Bryce Dallas Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Howard.

Bryce Dallas Howard, née le à Los Angeles, en Californie, est une actrice, réalisatrice, scénariste et productrice américaine.

Fille du réalisateur Ron Howard, elle fait ses débuts d'actrice dans le film de son père Portrait craché d'une famille modèle. Puis pendant des années, elle n'obtient que des seconds rôles, années pendant lesquelles elle étudie parallèlement et se concentre sur la comédie notamment à la Tisch School of the Arts d'où elle ressort diplômée.

Après avoir retenue l'attention du réalisateur M. Night Shyamalan, qui décide de l'engager dans son film Le Village qui fera d'elle une révélation, il refait appelle à elle pour le film La Jeune Fille de l'eau dans lequel elle joue le personnage principal. Puis, sa performance dans le film As You Like It de Kenneth Branagh fait d'elle une actrice confirmée, cette dernière se voyant être nominée aux prestigieux Golden Globes Awards, dans la catégorie de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm. Puis, elle co-écrit et réalise le court-métrage Orchids en 2006.

Bryce devient mondialement reconnue suite à son rôle de Gwen Stacy dans Spider-Man 3 en 2007 puis celui de Kate Connor dans Terminator Renaissance et celui de Victoria dans Twilight, chapitre III : Hésitation. Ses apparitions les plus récentes et notables sont dans les drames Au-delà et La Couleur des sentiments ainsi que dans la comédie dramatique 50/50. En 2015, c'est dans Jurassic World que Bryce s'illustre, ce dernier étant par ailleurs le plus gros succès de toute la carrière de l'actrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Née à Dallas, dans le Texas — ce qui devint son deuxième prénom[1] — Bryce Dallas Howard est la fille de Cheryl Howard, scénariste, et de Ron Howard, réalisateur et acteur. Ses grand-parents paternels sont les acteurs Jean Speegle et Rance Howard. Par ailleurs, son oncle est l'acteur Clint Howard ; son parrain est Henry Winkler, qui est à l'affiche de Happy Days aux côtés de son père, Ron Howard. Bryce, avec ses deux jeunes sœurs, Jocelyn Carlyle Howard et Paige Carlyle Howard, nées en 1985, et son petit frère, Reed Cross Howard, né en 1987, grandissent à l'écart du show business[2]'[3]. Leurs parents leur interdisaient de regarder la télévision, les encourageant au contraire à lire ou à jouer dehors[4]. Pourtant, à l'âge de 7 ans, Bryce est autorisée à apparaître dans les films de son père. Pour l'anecdote, chaque enfant à pour deuxième prénom la ville où il est né[2]. Pendant une apparition dans The Tonight Show with Jay Leno, elle confie qu'elle et ses frères et sœurs ont souvent été gardés par un ami proche de la famille de Tom Cruise. Elle grandit et fût élevée à Westchester County, à New York, et dans une ferme à Greenwich dans le Connecticut[5]'[3]'[6].

À Greenwich, elle commence à étudier à la Greenwich Country Day School, en 1996[6]. Durant sa neuvième année d'étude, elle obtient le rôle de Miss Adelaïde dans une pièce de théâtre mise en scène par Jerry Zaks, adaptée de la comédie des années 1950, Blanches colombes et vilains messieurs[7]. Elle apparaît par ailleurs dans une émission de variétés où elle propose sa propre version de « I Am A Woman », de Jerry Leiber et Mike Stoller. À l'âge de 15 ans, elle est élève au Stagedoor Manor, un camp spécialisé dans l'art de la comédie à New York où elle y rencontre Natalie Portman, avec qui elle joue dans la pièce A Midsummer Night's Dream[2]'[6]. Elle poursuit ensuite ses études à Armonk, New York, où elle est diplômée en 1999[8]. Bryce Dallas Howard participe également à un stage de deux mois, lui permettant d'apprendre les rudiments du métier d'acteur. Elle décide ensuite de poursuivre ses études à la Tisch School of the Arts pendant 3 ans, années où elle assiste aussi aux Stella Adler Conservatory, The Experimental Wing et l'International Theatre Wing à Amsterdam. Elle obtient un diplôme en art dramatique en 2003 avec son BFA[8],[2]. Bryce est aussi une ancienne élève de la Steppenwolf Theatre Company's School à Steppenwolf à Chicago[9], ainsi que de The Actors Center à New York[10]. Durant ce temps, elle s'intègre dans la compagnie de théâtre Theater Mitu, qui est en résidence au New York Theater Workshop, troupe connue pour son exploration de formes théâtrales novatrices. Pour chaque inscription à chaque école que la jeune fille à fréquentée, elle enleva son nom de famille "Howard" pour éviter les traitements de faveur liés à son père. Plus tard, elle revint sur sa décision, "Bryce Dallas" ressemblant trop à un nom d'actrice porno selon elle[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts et la révélation avec Le Village : 1989 - 2005[modifier | modifier le code]

