Nekhen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nekhen
Ville d'Égypte antique
Noms
Nom égyptien ancien Nekhen
Nom grec Ἱεράκων πόλις
Nom arabe الكوم الأحمر
Nom actuel Kom el-Ahmar
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Région Haute-Égypte
Nome 3e : Nome la Forteresse
Géographie
Coordonnées 25° 07′ 00″ N 32° 48′ 00″ E / 25.1166, 32.8 ()25° 07′ 00″ Nord 32° 48′ 00″ Est / 25.1166, 32.8 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Nekhen

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Nekhen

Hiérakonpolis[1] est le nom donné par les Grecs à deux villes d'Égypte où l’on adorait le dieu faucon Horus dès l'époque préhistorique. L'ancienne Nekhen se situait dans le 3e nome de Haute-Égypte, le nome « de la Forteresse » ou « Le Rural » ou « les deux plumes » (nxn), à environ 100 km au nord d'Assouan. La cité était le pendant de la ville de Bouto en Basse-Égypte.

Nekhen
O48
niwt
ou
nxn
pr
Nḫn

Les fouilles du temple ont livrés un grand nombre d'objets sacrés remontant à l'époque prédynastique. On y a trouvé deux importants cimetières protohistoriques, avec tombes peintes et les restes d'une ville remontant presque au début de la civilisation de Nagada.

Les fouilles sur le site de deux cimetières distincts révèlent les prémices de maints caractères et pratiques qui définiront plus tard la civilisation égyptienne des époques dynastiques.

Au cimetière des ouvriers, situé en bordure méridionale du site, des traces de momification primitive (momies partielles : mâchoires ou mains momifiées de femmes, datant du 3600 av. J.-C.[2]) et de rites funéraires ont été préservés grâce à la sécheresse du sable. Dans la nécropole des notables, située dans le ouadi, la découverte de masques, de statues en pierre et d'une architecture funéraire datés dès -3500, place Hiérakonpolis à l'avant-garde de traditions vouées à une longue et riche histoire.

Le site reste surtout connu pour avoir livré la palette de Narmer qui représente l'aboutissement d'une extraordinaire évolution qui a commencé au moins 500 ans avant la naissance de Narmer.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ou Hiéraconpolis ou Hiéracompolis, Ἱεράκων πόλις, Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], XVII, ou Nekhen « La ville des faucons » en égyptien, ou Kom el-Ahmar en arabe : الكوم الأحمر
  2. (en) Kasia Maria Szpakowska, Daily life in ancient Egypt, Blackwell Pub,‎ 2008, p. 182

Lien externe[modifier | modifier le code]