Concerto pour violoncelle de Dvořák

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fichiers audio
Allegro
Adagio ma non troppo
Finale. Allegro moderato
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

Le Concerto pour violoncelle en si mineur, op. 104 (B. 191), a été composé alors que Dvořák séjournait aux États-Unis. Il prit forme et fut achevé durant l'hiver 1895.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce fut le dernier concerto qu'écrivit le compositeur et probablement le plus abouti, ses premières tentatives (Concerto pour piano, op. 33 et Concerto pour violon, op. 53) ayant été critiquées pour la prédominance imposante de l'orchestre au détriment du soliste ainsi que le regrettait le violoniste Joseph Joachim. L'œuvre se situe chronologiquement entre sa neuvième et dernière symphonie et ses Poèmes symphoniques. Il eut l'idée de la partition après avoir écouté le concerto pour violoncelle n° 2 de Victor Herbert, compositeur américain, connu essentiellement pour ses opérettes.

Il existe une partition d'un premier concerto pour violoncelle de 1865 mais il ne fut jamais orchestré par son auteur.

La belle-sœur et ancienne élève du compositeur (et amour transi de jeunesse) Josefina Kaunikova, mourut peu avant la fin de sa rédaction. Il est possible que cela lui fit modifier la fin de ce Concerto, mais Dvořák n'a pas laissé de témoignage à ce sujet. Son fils a cependant écrit plus tard que le final était un hommage au « dernier amour du musicien ».

L'œuvre a été dédicacée à son ami Hanuš Wihan, violoncelliste. Mais un différend artistique oppose les deux hommes sur certaines révisions de la partition et Dvořák récuse en particulier la cadence du dernier mouvement.

La création eut lieu le 19 mars 1896 à Londres avec Leo Stern au violoncelle accompagné par l'orchestre de la société philharmonique sous la direction du compositeur.

Structure[modifier | modifier le code]

Il comprend trois mouvements et son exécution dure environ quarante minutes :

  1. Allegro;
  2. Adagio ma non troppo;
  3. Finale. Allegro moderato.

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Violoncelliste Chef d'orchestre Orchestre Label
1937 Pablo Casals George Szell Czech Philharmonic Orchestra EMI Classics
1944 Maurice Gendron Willem Mengelberg Le grand orchestre de Radio-Paris Arkadia
1945 Leonard Rose Artur Rodzinski New York Philharmonic AS Disc
1945 Edmund Kurtz Arturo Toscanini NBC Symphony Orchestra Naxos
1951 Zara Nelsova Joseph Krips London Symphony Orchestra Naxos
1951 Mstislav Rostropovitch Vaclav Talich Czech Philharmonic Orchestra Supraphon
1955 André Navarra Rudolf Schwarz National Symphony Orchestra EMI Records
1956 Paul Tortelier Sir Malcolm Sargent Orchestre Philharmonia EMI Classics
1957 Mstislav Rostropovitch Sir Adrian Boult Royal Philharmonic Orchestra EMI Classics
1957 Mstislav Rostropovitch USSR State Symphonic Orchestra Membran
1960 Gregor Piatigorsky Charles Munch Boston Symphony Orchestra BMG Classics
1961 Pierre Fournier George Szell Berliner Philharmoniker Deutsche Grammophon
1962 János Starker Antal Dorati London Symphony Orchestra Mercury Records
1964 Leonard Rose Eugene Ormandy Philadelphia Orchestra Sony Classical
1967 Jacqueline du Pré Sergiu Celibidache Swedish Radio Symphony Orchestra Teldec
1968 Maurice Gendron Bernard Haitink London Philharmonic Orchestra Philips Classics
1968 Mstislav Rostropovitch Evgeny Svetlanov USSR State Symphonic Orchestra BBC Legends
1969 Mstislav Rostropovitch Herbert von Karajan Berliner Philharmoniker Deutsche Grammophon
1969 Jacqueline du Pré Sir Charles Groves Royal Liverpool Philharmonic Orchestra BBC Legends
1971 Jacqueline du Pré Daniel Barenboim Chicago Symphony Orchestra EMI Classics
1973 Pierre Fournier Sir Colin Davis BBC Symphony Orchestra BBC Legends
1974 Zara Nelsova Walter Susskind Saint Louis Symphony Orchestra Brilliant Classics
1976 Milos Sadlo Vaclav Neumann Czech Philharmonic Orchestra Supraphon
1977 Paul Tortelier André Previn London Symphony Orchestra EMI Classics
1977 Mstislav Rostropovitch Carlo Maria Giulini London Philharmonic Orchestra EMI Classics
1982 Heinrich Schiff Sir Colin Davis Royal Concertgebouw Orchestra Philips Classics
1983 Lynn Harrell Vladimir Ashkenazy Philharmonia Orchestra Decca Records
1986 Mstislav Rostropovitch Seiji Ozawa Boston Symphony Orchestra Erato
1987 Lynn Harrell James Levine London Symphony Orchestra RCA Victor
1988 Julian Lloyd Webber Vaclav Neumann Czech Philharmonic Orchestra Philips Classics
1988 Raphael Wallfisch Sir Charles Mackerras London Symphony Orchestra Chandos Records
1989 Yo-Yo Ma Lorin Maazel Berliner Philharmoniker CBS Records
1991 Natalia Gutman Wolfgang Sawallisch Philadelphia Orchestra EMI Classics
1992 Maria Kliegel Michael Halász Royal Philharmonic Orchestra Naxos
1993 Heinrich Schiff Andre Previn Wiener Philharmoniker Philips Classics
1993 Truls Mork Mariss Jansons Oslo Philharmonic Orchestra Virgin Classics
1995 Pieter Wispelwey Laurence Rennes Netherlands Philharmonic Orchestra Channel Classics
2004 Jean-Guihen Queyras Jiří Bělohlávek Prague Philharmonia Harmonia Mundi
2012 Mario Brunello Antonio Pappano Orchestre de l'Académie nationale Sainte-Cécile EMI Classics
2012 Steven Isserlis Daniel Harding Mahler Chamber Orchestra Hyperion
2014 Alisa Weilerstein Jiří Bělohlávek Czech Philharmonic Orchestra Decca Records

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ 1998 (1re éd. 1986), 896 p. (ISBN 2-213-01638-0), p. 242

Liens externes[modifier | modifier le code]