Après qu'elle est apparue dans le film de son père Portrait craché d'une famille modèle, dans lequel elle n'est pas créditée, elle tient un petit rôle dans un autre film de son père, Apollo 13 en 1995, salué par la critique. Puis, elle fait une apparition dans le film fantastique d'Universal Studios, Le Grinch avec Jim Carrey en 2000. Sur les plateaux de tournage de son père, l'actrice aurait surtout sympathisé avec les membres de l'équipe technique plutôt que les acteurs[6].

Les années d'après, elle apparaît surtout dans des pièces de théâtre à New York comme House and Garden d'Alan Ayckbourn en 2002 au Manhattan Theatre Club[9].

Bryce Dallas Howard en compagnie de M. Night Shyamalan à la première espagnole du film Le Village au San Sebastián International Film Festival.

Puis, l'actrice alors en formation interprète Rosalind dans la pièce de William Shakespeare qui fût acclamée par la critique, Comme il vous plaira. Lors d'une représentation, elle attire le regard du réalisateur M. Night Shyamalan[11]. Bryce n'était alors pas familière à la pièce et fût prise pour le rôle un jour avant le début de celle-ci. On la remarque ensuite notamment dans une adaptation de Tartuffe de Molière où elle interprète le rôle de Marianne pour la compagnie Roundabout Theater, en 2003[5]. Elle a ensuite joué pour Alan Brown en 2004 dans le film Book of Love aux côtés de Frances O'Connor et Simon Baker[12]. Le film parle d'une jeune femme ayant une relation amoureuse avec un étudiant solitaire, détruisant son mariage. Dans l'ensemble, le film fût ignoré par les critiques et les spectateurs mais marque les premiers vrais pas d'actrice au cinéma pour Bryce Dallas Howard.

Puis, elle joue dans le film Le Village de M. Night Shyamalan. À la base, le rôle était donné à Kirsten Dunst mais en raison d'un conflit d'horaires, cette dernière ne pouvait pas assumer le tournage[12]. Bryce fût donc contactée pour le rôle et fût engagée sans avoir à passer d'auditions, deux semaines après que le réalisateur l'ait aperçue sur les planches[11]. Le film tourne autour d'une petite communauté isolée et auto-suffisante persuadée que des monstres peuplent la forêt aux alentours. Elle y joue le rôle principal féminin, une jeune femme aveugle et également fille du chef du village amoureuse du personnage joué par Joaquin Phoenix. Sa performance fût reconnue et acclamée par les critiques puis elle fût nominée et récompensée par plusieurs distinctions de cinéma, surtout dans la catégorie de la "meilleure révélation"[12]. Le Village fût un succès commercial mais fût accueilli de façon mitigée par la critique.

Après ce premier succès, Bryce fût engagée en 2005 par Lars Von Trier pour remplacer Nicole Kidman en tant que Grace Mulligan dans Manderlay, la suite de Dogville[7]. Le film, selon son réalisateur, peut être vu comme un film faisant allusion à la guerre en Irak. Manderlay fût un bide au box-office, réunissant seulement 674 000 dollars de recettes pour 14 millions de budget[13].

