur de l’action pour réagir dans l’instant à tout ce qui se passe d’intéressant dans le champ ». La productrice Kathleen Kennedy ajoute : « Clint nous a vraiment pris de court. Les déferlantes étaient impressionnantes, on avait le plus grand mal à faire tenir les caméras sur ces petites planches. Alors, Clint a plongé, s’est hissé sur le bateau, a vérifié la caméra, puis a ressauté à l’eau pour rejoindre l’équipe. Rob et moi étions restés prudemment sur le rivage, sans la moindre envie d’aller faire trempette, et le spectacle de Clint, ses acteurs et l’équipe caméra ballottés par les flots avait quelque chose de fascinant »[3]. Par ailleurs, la majeure partie de la séquence a été faite numériquement. Le réalisateur explique : « Je n’ai jamais assisté à un tsunami, mais mon fils se trouvait en Thaïlande lors de la catastrophe de 2004 et je me suis entretenu avec quantité de gens qui y étaient. Beaucoup en ont rapporté des images qui montrent à quel point ce fut dévastateur.(...) Il a fallu aussi ajouter une certaine quantité d’éléments infographiques, et Michael a fait un travail remarquable pour donner toute sa dimension à cette vague géante »[3]. Le superviseur des effets visuels, Michael Owens, précise : « Clint tourne autant que possible en décors naturels. C’est un challenge pour nous, mais aussi un grand avantage, car nous pouvons nous appuyer sur du concret. Dans ce cas précis, nous avons filmé Cécile dans le bassin, devant un fond vert, en l’aspergeant au moyen de lances à eau et en créant tout autour d’elle de puissants remous. Avec la société d'effets visuels Scanline, Owens a créé des vagues numériques »[3].

Musique[modifier | modifier le code]

Clint Eastwood compose lui-même la musique du film. L'introduction au piano de l'Adagio sostenuto du 2e Concerto pour piano de Sergueï Rachmaninov est reprise dans le film [6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[7]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Sortie au Japon[modifier | modifier le code]

Suite au tremblement de terre en 2011 au Japon, ce film a été déprogrammé des salles de cinéma japonaises par la Warner Bros. seulement un mois après sa sortie. Le studio a jugé que le film n'était « plus approprié » après le drame qui a touché le pays[8]. Par ailleurs, via un communiqué dans le Los Angeles Times, la Warner a déclaré qu'une partie des recettes de la sortie vidéo du film servira à aider à la reconstruction du pays[9].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Au-delà a essuyé des critiques très mitigées.

Sur le site Rotten Tomatoes, le film obtient la note moyenne de 5,8/10 pour 47 % de critiques positives[10], tandis qu'il ne fait guère mieux sur le site Metacritic, avec une moyenne de 6,1/10 pour 56 % d'avis positifs[11].

En France, les critiques sont tout aussi médiocres, avec une note moyenne de 2,7/5 sur 18 titres de presse compilés par le site Allociné[12]. Les utilisateurs du site lui-même une note proche ( 2,6/5 pour 7 893 notes)[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Au-delà rapporte 105 197 635 de dollars dans le monde, pour un budget estimé à 50 millions de dollars[1].

Le film est resté 12 semaines au box-office américain, rapportant plus de 32 millions de dollars[1]. La moitié de ce chiffre de ces recettes a été faite lors de la première semaine de diffusion dans les salles, du 22 au 28 octobre 2010[14].

Détails 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Hereafter - Box Office Mojo
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. a, b, c, d et e Secrets de tournage - AlloCiné
  4. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  5. Studio Ciné Live no 23 (février 2011) : Cécile de France, son journal de tournage
  6. [1]
  7. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database
  8. Tsunami : le dernier Clint Eastwood retiré des salles au Japon - OZAP.com
  9. « Au-dela d'Eastwood déprogrammé au Japon », sur AlloCiné,‎ 16 mars 2011 (consulté le 19 juillet 2014).
  10. (en) Hereafter - Rotten Tomatoes, consulté le 31 janvier 2013
  11. (en) Hereafter - Metacritic, consulté le 31 janvier 2013
  12. « Critiques presse Au-delà », sur AlloCiné (consulté le 19 juillet 2014).
  13. « Critiques spectateurs Au-delà », sur AlloCiné (consulté le 19 juillet 2014).
  14. (en) Box-office américain par semaine - Box Office Mojo
  15. Box-office Au-delà - JP's box-office
  16. (en) Recettes par pays Box Office Mojo, consulté le 31 janvier 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]