André Navarra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Navarra

Naissance
Biarritz, Drapeau de la France France
Décès (à 76 ans)
Sienne, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Violoncelliste

André Navarra (né le à Biarritz - mort le à Sienne) est un violoncelliste et pédagogue français de réputation mondiale. Avec Pierre Fournier, Paul Tortelier et Maurice Gendron, il s'inscrit dans la grande tradition française du violoncelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Navarra est le fils d'un contrebassiste d'origine italienne. À 9 ans, il entre au conservatoire de Toulouse et a comme maître Ringeisen. À 13 ans, il obtient le premier prix du conservatoire de Toulouse. Dans sa jeunesse, il excelle aussi en natation et en boxe (en poids moyen). En 1926, il entre au Conservatoire de Paris où enseigne Jules Léopold Lœb, et où il obtient à 15 ans le premier prix. En 1927, il devient pour sept ans membre du quatuor Krettly-Streich.

En 1933, il entre à l'Orchestre de l'Opéra de Paris et joue sous la direction des chefs d'orchestre Walther Straram, Arturo Toscanini, Bruno Walter et Wilhelm Furtwängler. En 1937, il reçoit le premier prix au premier concours international de violoncelle à Vienne. Comme soliste, il se produit avec les orchestres Pasdeloup et Lamoureux. Il participe ensuite aux premiers concerts de la radio française, et joue en Autriche, en Pologne et en Italie.

À partir de 1945, il se consacre à une carrière de soliste, avec entre autres, des concerts à Londres, La Haye, Genève, Rome et Berlin. En 1949, il est nommé pour succéder à Pierre Fournier comme professeur au Conservatoire de Paris. En 1952, il commence ses cours d'été à l'Académie Chigiana de Sienne. De 1959 datent ses premiers enregistrements sur disque comme soliste. Il reçoit deux fois le grand prix du disque. En 1965, il effectue sa première tournée de concerts aux États-Unis sous la direction du chef d'orchestre Charles Münch. En 1967 débutent ses cours à l'École supérieure de musique de Detmold (Hochschule für Musik Detmold) où il a été nommé professeur, et de 1968 à 1970 il donne également des cours au Royal School of Music de Londres. En 1969 a lieu sa première tournée de concert en Union soviétique. De 1970 à 1973 il donne des cours à l'Académie d'été Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz. De 1973 jusqu'à sa mort, il est professeur invité à l'École supérieure de musique et des arts du spectacle de Vienne (Hochschule für Musik und darstellende Kunst).

Il crée de nombreuses œuvres contemporaines dont il est le dédicataire, Cantilène variée de Tony Aubin (1946), Introït, récit et congé de Florent Schmitt (1951), le Concerto no 1 d'André Jolivet (1962), le Concerto d'Antoine Tisné (1969).

Après avoir longtemps joué sur un Giuseppe Guarnerius de 1715, il acquiert un Gagliano de 1741. Mais il aime également jouer sur des instruments de facture moderne, notamment un Bernardel, un Miremont et un Gianotti.

André Navarra a pour élèves, entre autres, Henri Alécian, Alessandro Baillie, Marcel Bardon, Emmanuel Boulanger, Denis Brott, Marcio Carneiro, Yvan Chiffoleau, Christophe Coin, Valentin Erben, Johannes Goritzki, François Guye, Florian Kitt, Tobias Kühne, Philippe Muller, Walter Nothas, Martin Ostertag, Roland Pidoux, Christoph Richter, Friedrich Sellheim, Heinrich Schiff, Marc-Didier Thirault, Jean-Éric Thirault, Cécilia Tsan, Michael Veit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]