2006 - 2011 : débuts de réalisatrice, nomination aux Golden Globes et succès commerciaux[modifier | modifier le code]

Bryce Dallas Howard au Toronto Film Festival en 2008.

Shyamalan refait appel à elle pour son film La Jeune fille de l'eau dans lequel elle interprète le rôle de Story, une sorte de nymphe. Pour le rôle, l'actrice ne devait porter que très peu de vêtements. Sorti en 2006, il la met en scène face à Paul Giamatti et suit l'histoire de ce dernier qui tente de sauver une jeune femme dans sa piscine jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il s'agit d'un personnage de compte de fées qui tente de rejoindre son monde alors que des monstres maléfiques tentent de l'emmener dans leur monde à eux. Il sera très mal reçu par la critique et n'arrivera guère à rembourser son budget de 75 millions de dollars[14]'[15].

La même année, elle interprète une nouvelle fois le rôle de Rosalind dans l'adaptation cinématographique de Comme il vous plaira, As You Like It, réalisé par Kenneth Branagh. Diffusé directement dans les salles en Europe, il fût diffusé sur le câble aux États-Unis, sur la chaîne HBO. Suite à sa performance, Howard reçu une nomination aux Golden Globes Awards dans la catégorie de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm en 2008[12]. Le film sera mal reçu par les critiques britanniques mais accueilli plus favorablement aux États-Unis. Robert Bianco écrit pour le USA Today :

« Comme Rosalind, le personnage principal, Bryce Dallas Howard est un peu anarchique, en particulier face à ses collègues Alfred Molina, David Oyelowo et Brian Blessed. Mais elle est incroyablement attrayante, ce qui en soit vend l'histoire d'amour. »[16] Toujours en 2006, elle coécrit et réalise pour la première fois un court-métrage, Orchids, dans le cadre du "Reel Moments" du magazine Glamour, financé par Cartier et FilmAid International[7].

Bryce Dallas Howard lors de la promotion de Spider-Man 3.

En 2007, Bryce joue dans son premier blockbuster : Spider-Man 3. Elle y interprète Gwen Stacy, une des camarades de classe de Peter Parker. Le rôle de Gwen s'est révélé être un véritable défi pour l'actrice, le personnage étant très différent de celui des comics[17]. Pour les besoins du film, l'actrice laisse tomber sa couleur rousse naturelle pour se décolorer les cheveux en blond. Elle effectua elle-même ses propres cascades, ignorant qu'elle était alors enceinte de plusieurs mois pendant le tournage[18]. À sa sortie, le film amassera plus de 890,9 millions de dollars dans le monde dont 336 millions rien que dans son pays d'origine et les critiques seront favorables à ce troisième opus. Howard a été préférée à Elisha Cuthbert et Sienna Miller qui postulaient également pour le rôle.

Elle incarne un an plus tard le rôle principal du film indépendant The Loss of a Teardrop Diamond[19]. Le film ne sera pas diffusé dans beaucoup de cinémas et sera mal accueilli par la critique.

Son film suivant sera Terminator Renaissance[20]. Grande fan de la saga, elle remplace dans ce quatrième volet l'actrice Claire Danes dans le rôle de Kate Connor mais aussi Charlotte Gainsbourg qui a dû laisser le rôle suite à un emploi du temps trop chargé[20]. À sa sortie, le film réunira plus de 370 millions de dollars mais ne séduira pas les critiques.

