Ajoblanco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la revue de contre-culture, voir Ajoblanco (revue).
Ajoblanco accompagné d'une pomme de terre cuite à sec dans du papier d'aluminium

L'ajoblanco est une soupe froide, typique de l'Andalousie (Grenade, Jaen, Cordoue, Malaga et Almeria principalement) et de l'Estrémadure[1]. De couleur blanche, cette soupe est préparée avec des amandes mondées (en période de disette, comme après la guerre, les amandes ont été remplacées dans certaines zones par de la farine de haricot sec), de la mie de pain, de l'ail, de l'huile d'olive, du sel, de l'eau et parfois du vinaigre. Elle est souvent servie avec des raisins blancs ou des morceaux de melon blanc, parfois de minces quartiers de pomme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jesús Feijóo Domínguez, (2000), « A vuelapluma », Murcie, p. 259

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • (es) Recette disponible à la page Ajoblanco, sur Wikibooks en espagnol