Joaquín Nin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joaquín Nin (en catalan: Joaquim Nin i Castellanos, né à La Havane le 29 septembre 1879, mort dans la même ville le 24 octobre 1949, est un pianiste et compositeur cubain de la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut l'élève au piano de Carles G. Vidiella à Barcelone et de Moritz Moszkowski à Paris et étudia la composition dans la classe de Vincent d'Indy à la Schola Cantorum de Paris, où il enseigna de 1905 à 1908. Il est connu principalement pour ses arrangements de musique populaire espagnole. Il fut l'ami de Maurice Ravel et l'un des témoins de la genèse du Boléro en 1928. Il était membre de l'Académie Espagnole et reçut en France la Légion d'honneur[1].

Entre 1908 et 1910 il vit à Berlin, puis à La Havane et à Bruxelles. Il a passé de nombreuses années à Paris.

Au piano, il a interprété de la musique ancienne pour clavier, dont celle de J.S. Bach.

Il a écrit plusieurs essais sur les problèmes d'esthétique : Pour l'Art (1909, Paris), Idées et commentaires (1912), Clavecin ou piano (1921) et Las tres grandes escuelas.

Il a publié deux recueils de musique espagnole pour le clavier : 16 Sonates anciennes d'auteurs espagnols (1925, Paris) et 17 Sonates et pièces anciennes d'auteurs espagnols (1929, Paris). Ces recueils contiennent les premières éditions contemporaines du Padre Antonio Soler. Il a aussi publié Sept chants lyriques espagnols anciens (1926) et Sept chansons picaresques espagnoles anciennes (1926), 10 pièces pour violon et piano de Herrando (1937).

Il est le père de l'écrivain Anaïs Nin et du compositeur Joaquín Nin-Culmell.

En 2008, l'écrivaine cubaine Daína Chaviano lui rend hommage en l'incorporant comme personnage dans son roman L'île des amours éternelles (roman cubain le plus traduit de tous les temps, médaille d’Or du concours des Florida Book Awards).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pièces pour voix et piano :
  • 20 Cantos españoles pour voix et piano (1923)
  • 10 Noëls espagnols pour voix et piano (1932)
Pièces pour violon et piano :
  • Au jardin de Lindaraja pour violon et piano (1927)
  • 5 Comentarios pour violon et piano (1929)
Pièces pour piano :
  • Danza iberica (1926)
  • Mensaje a Claude Debussy (1929)
  • Cadena de valses (1929)
  • « 1830 » variaciones (1930)
  • Canto de cuna para los herfanos de España (1939)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 2 : H-O, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06787-8), p. 2984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Taylor, Deems. "Dictionary of Musicians". Music Lovers' Encyclopedia. 4th ed. 1950.

Liens externes[modifier | modifier le code]