En 2010, elle interprète le rôle de Victoria[21], célèbre vampire de la saga Twilight prête à tout pour venger son défunt petit-ami. Elle remplace alors Rachelle Lefèvre dans le troisième volet de la série : Twilight, chapitre III : Hésitation[21]. Bryce était aussi le premier choix de Catherine Harwicke pour interpréter le rôle dès le premier film[21]. Grande fan des livres, Bryce considère Victoria comme "un personnage incroyable"[19]. Sorti en juin en Amérique du Nord, le film réalise plus de 700 millions de dollars de recettes[22] mais les critiques restent mitigées[23]. Cependant, la performance de Bryce est très appréciée[24]. Puis, Bryce joue pour Clint Eastwood dans le film dramatique Au-delà dans lequel elle interprète une jeune femme amoureuse du personnage de Matt Damon[25]. Pour l'anecdote, elle accrocha au scénario après avoir été attirée par le personnage joué par Matt Damon, reclus sur lui-même et pouvant entrer en contact avec des personnes décédées. Elle déclare : « C'est personnel pour moi parce que beaucoup de membres de ma famille ont cette capacité. »[26]

Bryce Dallas Howard lors d'une conférence de presse pour Au-delà en 2010.

Le premier film de 2011 pour l'actrice est La Couleur des sentiments. Il s'agit d'une adaptation du best-seller du même nom de Kathryn Stockett publié en 2009. Elle y joue aux côtés d'Emma Stone et Viola Davis. C'est un nouveau succès dans sa carrière, sa performance acclamée par les critiques ne fait que confirmer son statut d'actrice talentueuse. Elle est nominée lors de plusieurs cérémonies de récompenses de prix, notamment dans les catégories de la "meilleure actrice dans un second rôle" et surtout dans celles du "meilleur casting". Puis, Bryce fait équipe avec son père pour aider Gus Van Sant à produire le film Restless. Dans 50/50, elle donne la réplique à Joseph Gordon-Levitt[27]. Ce film est basé sur une histoire vraie. Plus tard en 2011, il est annoncé qu'elle réalise le film The Originals en compagnie de son beau-frère avec qui elle coécrit le scénario[28]. Elle décrit le film comme un Breakfast Club pour sa génération[28]. Ce film marque son premier long-métrage en temps que réalisatrice.

Howard a récemment[Quand ?] terminé ses fonctions de réalisatrice [pas clair] pour le court-métrage When You Find Me, film social développé grâce à la contribution de Canon[29]. Le film a été développé sous la prémisse de la collecte de l'inspiration à travers des images sélectionnées à partir d'un concours de photographie. 96 362 photographies ont été acceptées, tandis que huit images finales ont été sélectionnées pour être utilisées pour la production du film[29].

En 2015, Bryce joue le rôle de Claire Dearing dans Jurassic World de Colin Trevorrow, quatrième film de la franchise Jurassic Park. À sa sortie, le film est très bien reçu par la critique et bat plus de 12 records au box-office dont celui du meilleur démarrage de tous les temps aux États-Unis ainsi que celui du meilleur démarrage mondial de tous les temps. Il s'agit pour l'instant du plus gros succès de la carrière de Bryce Dallas Howard.

Image[modifier | modifier le code]

Publique[modifier | modifier le code]

Howard est devenue végétalienne depuis que Joaquin Phoenix, qu'elle a rencontré durant le tournage du film Le Village, lui a montré un documentaire sur la cruauté faite aux animaux : Earthlings[30]'[2] (Phoenix en étant le narrateur, à la suite de la demande de Nation Earth). Cependant, en , elle change son régime en devenant simple végétarienne : durant sa grossesse, pour stimuler son taux d'acides aminés, l'actrice a dû manger certains aliments interdits par le végétalisme[31].

Elle adore écrire et est une bonne amie des acteurs Kirsten DunstNatalie Portman et Jake Gyllenhaal[2].

Howard se décrit comme "effrayée" de "la scène hollywoodienne"[réf. souhaitée].

En janvier 2011, Howard devient la première célébrité ambassadrice de la marque de sac à main de la créatrice Kate Spade[32].

