Akhmîm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Akhmîm
Ville d'Égypte antique
Noms
Nom égyptien ancien Ipou (ipw)
Khent-Menou
Nom grec Panopolis
Nom arabe اخميم
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Région Haute-Égypte
Nome 9e : Nome de Min (wn mnw)
Géographie
Coordonnées 26° 34′ 00″ N 31° 45′ 00″ E / 26.566667, 31.75 ()26° 34′ 00″ Nord 31° 45′ 00″ Est / 26.566667, 31.75 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Akhmîm

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Akhmîm

Akhmîm (en arabe اخميم) est une ville de Haute-Égypte, située sur la rive droite du Nil en face de Sohag, à environ 130 kilomètres au sud d'Assiout. En 1986, la population était de 70 602 habitants.

L'antique cité d'Akhmîm, connue sous le nom d’Ipou ou Khent-Menou[1] sur les listes géographiques égyptiennes, était le chef-lieu du IXe nome de Haute-Égypte, le nome du dieu Min. À l’époque gréco-romaine, son appellation était Panopolis, la cité de Pan, car on y vénérait le dieu ithyphallique Min, que les Grecs assimilaient à leur dieu Pan. Avec Coptos, Akhmîm était l’un des points de départ des expéditions minières vers le désert oriental. Outre le dieu de la fertilité Min, patron des caravaniers[2], une déesse locale, Aprit-Isis ou Triphis[3], y était adorée en tant que « souveraine de Panopolis » et mère d’Horus l’enfant.

C'est la ville de naissance du pharaon Aÿ.

Les archéologues égyptiens ont découvert récemment[4] à la périphérie d’Akhmîm une statue colossale de sept mètres représentant Mérytamon, fille et grande épouse royale de Ramsès II après la mort de Néfertari. Cette statue monumentale flanquait l'entrée d'un pylône du temple de Min, l'autre statue (dont il reste des vestiges) ayant dû être celle de Ramsès II.

Il se peut que Mérytamon ait été prêtresse au sanctuaire rupestre de Min construit par Thoutmôsis III et remanié par Aÿ, le successeur de Toutânkhamon.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Période pharaonique[modifier | modifier le code]

Période hellénistique et romaine (Panopolis)[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Khent-Menou en copte akhmîmique a donné Khmin
  2. L. Schmitt
  3. attestée aux époques saïte et gréco-romaine : cf. H. Gauthier
  4. en 1981, sur le site d'un temple ramesside modifié par Ptolémée II

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lionel Schmitt, Dictionnaire de l’Antiquité, Quadrige/PUF,‎ 2005, « Min » ;
  • Henri Gauthier, La déesse Triphis, IFAO, coll. « BIFAO 3 » ;
  • Henri Gauthier, Notes géographiques sur le nome panopolite, IFAO, coll. « BIFAO 4 »,‎ 1905, p. 39 - 101 ;
  • Henri Gauthier, Nouvelles notes géographiques sur le nome panopolite, IFAO, coll. « BIFAO 10 »,‎ 1912, p. 89 - 130 ;
  • Naguib Kanawati, Rock Tombs of El-Hawawish : the Cemetery of Akhmim, Sidney,‎ 1980 (ISBN 0-85668-434-1) ;
  • K. P. Kuhlmann, Materialien zur Archäologie und Geschichte des Raumes von Achmim, Mainz,‎ 1983.