Privée[modifier | modifier le code]

Le 17 juin 2006, Bryce Dallas Howard s'est mariée à l'acteur Seth Gabel, qu'elle a rencontré à l'Université de New York[33]. Cela faisait cinq ans qu'ils étaient ensemble[2]. Ils vivent à Hollywood (Californie)[5]. Avant de rencontrer son mari, Bryce n'avait eu qu'un seul petit ami et prétend avoir tout de suite craqué sur Gabel après leur première rencontre. Ils avaient alors prévu de fonder une famille durant leur 30 ans. Cependant, Bryce à alors appris sept jours après son mariage qu'elle était enceinte de leur premier enfant. Le 16 février 2007, elle donne naissance à leur premier enfant, Theodore Norman Howard Gabel. Le parrain de Theodore est l'acteur Josh Gad. L'actrice à alors dévoilé et parlé ouvertement de la dépression périnatale qu'elle à vécue. Howard a eu des difficultés à allaiter, ce qu'elle a trouvé encore plus douloureux que l'épreuve de la naissance naturelle et aurait souvent crié sous la douche. Plutôt que de se référer à son fils par son nom, elle l’appelait "ça". Se sentant alors accablée et incapable de prendre des décisions, Bryce se sentait alors déconnectée de son bébé et de son mari mais aussi d'elle-même. Avec l'aide d'un médecin et d'un thérapeute, elle a pu récupérer et guérir de la dépression[34]. Elle s'exprime en 2010 à ce sujet : « Est-ce que je regrette d'avoir supporté la dépression port-partum ? Absolument. Mais regretter cette expérience c'est aussi regretter ce que je suis. Je pleure toujours la perte de ce que j'aurais pu être mais j'ai aussi de la gratitude profonde pour ceux qui ont qui se sont tenus près de moi, pour cette leçon qui est que nous ne devons jamais avoir peur de demander de l'aide. »[34]

Puis, le 19 janvier 2012, Bryce Dallas Howard accouche d'une petite fille prénommée Beatrice Jean Howard-Gabel[3]. C'est son père, Ron Howard, qui l'annonce sur Twitter [35].

Au cours de sa dernière année de lycée, Howard a appris et est tombé amoureuse de l'existentialisme[3]. Elle dis : « J'étais comme "Ca y est ! C'est ma religion". Je n'avais jamais ressentie de connexion avec n'importe qu'elle forme de spiritualités avant. Ce fût très basique. Vous êtes responsable des choix que vous faites, mais c'était hallucinant à l'époque. »[6]

Elle n'a jamais bu une gorgée d'alcool dans sa vie. Elle attribue ceci au fait est qu'elle s'est aperçu les effets négatifs de l'alcool dans sa famille. « Quand j'étais au lycée, je n'allais jamais à des soirées entre amis car j'étais très embarrassée de dire "non". Par conséquent, je n'avais pas de groupes sociaux. »[6]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Bryce Dallas Howard et l'équipe de tournage de Terminator Renaissance au WonderCon de 2009.

Comédienne[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Notre petite ville : Emily
  • 2002 : House/Garden : Sally Platt
  • 2003 : Comme il vous plaira : Rosalind
  • 2003 : Tartuffe : Marianne
  • 2009 : Bermuda ! Musical : Amelia Earheart

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Cinema.fluctuat, « Biographie de Bryce Dallas Howard », consulté le 18 août 2009
  2. a, b, c, d, e, f, g et h « 15 Juicy Facts about Bryce Dallas Howard », sur Extra (consulté le 21 juillet 2015)
  3. a, b, c et d « Bryce Dallas Howard, star de Jurassic World : qui est la fille du réalisateur Ron Howard ? [Photos] » (consulté le 21 juillet 2015)
  4. (fr) Arcane, « Biographie de Bryce Dallas Howard », consulté le 18 août 2009
  5. a, b et c « Bryce Dallas Howard Bio », sur www.cinentreprise.com (consulté le 21 juillet 2015)
  6. a, b, c, d, e et f « PAPERMAG: Bryce Dallas Howard: Too Good To Be True », sur www.papermag.com (consulté le 21 juillet 2015)
  7. a, b et c « La "bombe" de la semaine : Bryce Dallas Howard (Jurassic World) » (consulté le 21 juillet 2015)
  8. a et b (fr) Première, « Biographie de Bryce Dallas Howard », consulté le 18 août 2009
  9. a et b « Bryce Dallas Howard », sur Premiere.fr (consulté le 21 juillet 2015)
  10. « Why Bryce Dallas Howard is the hero of Jurassic World » (consulté le 20 juillet 2015)
  11. a et b « Why Bryce Dallas Howard is the hero of Jurassic World » (consulté le 21 juillet 2015)
  12. a, b, c et d « Bryce Dallas Howard biography and filmography | Bryce Dallas Howard movies », sur Tribute.ca (consulté le 21 juillet 2015)
  13. « Manderlay (2006) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 21 juillet 2015)
  14. Lady in the Water,‎ (lire en ligne)
  15. « Lady in the Water (2006) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 21 juillet 2015)
  16. « Critic's Corner Tuesday - USATODAY.com », sur usatoday30.usatoday.com (consulté le 21 juillet 2015)
  17. (en) « Howard's new life includes Spidey and a family », sur canada.com,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  18. « Summer Movie Preview: What's ahead for Spidey? » (consulté le 21 juillet 2015)
  19. a et b Michelle Kung, « “The Loss of a Teardrop Diamond” Star Bryce Dallas Howard on Tennessee Williams and “Twilight” »,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  20. a et b « Terminator recrute Bryce Dallas Howard » (consulté le 21 juillet 2015)
  21. a, b et c « Twilight 3 : Bryce Dallas Howard était le premier choix » (consulté le 21 juillet 2015)
  22. « The Twilight Saga: Eclipse (2010) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 21 juillet 2015)
  23. The Twilight Saga: Eclipse,‎ (lire en ligne)
  24. Kirk Honeycutt, The Twilight Saga: Eclipse: Film Review (lire en ligne)
  25. « Bryce Dallas Howard : elle rejoint le casting du prochain Clint Eastwood » (consulté le 21 juillet 2015)
  26. « Bryce Dallas Howard can see her own future - and it's red hot » (consulté le 21 juillet 2015)
  27. « Bryce Dallas Howard, sur les traces de Drew Barrymore » (consulté le 21 juillet 2015)
  28. a et b « Bryce Dallas Howard : elle passe à la réalisation » (consulté le 21 juillet 2015)
  29. a et b « Ron Howard’s Innovative Project and Stunning Film | », sur accoladecompetition.org (consulté le 21 juillet 2015)
  30. (fr+en) « Biographie de Bryce Dallas Howard », Internet Movie Database, consulté le 16 août 2009
  31. (en) « Bryce Dallas Howard plans a family », StarPulse, consulté le 16 août 2009
  32. « Bryce Dallas Howard Springs into Fashion with Kate Spade Ads » (consulté le 21 juillet 2015)
  33. (en) Hollywood.com, « Steh Gabel, biography », consulté le 18 août 2009
  34. a et b Page 2 of 2, « Bundchen Backtracks on Breastfeeding », sur ABC News,‎ (consulté le 21 juillet 2015)
  35. Statut Twitter de @RealRonHoward, publié le
  36. http://www.allodoublage.com/comediens_vf/definition.php?val=45_schumacher+agathe
  37. http://www.rsdoublage.com/acteur-1545-Dallas-Howard-Bryce.html
  38. (en) Site officiel du Palm Springs Internation Film Festival, « Feature Festival Awards Archive », consulté le 18 août 2009
  39. (en) Fox, « Nominees & Winners (Teen Choice Awards 2005) », consulté le 18 août 2009
  40. (en) O.F.C.S., « The Online Film Critics Society Announce 2004 Nominees », consulté le 18 août 2009
  41. (en) MTV, « MTV Movie Awards | 2005 », consulté le 18 août 2009
  42. (en) Empire online, « The 10th Annual Sonny EricssonEmpire Awards », consulté le 18 août 2009
  43. (en) Empire online, « The 10th Annual Sonny EricssonEmpire Awards », consulté le 18 août 2009
  44. (en) Hollywood Press Foreign Association, « Nominations and Winners (2008) », consulté le 18 août 2009
  45. (en) TCA, « Cast your votes », consulté le 18 août 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]